Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 10 – Prophétie et Écritures (2 Pierre 1.16-20)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Il y a deux semaines nous avons discuté de la raison pour laquelle nous pouvons avoir confiance que Jésus est Dieu. Cette semaine Pierre revient sur ce sujet. Pourquoi ? Vous semble-t-il étrange que Pierre passe autant de temps à prouver sa croyance en Jésus ? Cela peut sembler étrange plusieurs milliers d’années plus tard, mais à son époque cela constituait l’élément-clé de la conversion – faire valoir que Jésus, un homme qui vivait sur la terre et qui a été crucifié par les autorités, était également entièrement Dieu. Il s’agit toujours du point principal pour amener les non-croyants à la foi. Étudions les arguments de Pierre pour affermir votre foi aujourd’hui et apprenons-en davantage sur la meilleure façon de partager Jésus !
 
I.  La voix
 
1.     Lisez 2 Pierre 1.16. Vous rappelez-vous notre discussion sur le Da Vinci Code ? Nous avons discuté si les évangiles étaient des histoires « inventées » sur la divinité de Jésus. Nous avons également appris que Pierre était un puissant partisan de la divinité de Jésus. Ainsi, nous pourrions demander la même chose concernant Pierre, a-t-il inventé ces histoires ? (Il nie avoir été trompé par des histoires intelligentes. De toute évidence, Pierre admet que c’est un problème, mais il pense que les gens croiront qu’il a été induit en erreur, et non qu’il trompe les autres.)
 
a.      Que nous dit cela sur l’état d’esprit de Pierre à propos de tromper les autres ? (Cela ne lui est pas venu à l’esprit que les gens puissent penser qu’il a inventé cela. Apparemment, personne ne lui a suggéré cela.)
 
b.      Comment Pierre réfute-t-il l’idée qu’il a été trompé par des histoires intelligentes ? (Il dit qu’il n’a pas reçu cette information par l’intermédiaire de quelqu’un d’autre. Non, il a été personnellement le témoin oculaire de la majesté de Jésus.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 1.17 et Matthieu 17.4-5. Selon Pierre, qui a approuvé la divinité de Jésus ? (Dieu le Père. Pierre l’a entendu !)
 
a.      Notez la chronologie dans Matthieu 17.5. Dieu a interrompu Pierre quand il a appelé Jésus son Fils. Pierre se souvient de l’interruption !)
 
b.      Lisons le contexte. Lisez Matthieu 17.1-6. Si vous étiez à la place de Pierre, et que vous argumentiez en faveur de la divinité de Jésus, diriez-vous simplement : « J’ai entendu cette voix du ciel » ? (Non ! Je raconterais toute cette histoire incroyable. Je mettrais Jésus en avant et cela me mettrait également en avant !)
 
i.       Qu’apprenons-nous du fait que Pierre se retient de raconter l’entier de cette histoire ? (Clairement, Pierre n’exagère pas la preuve de Jésus.)
 
3.     Lisez 2 Pierre 1.18. Y en a-t-il d’autres que Pierre qui corroborent cette histoire ? (Il dit : « Nous avons nous-mêmes entendu cette voix ». Nous apprenons de Matthieu 17 que Jacques et Jean étaient également présents.)
 
4.     Supposez que vous soyez un(e) avocat(e) qui s’occupe d’instruire le dossier de Pierre. Quels seraient, selon vous, les éléments de preuve importants ? (Pierre a tant entendu que vu la majesté de Jésus. Il a entendu la voix de Dieu clamer que Jésus était son Fils. Dieu a approuvé ce que faisait Jésus. Pierre a des témoignages corroborants. La façon dont Pierre retransmet l’histoire semble véritablement la vérité. Il se retient d’exagérer et de donner des détails qui augmenteraient sa popularité.)
 
II.  La prophétie
 
1.     Lisez 2 Pierre 1.19. Quelle autre preuve donne Pierre pour soutenir la divinité de Jésus ? (Les prophètes de l’Ancien Testament.)
 
2.     Jetons un coup d’œil à certaines d’entre elles. Lisez Psaumes 22.2 et Psaumes 22.17-18. Cela vous est-il familier ? (Lisez Matthieu 27.37-46 et Luc 24.36-39. Il était courant que la personne crucifiée soit clouée sur la croix dans les mains et les pieds. Jésus a dit à ses disciples de regarder ses mains et ses pieds parce qu’ils montraient les cicatrices de sa crucifixion.)
 
