Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 09 – Soyez qui vous êtes (2 Pierre 1.1-15)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : « Soyez qui vous êtes » ressemble à un slogan écrit sur un mur dans la rue, ou à un cliché répété par quelqu’un dont la beauté est plus grande que la cervelle. Comment pouvez-vous servir et être « qui vous êtes » ? Si je vous demande : « Qui êtes-vous ? », que répondez-vous ? Si vous avez répondu : « Je suis un(e) Chrétien(ne) », il s’agit exactement du sujet dont nous parle Pierre dans notre étude de cette semaine. Pierre nous donne des instructions sur la façon dont nous pouvons être ce que nous proclamons être – un(e) Chrétien(ne). Débutons notre étude en ouvrant la Bible pour en apprendre davantage !
 
I.  Le don de la justice
 
1.     Lisez 2 Pierre 1.1. Comment recevons-nous la foi ? (Par la « justice de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ ».)
 
a.      S’agit-il de quelque chose que nous avons fait ? (Non ! C’est la justice de Jésus. Nous l’avons « reçue ».)
 
2.     Lisez 2 Pierre 1.2. Comment obtenons-nous l’abondance de paix dans notre vie ? (En connaissant Jésus.)
 
a.      Combien de temps passez-vous à en apprendre plus sur Jésus ? (Si vous ne jouissez pas d’une grande quantité de paix (la paix multipliée) dans votre vie, vous devriez réfléchir à passer plus de temps à en apprendre davantage sur Jésus.)
 
II.  Le don de la vie
 
1.     Lisez 2 Pierre 1.3. Avez-vous lu le mode d’emploi de votre voiture ? Supposons que quelqu’un vous ait donné une voiture. Êtes-vous capable de profiter d’une utilisation complète de votre voiture si vous ne lisez pas le mode d’emploi ? (Ma voiture n’a pas de poignées de porte, ni à l’intérieur ni à l’extérieur. Je me suis souvenu qu’un homme qui possédait une voiture semblable à la mienne est mort à l’intérieur de sa voiture (avec son chien). Parce qu’il faisait chaud à l’extérieur, la batterie qui alimentait les portes s’est déchargée, et son propriétaire ne savait pas comment sortir de la voiture. Le manuel d’utilisateur explique comment sortir du véhicule si la batterie est déchargée.)
 
a.      Nous a-t-il été donné « tout ce qui contribue à la vie et à la piété » ? (Oui ! Pierre nous dit que par la puissance de Dieu, il nous a été « donné » ce dont nous avons besoin pour vivre et pour avoir une vie sainte.)
 
i.       Cela nécessite-t-il de notre part d’avoir lu le mode d’emploi ? (Oui ! Notez que le verset 3 dit que nous avons reçu « la vie et […] la piété, en nous faisant connaître celui qui nous a appelés ».)
 
b.      De quoi d’autre avez-vous besoin si vous avez déjà « tout » reçu pour vivre une vie vivifiante – une vie qui plaît à Dieu ?
 
c.      Notez que la fin du verset 3 réfère à Jésus qui « nous a appelés par sa propre gloire et sa propre force ». Que cela suggère-t-il au sujet de notre lecture ? (Au fur et à mesure que nous comprenons mieux la « gloire » et la « force » de Jésus, nous comprenons mieux ce que Jésus a à l’esprit pour notre vie.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 1.4. Réfléchissez attentivement à ce que veut dire Pierre par : « par celles-ci ». De quoi parle-t-il ? Par quoi Dieu nous a-t-il donné « les promesses les plus précieuses et les plus grandes » ? (Quelque chose que Pierre a mentionné précédemment est le moyen par lequel nous sont données « les promesses plus précieuses et les plus grandes ». Je ne suis pas sûr de quels dons se cachent derrière son expression « celles-ci », mais vraisemblablement Pierre fait référence à tous les dons : la foi, la grâce, la paix, la connaissance, la puissance divine, la vie, la sainteté, la gloire et la force.)
 
a.      Quel est le but de ces dons ? (« Échapper à la pourriture que le désir entretient dans le monde et avoir part à la nature divine. »)
 
b.      Comment évalueriez-vous vos désirs ? Sont-ils mauvais ou avez-vous échappés aux désirs mauvais ?
 
III.  L’effort de vie
 
1.     Jusqu’ici nous avons discuté des dons. Pierre fait évoluer la discussion vers quelque chose que nous devons faire. Lisez 2 Pierre 1.5 et comparez avec 2 Pierre 1.1. Pierre commence en disant que nous recevons la foi « par la justice de […] Jésus ». Comment voudriez-vous ajouter de la force au don de la foi ?
 
a.      S’agit-il de quelque chose que vous pouvez développer en y travaillant ? Ou alors, s’agit-il d’une attitude ?
 
i.       Pouvez-vous travailler sur une attitude ? (Combien d’entre vous ont des parents qui vous ont déjà dit : « Sois gentil(le) » ? Clairement, ils pensaient que c’était quelque chose sous votre contrôle.)
 
