Logo EtudesBibliques.net

Nouveau Testament

Étude 10 – Les deux alliances (Galates 4.21-31)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Qu’est-ce qui a démarré notre discussion au sujet des Galates et du niveau de théologie juive que les non-Juifs doivent adopter afin de devenir chrétiens ? N’était-ce pas jusqu’à la circoncision (voir Actes 15.1) ? Cela amène beaucoup de Chrétiens à dire que la « loi » à laquelle réfère constamment Paul dans l’épître aux Galates est la « loi cérémonielle », et non les Dix Commandements. Bien sûr, un problème logique avec cet argument est que la circoncision n’était pas donnée comme une partie de la loi cérémonielle. Il s’agissait d’un commandement donné bien plus tôt à Abraham (Genèse 17.9-10). Notre étude de cette semaine est la déclaration la plus claire qui dit que lorsque Paul réfère à la « loi », il inclut les Dix Commandements (de même que la loi cérémonielle et la circoncision). Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage sur cette claire déclaration !
 
I.  Ce que dit la loi
 
1.     Lisez Galates 4.21. Quelle question pose Paul ? (Savez-vous ce que dit la loi ?)
 
a.      Que devez-vous savoir pour répondre à cette question ? (Cela dépend de ce que veut dire Paul en parlant de la loi. S’il parle des Dix Commandements, cela dit autre chose que la loi cérémonielle ou la loi de la circoncision.)
 
2.     Lisez Galates 4.22-24. Quelle est l’alliance (contrat) donnée au Mont Sinaï ? (Lisez Exode 31.18.)
 
a.      Des promesses ont-elles été échangées avec les Dix Commandements ? (Lisez Exode 19.3-9. Oui ! Tout comme nous avons étudié depuis plusieurs semaines que le « contrat » entre Abraham et Dieu était qu’Abraham devait faire confiance à Dieu, et Dieu le lui compterait comme justice, de la même manière il y a un contrat ici selon lequel Dieu fera du peuple d’Israël sa précieuse possession s’il obéit.)
 
3.     Lisez Exode 32.1-4, Exode 32.15-16 et Exode 32.19. Combien de temps le peuple de Dieu a-t-il respecté sa part du contrat ? (Il a rompu la promesse avant même que Moïse ne redescende de la montagne avec les tablettes sur lesquelles Dieu avait écrit les Dix Commandements !)
 
a.      Lisez à nouveau Exode 19.5. Le terme hébreu traduit par « écouter » dans la version NBS signifie « écouter attentivement », ou « écouter intelligemment ». Le peuple de Dieu a-t-il même simplement écouté Dieu ? (Je pense que Dieu dit : « Prêtez une attention particulière à notre accord et respectez ses termes ». Ce que nous voyons au lieu de cela, est qu’avant même que le peuple ait lu ou entendu les Dix Commandements, il adorait déjà une idole.)
 
II.  L’histoire d’Hagar
 
1.     Lisez Genèse 16.1-4. Pourquoi Saraï (Sara) dit-elle à Abram (Abraham) de coucher avec Hagar ? (Elle a dit : « Puisque le Seigneur m’a empêchée d’avoir des enfants ».)
 
2.     Lisez Genèse 15.4-6. Qu’est-il arrivé dans le chapitre de la Bible juste avant l’histoire d’Hagar ? (Il y a la promesse de Dieu à Abraham d’une grande descendance, et « [Abram] mit sa foi dans le Seigneur ; il le lui compta comme justice ».)
 
a.      Comment expliquez-vous l’acceptation du conseil de Sara par Abraham ? (Tous les deux pensaient que Dieu avait besoin d’un peu d’aide pour accomplir sa promesse.)
 
3.     Lisez Galates 4.25. Quel est « l’esclavage » que représente Hagar ? (Relisez ce que nous avons étudié dans l’étude 08 de cette série : Galates 4.1-5. Ceux qui n’ont pas accepté par la foi ce que Jésus a fait à notre place (vivre une vie parfaite, payer la pénalité de mort pour nos péchés, et ressusciter pour la vie éternelle) sont dans l’esclavage de la loi. Hagar représente ceux qui croient qu’ils peuvent être sauvés par l’obéissance à la loi. Hagar est la tête d’affiche pour ceux qui pensent que Dieu a besoin d’aide !)
 
III.  Le fils de la promesse
 
1.     Lisez à nouveau Galates 4.22-23. Qui est le fils « né […] du fait de la promesse » ? (Lisez Genèse 17.15-19. Isaac est le fils de la promesse. Si vous lisez le contexte, il montre que la circoncision avait été instituée comme faisant partie de cette promesse. Ainsi, vous pouvez voir pourquoi ceux qui argumentent en faveur de la circoncision peuvent mal comprendre ce que signifie la foi seule.)
 
a.      De quelle autre « alliance » peut parler Dieu dans Genèse 17.19 ? (L’alliance de Genèse 15.4-6, faire confiance à Dieu et il le comptera comme justice.)
 