3.     Lisez Zacharie 12.10, Ésaïe 53.5 et Ésaïe 53.10. De quelle manière cela a-t-il annoncé ce qui est arrivé à Jésus à la croix ? (J’ai récité juste quelques-unes des prophéties qui pointent sur la vie de Jésus.)
 
4.     Lisez à nouveau 2 Pierre 1.19, mais cette fois focalisez-vous sur la seconde partie du texte. Quelle analogie fait Pierre pour nous faire comprendre la façon dont les prophéties annoncent la vie de Jésus ? (Il les compare au lever du soleil.)
 
a.      En quoi est-ce une comparaison appropriée ? (Alors que les gens étudient les prophéties et les comparent avec les évènements écrits de la vie de Jésus, leur compréhension a continué de croître et de croître. Finalement, ils ont pu « voir » comment Jésus a accompli les prophéties de l’Ancien Testament et comment il a accompli le système sacrificiel de l’Ancien Testament.)
 
5.     Lisez 2 Pierre 1.20-21. Pierre est engagé dans une argumentation sur la messianité de Jésus. Quel argument contre-t-il ici ? (L’idée que les prophéties de l’Ancien Testament étaient simplement les idées d’humains. Pierre nous dit que l’Esprit saint a placé ces prophéties dans les esprits des prophètes.)
 
a.      En quoi ce point est-il important ? (Il montre que la venue de Jésus était un plan divin. Plusieurs centaines d’années avant la venue de Jésus sur la terre en tant qu’homme, Dieu a inspiré les prophètes à écrire sur la venue de Jésus et sur sa mort.)
 
b.      Notez les moyens par lesquels les prophéties de l’Ancien Testament ont été écrites. Cela indique-t-il que l’Esprit saint a dicté les mots des prophéties ? (Pierre écrit au sujet de la « volonté humaine ». Il semble nous dire que l’Esprit saint a opéré sur la « volonté » des prophètes. Ils ont ensuite écrit (leur « message ») alors que l’Esprit saint « portait » leur volonté.)
 
6.     Lisez 2 Timothée 3.14-15. Il s’agit des écrits de Paul à Timothée (2 Timothée 1.1-2). Sur quelle base Paul dit-il que Timothée devrait continuer dans la foi ? (La crédibilité de ceux qui l’ont enseigné, les décisions évangéliques qu’il a prises, et ce qu’il lit dans la Bible.)
 
a.      Voyez-vous des similitudes dans les arguments avancés par Pierre et par Paul pour soutenir la croyance en Jésus ?
 
7.     Lisez 2 Timothée 3.16-17. « Inspiré de Dieu » est une expression très inhabituelle. Selon vous, que signifie-t-elle ? (Le commentaire biblique Barnes’ Notes traduit l’idée comme « respirer sur, ou respirer dans l’âme ».)
 
a.      Lisez Genèse 2.7. Cela vous aide-t-il à mieux comprendre l’expression selon laquelle l’Écriture est « inspirée de Dieu » ? (C’est le cas pour moi. Dieu a animé Adam avec son souffle. Il est devenu vivant avec le souffle de Dieu. L’Écriture est animée avec l’Esprit de Dieu. Je ne pense pas que Dieu ait dicté la Bible et que les auteurs humains aient simplement écrit ce que Dieu leur a dit. Au lieu de cela, je pense que les auteurs humains de la Bible étaient inspirés par l’Esprit saint. Les pensées de Dieu sont devenues vivantes alors que Dieu soufflait par l’intermédiaire des auteurs humains le texte des Écritures.)
 
b.      Revenons maintenant à 2 Pierre 1.21 et lisez-le à nouveau. En quoi cela confirme-t-il l’argumentation de Pierre selon laquelle la prophétie est une raison de croire que Jésus est Dieu ? (Ces prophéties tirent leur origine de la puissance de Dieu. Tout comme Dieu a donné la vie à Adam, de la même manière Dieu donne vie aux prophéties qui pointent sur Jésus.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), êtes-vous convaincu(e) au sujet de Jésus ? Croyez-vous qu’il a été envoyé de la part de Dieu, qu’il est devenu un homme, qu’il a vécu et qu’il est mort pour enlever nos péchés, et qu’il est maintenant retourné auprès de son Père dans les cieux pour diriger toute chose ?
 
III.    La semaine prochaine : Faux docteurs.
 

faire un don