2.     Lisez à nouveau la dernière partie de 2 Pierre 1.5. Pouvez-vous ajouter de la connaissance ? Est-ce en votre pouvoir ? (Là-dessus il n’y a pas de doute. Si vous voulez apprendre quelque chose, vous lisez, vous allez à l’école, vous en discutez.)
 
a.      Quelle est l’étendue de la connaissance de la Bible parmi le grand public ? (Il y a un sérieux problème aux États-Unis d’Amérique. La Bible enseigne le changement par l’amour. Elle enseigne le changement par la persuasion. Cette croyance religieuse est reflétée dans notre Constitution, et particulièrement dans le Premier Amendement à la Constitution des États-Unis d’Amérique. Il y a une nouvelle génération qui ne comprend ni la liberté d’expression, ni la liberté religieuse. Elle croit qu’il est juste d’user de la force et d’intimidation pour supprimer ce qu’on n’aime pas entendre et la croyance religieuse.)
 
b.      Quelle est la solution à ce problème ? (Pierre a raison – nous devons promouvoir la connaissance de Dieu.)
 
3.     Lisez 2 Pierre 1.6. Pourquoi Pierre dit-il d’ajouter la « maîtrise de soi » après avoir acquis la connaissance ? (Si vous comprenez intellectuellement les raisons derrière l’approche saine, il est bien plus facile de se maîtriser. C’est la différence entre « Fais-le parce que je te le dis » et « Fais-le parce que tu sais que ça va t’aider ».)
 
4.     Lisez à nouveau 2 Pierre 1.6. La persévérance suit la maîtrise de soi. Est-ce quelque chose de différent ? (Cela ajoute le facteur temps. Ne vous maîtrisez pas juste une minute, une heure ou un jour. La maîtrise de soi est un projet à long terme.)
 
a.      Pourquoi la « piété » suit-elle un engagement de maîtrise de soi à long terme ? (La piété devient une habitude de vie !)
 
5.     Revenons en arrière un instant. Est-il facile d’être chrétien ? (Pierre a commencé en nous disant que la foi est un don. Les outils pour faire croître notre foi nous sont donnés. Nous utilisons ces outils pour initier le voyage vers la sainteté. Cela requiert de l’intention et de l’effort.)
 
6.     Lisez 2 Pierre 1.7. Si vous avez déjà été découragé(e) par vos erreurs en tant que Chrétien(ne), il s’agit de l’un des versets les plus encourageant de la Bible. Notez que « l’affection » est quelque chose que vous pouvez construire sur les fondations de la « piété ». Comment cela peut-il être ? (Je connais des gens qui sont très attentifs à leur façon de vivre. Mais l’affection en est à ses balbutiements dans leur vie. Si vous trouvez qu’il est difficile d’être affectueux, ce texte est une bonne nouvelle. L’affection est l’étape qui suit la piété !)
 
7.     Lisez à nouveau 2 Pierre 1.7. Quelle est la dernière, et plus grande, vertu dans votre chemin vers la sainteté ? (L’amour. Si vous êtes découragés par votre manque d’amour, alors vous devez comprendre que « l’amour » est le summa cum laude, la ceinture noire, l’aigle scout, le guide suprême (le plus haut niveau atteignable) de la vie chrétienne !)
 
a.      Que cela vous dit-il au sujet des gens qui disent : « Tout ce que vous avez besoin de faire est aimer », ou encore « Et si on commençait par aimer ? » ? (Ils n’ont aucune idée de quoi ils parlent. L’amour dont ils parlent n’a aucune signification. L’amour est le point culminant du chemin vers la sainteté, et non la première étape.)
 
8.     Lisez 2 Pierre 1.8-9. Pourquoi devrions-nous nous soucier de savoir si nous sommes sur le chemin de la sainteté ? (Nous sommes au cœur d’un conflit entre le bien et le mal. Au fur et à mesure que nous acquérons ces caractéristiques, nous devenons effectifs dans l’avancement du royaume de Dieu. Si nous ne le faisons pas, nous sommes ineffectifs. Nous avons oublié ce que Jésus a fait pour nous.)
 
IV.  L’élection
 
1.     Lisez 2 Pierre 1.10-11. Pierre nous dit-il que nous devons être sur le chemin de la sainteté pour être sauvés, pour confirmer le « choix » qui s’est porté sur nous en tant que Chrétiens ? (Je crois au libre arbitre en ce qui concerne le salut. Nous avons discuté cela dans les études précédentes de cette série sur les épîtres de Pierre. Cela signifie que nous pouvons choisir de ne pas être sauvés. Mais je ne pense pas que ce soit le message de Pierre ici, comme nous en discuterons ci-après.)
 
2.     Lisez Romains 9.10-16. Nous trouvons ici le terme « choix » avec une explication de la manière dont ce choix s’opère. Que signifie le terme « choix » ici ? Comment ce choix s’opère-t-il ? (Ces versets disent clairement que le choix ne s’appuie pas sur nos œuvres. Si vous lisez le chapitre entier (Romains 9) vous verrez qu’il soutient la justification par la foi. Il décrit des gens spéciaux choisis par Dieu pour être ses témoins spéciaux. Dieu vous a choisi pour faire avancer son royaume. Restez sur le chemin de la sainteté, afin d’être l’avocat le plus efficace.)
 
3.     Lisez 2 Pierre 1.12-15. Avons-nous tout le temps du monde pour accomplir les projets de Dieu ? (Non. À un certain moment cette vie s’arrêtera. Notre tâche est de faire notre travail de façon aussi permanente que possible.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), êtes-vous à la hauteur de votre appel et du choix qui s’est porté sur vous ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi ne pas demander à Dieu et à l’Esprit saint, maintenant, de vous pardonner et de faire de vous un témoin efficace pour Dieu ?
 
V.    La semaine prochaine : Prophétie et Écritures.
 

faire un don