Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 11 – Pécheurs récidivistes (Néhémie 13)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a quelques mauvais conseils qui semblent répandus aujourd’hui. Si votre cœur vous dit de faire quelque chose, alors vous devriez le faire. Même pour ceux qui désirent suivre Dieu, la ligne que nous devrions suivre dans la vie est parfois un peu difficile à discerner. Après tout, Jésus nous dit dans Marc 12.31 d’aimer notre prochain comme nous-mêmes. Cela peut sembler faire passer l’amour en premier. Mais le véritable amour implique l’obéissance à la loi de Dieu. Examinons cette question au fur et à mesure que nous plongeons dans la Bible et que nous en apprenons davantage !
 
I.  L’exclusion des étrangers
 
1.     Lisez Néhémie 13.1-3. Imaginez-vous être à Jérusalem quand cette décision est prise. Supposez que vous ayez des amis qui sont les descendants des Ammonites ou des Moabites. Ils veulent adorer Dieu avec vous. Qu’est-ce que votre cœur vous dirait de faire ? Empêcher vos amis d’adorer Dieu à cause de quelque chose qui est arrivé dix générations (Deutéronome 23.3-6) auparavant ?
 
a.      Qu’en est-il s’ils se sont mariés avec votre famille et que vous êtes en train de briser des familles, alors que tout ce qu’ils voulaient faire était adorer Dieu ?
 
2.     Focalisons-nous sur Néhémie 13.2. Quelle est la raison de l’exclusion des descendants des Ammonites et des Moabites ? (Leurs ancêtres n’avaient pas apporté de l’eau et de la nourriture quand les Israélites passaient. Et ils ont essayé (sans succès) de maudire le peuple de Dieu.)
 
a.      Selon vous, certains diraient-ils que ce n’est pas là une raison sérieuse, ou en tout cas suffisamment sérieuse, pour briser des familles et empêcher ceux que vous aimez d’adorer avec vous ?
 
3.     Lisez Néhémie 13.4-5. Eliashib et Tobiya sont-ils amis ? (Il semble que oui, dès lors que la Bible dit qu’ils sont « parents ».)
 
a.      Quel genre de salle est mise à disposition de Tobiya dans le temple ? (Une salle servant comme entrepôt.)
 
b.      Laisseriez-vous un ami dormir dans votre église si elle avait une telle salle qui n’est pas utilisée ?
 
4.     Lisez Néhémie 13.6-8. Est-ce approprié ? Pourquoi ne pas simplement demander poliment à Tobiya de partir ?
 
a.      Pourquoi le jeter dehors de la sorte ? (Le commentaire biblique de la traduction anglaise de la Bible NIV nous donne un indice important. Il nous dit que Tobiya était un Ammonite.)
 
5.     Lisez Néhémie 13.9. Que nous apprend ce verset sur le local utilisé comme entrepôt et dans lequel vivait Tobiya ? (Il aurait dû être utilisé pour entreposer les offrandes de céréales.)
 
6.     Prenons un peu de recul et voyons comment vous appliqueriez toutes ces décisions aujourd’hui. Est-il approprié de prendre des décisions avec son cœur ?
 
a.      Il y un certain nombre de controverses « du cœur » de nos jours. Dans mon pays, il y a la question de l’immigration illégale. Il s’agit également de savoir ce qu’il faut faire à propos des enfants d’immigrés clandestins. Il s’agit du même genre de question générationnelle : les enfants n’ont rien fait de mal. Devraient-ils être punis pour ce que leurs parents ont fait ?
 
i.       Notez que les décisions prises par Néhémie ont de fortes connotations spirituelles. Cela fait-il une différence dans l’application de ces idées aux questions d’actualité ?
 
b.      Dans mon église, il y a la question de l’ordination des femmes. Dans d’autres églises, il y a la question de l’ordination homosexuelle. Voyez-vous une différence entre ces questions modernes et celles de l’époque de Néhémie ? (Dans la mesure où elles impliquent des arguments « de cœur », par opposition aux arguments fondés sur les Écritures, elles sont les mêmes.)
 
7.     L’État de droit de Dieu est-il toujours contraignant ?
 
II.  La loi de Dieu et la dîme
 
1.     Lisez Néhémie 13.10-12. Quel est le problème ? (Les lévites n’étaient pas bien payés, de sorte qu’ils sont retournés vivre de l’agriculture.)
 
2.     Focalisez-vous sur Néhémie 13.11. Quelle est la réponse à la question de Néhémie ? Selon vous, pourquoi le peuple a-t-il arrêté de payer la dîme ? Pensez-vous que cela ait un rapport avec la controverse liée à Tobiya ? (Un commentaire biblique suggère que le terme hébreu utilisé ici suggère que Néhémie a entamé une sorte de poursuite judiciaire contre les dirigeants. Puisqu’il a dirigé ses charges contre les dirigeants et non contre le peuple, cela suggère que les dirigeants étaient en faute.)
 
a.      Si vous voyez des actions inappropriées de la part des responsables de l’église, cela affecte-t-il votre volonté de donner ?
 
i.       Cela devrait-il être le cas ? (Quoi que les dirigeants aient pu faire, la misère est tombée sur les lévites. La réponse appropriée est de continuer à soutenir l’église et de réformer ses dirigeants.)
 
ii.       Néhémie est le gouverneur, ainsi il est le dirigeant numéro un. Qu’en est-il si le dirigeant numéro un soutient les responsables engagés dans des comportements inappropriés ? Que devriez-vous faire alors ?
 
