Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 11 – Faux docteurs (2 Pierre 2.1-22)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Comment savez-vous, en ce qui concerne votre compréhension de Dieu, si quelqu’un vous égare ? Comment savez-vous si je vous conduis sur le mauvais chemin dans ces études ? Si je peux dire un mot pour ma propre défense : mes questions commencent quand vous lisez la Bible. Il est difficile de s’éloigner très loin du chemin quand votre point de référence est la Bible ! Pierre avertit ses lecteurs que les faux docteurs ont historiquement déjà été un problème et seront encore un problème à l’avenir. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre pour nous protéger nous-mêmes contre les faux enseignements !
 
I.  Les faux docteurs
 
1.     Lisez Deutéronome 13.1-3. Quels critères déterminent si un prophète est vrai ou faux? (La réalisation d’une prophétie n’est pas un critère pour déterminer si le prophète est vrai. Un critère fiable est lorsque le prophète vous suggère de suivre d’autres dieux.)
 
2.     Lisez Deutéronome 18.22. En quoi cela affûte-t-il notre esprit pour savoir si ce que dit un prophète s’accomplira ? (Dans ce cas le prophète parle au nom du vrai Dieu. Mais la prophétie ne s’accomplit pas. Nous ne devons pas nous inquiéter de tels prophètes.)
 
3.     Lisez Jérémie 23.30-31. Si un prophète donne du crédit au vrai Dieu du ciel, s’agit-il d’une preuve qu’il est un vrai prophète ? (Non. Une personne peut inventer sa propre prophétie, ou l’emprunter à quelqu’un d’autre, et encore l’attribuer au vrai Dieu. Mais cela ne valide pas la personne en tant que prophète.)
 
a.      Notez la dernière partie de Deutéronome 18.22. Il s’agit à nouveau d’une prophétie que Dieu n’a pas donnée. S’agit-il d’un faux prophète ? (Le texte dit que « c’est par arrogance que le prophète l’a dite ». Si la pénalité est : « tu n’auras pas peur de lui », alors cela montre qu’au minimum le prophète n’est pas fiable.)
 
4.     Avez-vous noté les « chemins à sens unique » ? Si un prophète prédit correctement l’avenir, ou donne du crédit au vrai Dieu, cela ne le valide pas comme prophète. Cependant, si un prophète prédit incorrectement l’avenir ou conduit le peuple vers de faux dieux, alors il est un faux prophète.)
 
5.     Lisez Lamentations 2.14. Quel autre signe d’avertissement devons-nous chercher chez un faux prophète ? (Il ne parle pas du péché, de telle sorte que nous évitons les problèmes.)
 
6.     Lisez 2 Pierre 2.1. Dans quelle mesure les faux docteurs sont-ils semblables aux faux prophètes de l’Ancien Testament ? (Ils nient que Jésus est Seigneur. Ils introduisent l’hérésie.)
 
a.      Qu’arrive-t-il à ces faux docteurs ? (Ils subiront une « perdition soudaine ».)
 
7.     Lisez 2 Pierre 2.2-3. Quelle autre conséquence résulte d’un faux enseignement ? (Cela apporte le discrédit sur la voie de la vérité.)
 
a.      Quel parallèle trouvons-nous chez les faux prophètes ? (Les faux docteurs inventent des histoires, tout comme les faux prophètes inventent des prophéties.)
 
b.      Si vous avez un enseignant « arrogant » (comparez Deutéronome 18.22) qui enseigne quelque chose qui n’est pas de Dieu, est-il également un faux docteur ? (Le même « tu n’auras pas peur de lui » doit s’appliquer.)
 
8.     Lisez Marc 9.38-40. Qu’est-ce qui ne permet pas de qualifier une personne de faux prophète ou de faux docteur ? (Le fait de ne pas faire partie du « groupe » (votre église ou votre dénomination) ne signifie pas que vous êtes un faux prophète ou un faux docteur. Notez que cette personne fait des miracles et les fait au nom de Jésus.)
 
II.  La pénalité pour les faux docteurs
 
1.     Lisez 2 Pierre 2.4-6. Nous nous arrêterons avant que Pierre ne finisse sa phrase. Que suggère ce texte sur le sort des faux prophètes et des faux docteurs ? (Dieu sait comment punir ceux qui agissent mal et comment protéger ceux qui font ce qui est juste.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 2.7-9. J’ai coupé cette phrase parce que je voulais focaliser sur Loth. Est-ce que Loth a eu un bon jugement ? (Pourquoi n’est-il pas parti ? S’il était tourmenté et troublé par la méchanceté qui l’entourait, pourquoi ne pas être parti ? Pourquoi laisser sa femme et sa famille se laisser tirer dans le mal ?)
 
a.      Pourquoi le texte dit-il que Dieu a sauvé Loth ?
 
3.     Lisez 2 Pierre 2.10 (première partie). Quels sont les deux traits négatifs de ceux qui « surtout » sont dignes de jugement (2 Pierre 2.9) ? (Ils suivent leur nature pécheresse, et ils se rebellent contre l’autorité.)
 
4.     Lisez 2 Pierre 2.10-12. Réfléchissez-y. Est-ce que les gens que vous connaissez « injurient » ceux qui vivent dans le ciel ? (J’ai entendu des gens rigoler de Dieu.)
 
a.      Le fait de nier que Dieu est le Créateur qui a créé le monde par sa parole constitue-t-il une « injure » ? (Si j’avais créé l’univers en six jours par la parole, et que quelqu’un affirme qu’il s’agit d’un mensonge et que tout a évolué par la chance et la sélection naturelle, je considérerais cela comme une injure.)
 
