Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 12 – Le jour du Seigneur (2 Pierre 3.1-18)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Les choses ont changé ! La nuit dernière j’ai mentionné à ma classe que certaines choses ont radicalement changé au cours des 30-40 dernières années. L’une d’entre elle est l’attitude vis-à-vis du tabac. Je me rappelle, il y a plusieurs dizaines d’années de cela, avoir été dans une audience avec plusieurs juges et avocats. Non seulement j’étais seul pour représenter mes clients, mais j’étais aussi le seul qui ne fumait pas. L’air était bleu à cause de la fumée. Pierre nous dit que dans les derniers temps les gens diront : « Tout est comme depuis le début ». Il est clair qu’ils ne veulent pas dire « tout » au sens littéral. Quelle personne mal informée dit cela ? Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur ce que les gens du « non-changement » clament réellement !
 
I.  Vos apôtres
 
1.     Lisez 2 Pierre 3.1-2. Rappelez-vous que Pierre utilise les prophéties de l’Ancien Testament pour prouver que Jésus est Dieu. Qu’ajoute Pierre à cette autorité ? (« Vos apôtres ». Pierre déclare maintenant que les enseignements de Jésus aux apôtres forment une autre ligne d’autorité religieuse. Pierre et les autres apôtres se tiennent sur le même niveau que les prophètes de l’Ancien Testament – ils transmettent les paroles de Dieu.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 3.3. Qu’écrit Pierre ici ? (Cela ressemble certainement à une prophétie sur la fin des temps. Voyez-vous la transition que fait Pierre ? Il nous donne maintenant sa propre prophétie sur l’avenir – pour laquelle il réclame l’autorité en tant qu’apôtre de Jésus.)
 
II.  Le jugement du dernier jour
 
1.     Lisez 2 Pierre 3.4-6. Les choses sont-elles les mêmes depuis la création ? (Non. Pierre dit qu’un déluge est arrivé et a tout changé. Pierre déclare contre, et non en leur faveur, ceux qui disent : « rien n’a changé ». Pierre, bien entendu, parle de changements de grande ampleur, et pas des attitudes vis-à-vis du tabac.)
 
a.      Que signifie « oublier volontairement » ?
 
i.       Cela se passe-t-il aujourd’hui ? (J’ai regardé récemment un documentaire sur le récit de la Genèse et sur les fossiles. Il semble que les scientifiques veulent à tout prix trouver une quelconque autre explication aux éléments fossilisés que le déluge. Ils oublient délibérément le déluge qui s’est abattu sur toute la terre.)
 
ii.       Pourquoi les scientifiques évitent l’évidence – l’histoire ancienne et bien connue d’un déluge universel qui a très bien pu créer des fossiles ? (Parce que le récit dit que Dieu a généré le déluge pour punir les humains à cause de leurs péchés. Ils ne veulent pas reconnaître cet aspect de l’histoire.)
 
b.      Que nous enseigne le récit du déluge au sujet du péché ? (Que Dieu est intervenu dans le monde pour contrer le péché et qu’il le fera encore.)
 
2.     Lisez à nouveau 2 Pierre 3.5. À quel évènement fait référence Pierre ici ? (Au récit de la Création !)
 
a.      Lisez 2 Pierre 2.10-11. Vous souvenez-vous que j’ai suggéré que les êtres célestes déchus rejetaient une création en six jours littéraux, au profit d’une théorie évolutionniste qui couvre des millions d’années ? Que dit Pierre au sujet du récit de la Création ? (Il dit que Dieu a créé la terre « qui surgit de l’eau » par sa parole, et que Dieu a détruit la terre « par ces eaux ». Les deux évènements reflètent la puissance et l’autorité de Dieu.)
 
3.     Connaissez-vous des Chrétiens qui disent croire la Bible, mais qui ne croient juste pas au récit de la Genèse ? Est-il logique de se proclamer Chrétien et évolutionniste ?
 
a.      Lisez Matthieu 19.4-6 et 1 Corinthiens 15.45-48. Que nous enseignent ces deux déclarations au sujet du récit de la Création ? (Jésus et Paul croyaient et citaient tous les deux l’histoire de la Création. Bien plus, ils basaient leur théologie là-dessus. Nous avons Jésus, Paul et Pierre qui croyaient tous au récit de la Création, et ils pensaient que ce récit était si fiable qu’ils basaient leur argumentation théologique dessus.)
 
4.     Lisez 2 Pierre 3.7. Qu’est-ce qui nous donne confiance dans le fait que Jésus viendra à nouveau pour imposer son jugement sur les méchants et pour détruire la terre et le ciel actuels ? (Pierre nous dit que la confiance dans le récit de la Création et du déluge (2 Pierre 3.5-6) nous donnent cette assurance que, par la parole de Dieu, les méchants seront détruits.)
 