3.     Lisez Néhémie 10.1 et Néhémie 10.36. Vous rappelez-vous notre discussion de cela ? Nous avons convenu qu’ils avaient signé un contrat pour obéir à Dieu, qui comprenait un accord pour soutenir le temple ! Que cela suggère-t-il sur la probabilité que Néhémie intente une action en justice contre eux ? (C’est tout à fait logique maintenant.)
 
4.     Lisez Néhémie 13.13. Quelle autre réponse donne Néhémie à ce problème ? (Il fait de l’ordre. Il remplace les dirigeants qui ne tiennent pas leurs promesses.)
 
5.     Lisez Néhémie 13.14. Que demande Néhémie à Dieu dans sa prière ? (Il demande à Dieu de se souvenir de sa fidélité, et non des problèmes du moment.)
 
a.      Pourquoi Néhémie pense-t-il que Dieu pourrait le tenir responsable de cela ? (Néhémie dirigeait – bien qu’il était absent quand les choses se sont dégradées.)
 
III.  La loi de Dieu et le sabbat
 
1.     Lisez Néhémie 13.15-16. Comment décririez-vous ce problème ? (Le sabbat était traité comme n’importe quel autre jour de travail. Ils faisaient du travail séculier et du commerce le jour du sabbat.)
 
2.     Lisez Néhémie 10.32. Qu’est-il arrivé à cette promesse solennelle faite trois chapitres auparavant ? (Elle a aussi été rompue.)
 
a.      Discutons cela un instant. Pour quelle raison est-ce que les gens récoltaient et vendaient de la nourriture le jour du sabbat, et le traitaient-il comme n’importe quel autre jour de travail ? (Ils subvenaient à leurs besoins.)
 
b.      Quelle est la raison du sabbat ? (Célébrer Dieu en tant que notre Créateur.)
 
c.      Voyez-vous comment les deux s’opposent ? (Le sabbat célèbre Dieu en tant que notre Créateur et protecteur. Nous ne sommes pas à la hauteur de cette tâche. Ces gens pensaient que c’était leur travail qui était la clé de leur survie, et non leur Dieu.)
 
3.     Lisez Néhémie 13.17. Qui Néhémie poursuit-il ici ? (À nouveau, les dirigeants.)
 
4.     Lisez Néhémie 13.18. Pourquoi Néhémie invoque-t-il l’enseignement de l’histoire ? (Vous rappelez-vous quand nous avons étudié Néhémie 9 ? Ce chapitre rapportait l’infidélité de leurs ancêtres, qui les a amenés à conclure un contrat de fidélité. Ce contrat mentionnait spécifiquement qu’il n’y avait pas de commerce le jour du sabbat (voir Néhémie 10.32).)
 
5.     Lisez Néhémie 13.19-22. Je pensais que nous étions d’accord pour dire que le changement chez une personne vient de l’intérieur et s’exprime vers l’extérieur. Les règles externes n’ont jamais changé le cœur d’une personne. Comment expliquez-vous cela ? (Peut-être que le premier objectif de Néhémie était de changer la situation, plutôt que de changer les cœurs.)
 
a.      Est-ce une raison pour que les Chrétiens soutiennent des lois qui protègent les valeurs morales ? Ou alors, la situation de Néhémie est-elle différente ?
 
IV.  Le mariage mixte
 
1.     Lisez Néhémie 13.23-25. Quelle est la valeur d’un serment donné sous la contrainte de frappes et d’arrachage de cheveux ?
 
a.      Lisez Néhémie 10.31. Ils avaient déjà conclu un contrat précisément sur ce point-là !
 
b.      S’il s’agit d’un enseignement sur la discipline à l’église, j’ai certainement été du mauvais côté par le passé. Selon vous, s’agit-il d’un enseignement sur la discipline à l’église ? Quand des jeunes gens contractent un mariage mixte, ont des relations sexuelles hors du cadre du mariage, ou ont un enfant en dehors du mariage, est-ce que l’arrachage de cheveux (ou son équivalent moderne) est approprié ? (Une différence est que Néhémie représentait l’autorité gouvernementale. Il avait l’autorité de punir les crimes.)
 
2.     Lisez Matthieu 13.24-30. Ce texte nous enseigne-t-il autre chose sur l’utilisation de l’autorité de l’église ? (Avant de répondre, lisez Matthieu 13.36-42. Puisque Jésus explique que le « champ » est le monde, cela ne semble pas être une comparaison directe. Cependant, la mise en garde concernant le danger de déraciner le blé en arrachant les mauvaises herbes semble s’appliquer.)
 
3.     Cher(ère) ami(e), avez-vous un problème de rechute dans le péché ? Avez-vous tendance à juger avec votre cœur plutôt qu’avec votre esprit ? Néhémie nous rappelle que l’obéissance est importante pour Dieu. Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint de vous aider à avoir une juste compréhension de cela ?
 
V.    La semaine prochaine : Gérer les mauvaises décisions.
 

faire un don