Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 03 – L’unité de l’Évangile (Galates 2)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Quel genre d’unité Paul représente-t-il ? Jusqu’à présent il semble très intéressé à dire que son évangile vient directement de Dieu, et non des chefs religieux. Cela semble être une approche plutôt étrange pour parler d’unité. Peut-être ne sommes-nous pas aussi futés que Paul. Peut-être que Paul savait qu’il devait continuer à suivre sa propre voie et à enseigner les non-Juifs comme Dieu le lui avait indiqué. Ce n’est qu’après avoir établi son œuvre qu’il viendrait vers les responsables d’église pour leur approbation. Lisons ensemble ce qu’écrit Paul et voyons si c’est bien son approche !
 
I.  Des années d’intervalle
 
1.     Lisez Galates 2.1. Comparez avec Galates 1.18-19. Paul raconte que trois ans après sa conversion il visite Jérusalem et a des contacts très limités avec les responsables de l’église. Puis, quatorze ans plus tard, il réapparaît pour rencontrer à nouveau les responsables de l’église. Si vous deviez conseiller Pierre pour être uni aux responsables de l’église, lui suggèreriez-vous ce plan d’action ? (Je ne le ferais pas. Cela semble être exactement l’opposé de ce qui devrait être fait pour promouvoir l’unité.)
 
2.     Lisez Galates 2.2. Pourquoi Paul ne se montre que quatorze ans plus tard ? (« Par suite d’une révélation ». Dieu lui a dit d’aller voir les responsables. Cela suggère que Dieu ne lui a pas dit auparavant de retourner à Jérusalem pour consulter les responsables de l’église.)
 
a.      Selon vous, Paul aurait-il voyagé jusqu’à Jérusalem si Dieu ne lui avait pas dit d’aller voir les responsables ? (Je ne le pense pas. Si vous étiez à l’écart pendant quatorze ans et que vous ne pensez pas devoir consulter les responsables, pourquoi seulement y aller ?)
 
b.      Selon vous, pourquoi Dieu a-t-il laissé attendre Paul si longtemps ?
 
II.  De la cohérence ?
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 1.10-12. Comment Paul peut-il argumenter de manière crédible en faveur de l’unité parmi les dirigeants, alors qu’il poursuit personnellement son propre « spectacle » parmi les non-Juifs depuis au moins quatorze ans ?
 
2.     Lisez à nouveau Galates 2.2. Pourquoi Paul dit-il qu’il a décidé de rencontrer les responsables d’église en privé ? (Il avait peur d’avoir travaillé en vain.)
 
a.      Selon vous, que cela signifie-t-il ?
 
b.      Lisez Galates 1.6-8. Paul n’a aucun doute quant à la façon dont il présente l’évangile. De quoi peut-il donc parler quand il dit qu’il a peur d’avoir travaillé en vain ?
 
3.     Ce sont là des questions difficiles ! Comment Paul peut-il promouvoir l’unité en restant à l’écart, et comment Paul peut-il penser avoir travaillé en vain ? Est-il possible que nous regardions cela sous un mauvais angle ?
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 1.18-19. Est-ce que Dieu travaille toujours d’une façon qui a du sens à vos yeux ?
 
a.      Si Paul a raison de dire qu’il prêche le véritable évangile, comment cet enseignement correct apparaît-il aux yeux de ceux qui rejettent la grâce ? (Comme de la « folie ».)
 
b.      Réfléchissez-y un instant. Le centre du soutien de la loi de Moïse était Jérusalem. Si Paul avait immédiatement présenté son évangile de grâce aux habitants de Jérusalem, comment aurait-il été reçu ? (Lisez Actes 9.23-25 et Actes 22.17-21. Après sa conversion, Paul pensait qu’il était spécialement bien qualifié pour présenter l’évangile aux Juifs qui avaient travaillé avec lui. Nous voyons que non seulement Dieu n’est pas d’accord et l’envoie vers les non-Juifs, mais que les Juifs essayent de le tuer. La dernière chose que Paul aurait dû faire pour promouvoir « l’unité » était de présenter son évangile aux Juifs de Jérusalem.)
 
i.       Après le rejet de Paul par les membres d’église de Jérusalem, comment cela aurait-il nuit à son travail ? (Si Paul n’avait pas travaillé séparément pendant toutes ces années, il aurait (semble-t-il) présenté la question aux habitants de Jérusalem, il aurait été rejeté (ou mis à mort), ce qui aurait stoppé son travail prématurément.)
 
5.     Lisez Galates 2.3-5. Quel est le point de controverse ? (Il est mentionné la circoncision.)
 
a.      Quelle est l’approche de Paul pour promouvoir son point de vue ? (Le verset 5 confirme que Paul ne pense pas que son évangile est faux. Au lieu de cela, nous voyons qu’en rencontrant en privé certains responsables de l’église, il peut décrire ce que Dieu a fait par son approche. Cela explique ce qui semble être l’étrange approche de Paul. Il est resté à l’écart suffisamment longtemps pour que le moment soit le bon pour approcher stratégiquement les responsables et non les foules avec son message.)
 