III.  Le délai
 
1.     Lisez 2 Pierre 3.8-9. Quelles raisons donne Pierre pour expliquer le délai avant la seconde venue de Jésus ? (Il attend patiemment que nous venions à la repentance. Il a une autre perception du temps que nous.)
 
a.      Réfléchissez à la raison « attendre pour la repentance ». Que cela dit-il quant à nous et à notre capacité à influencer le moment de la seconde venue de Jésus ? (Cela suggère que nous pouvons influencer son moment. Si Dieu attend sur nous, quand nous agirons il agira.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 3.10. Quand viennent les voleurs ? (Ils viennent quand ils espèrent que vous ne les attendez pas.)
 
a.      Pierre nous donne-t-il un message ambigu ? Il dit que le moment de Dieu est différent, Dieu viendra de manière inattendue, et nous pouvons influencer le moment de la seconde venue, puisque Dieu attend sur nous. N’est-ce qu’un méli-mélo ? Ou alors, pouvez-vous discerner un message clair là-dedans ? (Supposez que nous soyons imprévisibles sur notre repentance. Si c’est le cas, alors le message n’est pas ambigu. Le message est que nous ne savons pas quand Jésus reviendra parce que nous sommes imprévisibles.)
 
IV.  La préparation
 
1.     Lisez 2 Pierre 3.11-12. Êtes-vous préparé(e) contre les voleurs chez vous ? (Je le suis. Le fait que le moment de la seconde venue de Jésus est incertain signifie que nous devons être prêts à tout moment.)
 
a.      Comment nous préparer pour la seconde venue de Jésus ? Pierre nous dit-il que nous devons avoir une « conduite sainte » et de la « piété » pour être sauvés ? Est-ce là la norme pour le jugement ? (Il s’agit de la méthode pour accélérer la seconde venue ! Nous sommes sauvés par la grâce et non par nos œuvres. Mais nous devons aussi être intelligents. Le fait d’obéir à Dieu apporte une meilleure vie. Le fait d’obéir à Dieu présente un exemple au monde qui montre pourquoi il est mieux de choisir Dieu. Ce témoignage accélère la seconde venue de Jésus.)
 
b.      Qu’arrive-t-il à la terre ? (Tout brûlera et sera détruit.)
 
i.       Que cela suggère-t-il relativement à notre préparation pour la seconde venue de Jésus ? (Nous devons prendre en compte qu’en dehors de notre investissement dans les gens, rien de ce que nous possédons ne perdurera.)
 
2.     Lisez 2 Pierre 3.13. Quelle est la bonne nouvelle au sujet de nos « possessions » ? (Nous aurons une nouvelle demeure. Un nouveau ciel et une nouvelle terre habités par des gens justes.)
 
3.     Lisez 2 Pierre 3.14-15. Quel est l’argument du monde quand il déclare que « rien ne change » ? (Il est prétendu qu’il n’y aura jamais aucun changement. Le « non-changement » signifie que Jésus ne reviendra jamais.)
 
a.      Selon Pierre, comment doit être considéré le délai ? (Pierre dit que nous avons une grande opportunité pour être sauvés. Pierre non seulement montre que l’argument de « non-changement » est faux, mais il dit que le délai est un avantage.)
 
4.     Pierre fait référence à Paul comme le soutenant. Lisez Éphésiens 2.3-5. Que dit Paul au sujet de la miséricorde de Dieu ? (Paul est d’accord que Jésus nous montre de la miséricorde et qu’il veut nous changer.)
 
a.      Lisez à nouveau 2 Pierre 3.14. Pierre dit : « efforcez-vous d’être […] dans la paix [avec Dieu] ». Comment Paul explique-t-il cela dans Éphésiens 2.3-5 ? (Nous étions auparavant en guerre avec Dieu. Nous étions « par nature voués à la colère ». Mais, par la grâce Jésus nous a sauvés – de telle sorte que nous sommes en paix, et non en guerre, avec Dieu.)
 
b.      Lisez Éphésiens 2.8-10. Cela nous aide-t-il à comprendre ce que Pierre veut dire par « efforcez-vous » ? (Nous ne faisons pas un effort (travail) pour être sauvés, puisque le salut ne se gagne pas par nos œuvres. Au lieu de cela, nous avons été « créés en Jésus-Christ pour [faire] des œuvres bonnes ». En avançant sur le chemin de la justice, vos bonnes œuvres devraient augmenter.)
 
5.     Lisez 2 Pierre 3.16. Selon vous, qu’a Pierre à l’esprit quand il écrit que certains « tordent » le sens des écrits de Paul ? (Je suspecte que cela est en rapport avec l’idée que puisque nous sommes sauvés par la grâce, nos œuvres n’ont plus aucune importance. Les œuvres ne gagnent pas notre salut, elles sont un don de Dieu. Mais elles ont un rôle important à jouer dans notre efficacité dans le conflit entre le bien et le mal. Elles jouent un grand rôle pour nous permettre de vivre une vie plus agréable.)
 
6.     Lisez 2 Pierre 3.17-18. Quelle est l’erreur des hommes sans loi ? Qu’est-ce qui peut nous faire tomber ? (La croyance selon laquelle Dieu n’a pas sa main sur les affaires des humains. L’idée selon laquelle Dieu n’est pas le Créateur et ne reviendra pas pour juger. L’idée selon laquelle Dieu n’est pas actif dans le conflit entre le bien et le mal.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), ne perdez pas l’espérance. Faites confiance à Dieu dans les petites choses de votre vie et dans les grandes choses dans le monde dans lequel Dieu dirige l’avenir. Vivez une vie qui est importante dans le conflit entre le bien et le mal. Pourquoi ne pas vous engager maintenant à croire, faire confiance et obéir ?
 
V.    La semaine prochaine : Thèmes principaux des deux épîtres.
 

faire un don