III.  Le crime et la punition
 
1.     Lisez 2 Pierre 2.13-14. Pierre écrit que les faux docteurs « se livrent à la volupté en plein jour ». Les défauts de caractère de ces faux prophètes sont-ils difficiles à discerner ? (Non ! Pierre écrit que cela nous est clair. Rappelez-vous que dans 2 Pierre 2.10 il les a appelés « présomptueux et arrogants ». Il ne s’agit pas d’une quelconque hérésie secrète.)
 
a.      Quand Pierre écrit que leurs « yeux » sont « pleins d’adultère », pensez-vous qu’il fasse référence aux péchés d’ordre sexuel ? (Lisez Matthieu 12.39, Osée 1.2 et Apocalypse 17.1-2. Les péchés d’ordre sexuel sont peut-être inclus, mais je pense que Pierre écrit au sujet de l’infidélité à Dieu. Cela nous ramène à notre discussion précédente au sujet des faux prophètes qui nous conduisent vers d’autres dieux.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 2.15. Que savez-vous de Balaam ? (Lisez Nombres 22.10-12. Le roi moabite voulait que Balaam maudisse le peuple de Dieu alors qu’il était en exode en provenance d’Égypte.)
 
3.     Lisez 2 Pierre 2.16. Balaam a-t-il dit : « Je ne vais pas maudire le peuple spécial de Dieu » ? (Lisez Nombres 22.32-33. L’histoire entière concerne Balaam qui essaye d’aller aussi loin que possible pour gagner la faveur (et l’argent) du roi moabite. C’était une voie imprudente, et Balaam a été sauvé par son ânesse.)
 
a.      Êtes-vous plus bête qu’une ânesse ? Quel est l’enseignement de Pierre ? (Les faux docteurs veulent prendre part au « salaire » de la méchanceté. Ils veulent la « récompense » du monde. Ils vont si loin que même un âne peut voir le problème.)
 
4.     Lisez 2 Pierre 2.17-18. Connaissez-vous de tels enseignants ? (Il y a plusieurs années, j’ai visité un couple et ils m’ont demandé si j’avais lu les livres d’un certain écrivain religieux. Ma réponse était négative, mais je me suis assis et j’ai lu une partie du livre. Il était écrit avec des mots qui semblaient religieux, mais qui promouvaient ce que désire le cœur naturel, et non les standards bibliques. Dans mon esprit cela était un non-sens évident. Ma première pensée a été que je pouvais écrire de tels livres et gagner beaucoup d’argent. Ma pensée suivante a été qu’il serait difficile d’imaginer un plus grand péché que cela ! Je pense que c’est de cela dont parle Pierre.)
 
5.     Lisez 2 Pierre 2.19-20. Pierre dit que la promesse de ces faux docteurs est « liberté ». À quelle sorte de liberté pense-t-il ? (Pierre utilise ces termes : « esclaves de la pourriture », « prendre », « souillure ». Quels sont les péchés du monde ? Quels sont les péchés qui vous ont pris(e) avant de votre conversion ? Ces faux docteurs soutiennent que vous pouvez profiter de la liberté des péchés qui assaillaient votre vie auparavant, tout en étant chrétien(ne).)
 
a.      Ceux d’entre vous qui lisent régulièrement ces études savent que je suis un fervent avocat de la grâce. Cependant, la grâce n’est pas une licence pour pécher. Je me souviens d’une personne qui parlait d’un péché très sérieux et qui disait : « Dieu me pardonnera ». Dieu pardonne les péchés, mais Dieu est également mort pour montrer que la loi est juste. Nous en bénéficions en gardant la loi.)
 
b.      Laissez-moi vous donner deux exemples. Une personne conduit une motocyclette sans porter de casque parce que le conducteur croit en les compétences de ceux qui travaillent dans l’hôpital local. Une personne ne prête pas attention à son alimentation, ni à l’exercice physique, à cause de la capacité des chirurgiens à faire des pontages coronariens. Cela a-t-il du sens ?
 
6.     Lisez à nouveau la dernière partie de 2 Pierre 2.20. Pourquoi la condition de ces gens est-elle pire après ? (Ils se sentent justifiés dans leur souillure. Comment peuvent-ils se tourner vers ce qui est juste quand ils croient que Dieu tolère le mal ?)
 
7.     Lisez 2 Pierre 2.21-22. Si le chien retourne à son vomi et la truie dans le bourbier, pourquoi aurait-il été mieux de ne jamais connaître « la voie de la justice » ? (À cause de leur exemple pour les autres. Être dans son vomi et dans le bourbier est maintenant considéré comme le bon choix.)
 
8.     Cher(ère) ami(e), Pierre nous dit que certains faux enseignements sont évidents. Si un enseignant sape le vrai Dieu ou vous conduit vers une voie de péché dans votre vie, alors vous devez être plus stupide qu’un âne pour ne pas voir le problème. Voulez-vous garder vos yeux ouverts et votre esprit alerte quand vous entendez de nouveaux enseignements ?
 
IV.    La semaine prochaine : Le jour du Seigneur.
 

faire un don