III.  Des rôles séparés
 
1.     Lisez Galates 2.6. Imaginez que ce soit votre pasteur qui écrive au sujet des responsables de sa dénomination. Le considéreriez-vous comme un champion de l’unité ?
 
a.      Pour quelle raison Paul fait-il une telle déclaration à la tonalité rebelle ? (À nouveau, il a un message qui lui a été enseigné par Jésus, et non inventé par lui ou enseigné par quelqu’un d’autre.)
 
2.     Lisez Galates 2.7. Pouvez-vous trouver un message d’unité dans cette déclaration ? (Si vous regardez l’image globale, vous pouvez y voir de l’unité. Paul dit qu’il a une partie du message de sensibilisation (pour les non-Juifs) et que Pierre a une autre partie du message de sensibilisation (pour les Juifs).)
 
3.     Lisez Galates 2.8. Qui est responsable de cette division des tâches au sein de l’église ? (Dieu. De la même manière que le message de Paul est de Dieu, l’assignation des rôles est également de Dieu.)
 
a.      Comment appliqueriez-vous cette approche de l’unité aujourd’hui ? Par exemple, dans ma dénomination il existe un débat concernant l’ordination des femmes. Qu’en est-il si ceux qui sont en sa faveur disent que Dieu a dirigé leur position et que Dieu a fait en sorte que dans certaines parties du monde des femmes peuvent être ordonnées pasteures, et dans d’autres parties du monde non ? Est-ce comparable ?
 
i.       Rappelez-vous que lorsque nous avons discuté de la façon dont l’église naissante a abordé la question de la division, la décision s’est finalement orientée vers l’observation de l’œuvre du Saint-Esprit (voir Actes 15.12-13).
 
4.     Lisez Galates 2.9. Selon Paul, qui a confirmé son approche et sur quelle base l’ont-ils confirmée ? (À la fin, Paul dit que les « colonnes » de l’église naissante ont confirmé son œuvre. Notez encore que la base de la confirmation est « la grâce accordée » à Paul. Ce que nous voyons est que les responsables de l’église reconnaissent la direction vers laquelle Dieu dirige.)
 
5.     Lisez Galates 2.10. Rappelez-vous que le problème du moment est la circoncision. Les responsables de l’église ont-ils demandé une quelconque modification des enseignements de Paul ? (Non.)
 
a.      Vous rappelez-vous que, depuis le début de son épître à l’église de Galatie, Paul semble argumenter au sujet de l’autorité de ses enseignements ? Maintenant il reporte que Dieu est la source de ses enseignements et les « colonnes » agréent ! Qu’en serait-il si les « colonnes » de votre église n’étaient pas d’accord avec votre position dans un débat sur une doctrine ?
 
b.      Selon vous, pourquoi les responsables d’église demandent-ils à Paul de « se souvenir des pauvres » ? De toutes les  choses qu’ils auraient pu demander à Paul, cela semble-t-il être une requête inhabituelle ? (Quelle est la critique typique de la justification par la foi ? Elle permet aux gens de continuer à nourrir leurs désirs égoïstes. Le fait d’aider les autres démontre un cœur concerné par les autres. De plus, les pauvres dont il est question sont des Chrétiens juifs. Le fait d’avoir des non-Juifs qui aident des Juifs favorise l’unité.)
 
IV.  La confrontation
 
1.     Lisez Galates 2.11-12. Qu’est-ce qui a amené Pierre à renoncer à sa décision de soutenir le point de vue de Paul ? (La pression des pairs !)
 
a.      Pensez aux conflits de doctrine qui vous concernent. Dans quelle mesure votre décision se base-t-elle sur ce que pensent les autres autour de vous ? Dans quelle mesure votre décision se base-t-elle sur ce qu’enseigne la Bible ?
 
2.     Lisez Galates 2.13. Quelle est la puissance de la pression des pairs ? (Il semble que seul Paul est capable d’y résister.)
 
3.     Lisez Galates 2.14. Analysez l’argument de Paul. Se base-t-il sur la Bible ? Comment le classifieriez-vous ? (Paul soutient que Pierre est un hypocrite ! Il révèle que Pierre n’a pas suivi les pratiques juives. Ainsi, il serait hypocrite de la part de Pierre de forcer les non-Juifs à suivre les coutumes juives.)
 
a.      Dans les conflits de doctrine, devons-nous argumenter de la sorte pour promouvoir l’unité ? (Nous allons nous arrêter ici avec l’argumentation de Paul, mais dans le verset suivant il donne un argument basé sur la Bible.)
 
4.     Cher(ère) ami(e), que pensez-vous de l’approche de Paul en faveur de l’unité dans l’église ? Pourquoi ne pas prier pour que Dieu vous aide à voir l’approche fondée sur les principes pour promouvoir l’unité dans l’église ?
 
V.    La semaine prochaine : La justification par la foi seule.
 

faire un don