2.     Lisez Galates 4.25-28. Quel parallèle fait Paul entre Hagar, la servante, et « la Jérusalem de maintenant » ? (Paul nous dit que ceux qui mettent en avant la justification par les œuvres (les gens de Jérusalem) essayent de faire de nous des esclaves.)
 
a.      Quel parallèle fait Paul entre Isaac, le fils libre, et « la Jérusalem d’en haut » ? (Ceux qui croient en la promesse de justification par la foi sont « libres » et son en ligne avec le ciel.)
 
b.      Qui préférez-vous être : un esclave ou un fils libre ? Préférez-vous être associé(e) à la Jérusalem sur la terre ou à la Jérusalem nouvelle dans le ciel ?
 
i.       Êtes-vous d’accord que le choix est entre la justification par l’obéissance aux Dix Commandements et la justification par la foi ?
 
3.     Bouclons la boucle et revenons où nous avons commencé cette discussion. Lisez à nouveau Galates 4.21. Nous n’avons pas abordé la question de Paul parce que je vous ai immédiatement demandé : « Comment pouvons-nous dire ce que dit la loi si nous ne savons pas de quelle loi parle Paul ? » Je pense que nous avons maintenant vu que la loi dont parle Paul est, au minimum, les Dix Commandements. Selon vous, que demande réellement Paul quand il dit : « N’entendez-vous pas la loi ? » (Ne savez-vous pas que la justification par les œuvres vous rend esclave, tout comme Hagar ? Ne savez-vous pas que la justification par la foi vient comme le résultat d’une promesse, et si vous acceptez cette promesse vous devenez un fils de Dieu libre, comme Isaac ?)
 
IV.  Le conflit entre les fils
 
1.     Lisez Galates 4.29 et Genèse 21.8-10. Pourquoi le fils d’Hagar (Ismaël) se moque-t-il d’Isaac ? (C’est quelque chose de naturel parce qu’il est relégué au deuxième rang par ce nouveau fils.)
 
a.      Cette moquerie est-elle toujours d’actualité ? Est-ce que ceux qui promeuvent le salut par les œuvres se moquent de ceux qui croient en la justification par la foi ?
 
i.       Si tel est le cas, pourquoi cela se passe-t-il ? (Je ne sais pas ce qu’il en est dans toutes les cultures, mais beaucoup d’entre elles valorisent le travail et le succès. Si vous travaillez dur et que vous gagnez quelque chose de valeur, on vous adresse des louanges. C’est le contraire pour la justification par la foi, dans laquelle vous ne pouvez rien gagner au regard de votre salut. Tout est le résultat de l’œuvre de Dieu. Ainsi, il semble naturel que les « travailleurs » se moquent des « fainéants ».)
 
2.     Avant d’aller plus loin, j’aimerais vous faire remarquer une phrase dans Galates 4.29. Selon ce verset, comment est né Isaac ? (« Selon l’Esprit ».)
 
a.      S’agit-il de la source d’énergie de votre nouvelle vie ? (Exactement ! Nous ne dépendons pas de notre dur labeur, nous dépendons de la puissance de l’Esprit saint.)
 
3.     Lisez Galates 4.30. Si vous lisez l’histoire de Genèse 21.11-18, elle est plutôt pénible à cause de l’émotion humaine qu’elle implique. Pourquoi Paul souligne-t-il cette partie de l’histoire ?
 
a.      Devons-nous nous « chasser » ceux de l’église qui promeuvent la justification par les œuvres ? Ou alors, Paul suggère-t-il que nous devons « chasser » de notre esprit les pensées de justification par les œuvres ?
 
b.      Que veut dire Paul en parlant de « chasser » et en disant que « le fils de la servante n’héritera pas avec le fils de la femme libre » ?
 
4.     Lisez Galates 4.31. L’enfant de qui êtes-vous ?
 
a.      Si vous êtes le fils de Sara, le fils de la promesse, agissez-vous en tant que tel ? Ou alors, agissez-vous comme le fils d’Hagar ?
 
b.      Réfléchissez à un autre aspect de cela. Une des tristes choses dans l’histoire d’Hagar et d’Ismaël est qu’aucun d’entre eux n’a eu de choix sur la question. Isaac a-t-il eu le choix de sa naissance en tant que fils de la promesse ?
 
i.       Y a-t-il ici un enseignement spirituel ? (Nous n’avons pas créé le conflit cosmique entre Jésus et Satan. Ceux qui veulent être sauvés par leurs œuvres arriveront à réaliser qu’ils n’ont pas beaucoup de contrôle sur leur situation. C’est la raison pour laquelle il est tellement mieux de simplement accepter la promesse de Dieu. Juste accepter son don gratuit.)
 
5.     Lisez les paroles de Jésus dans Jean 6.28-29. Quelles sont les « œuvres » que Dieu « requiert » pour vous et moi ? (« Mettre sa foi en celui qu’il a lui-même envoyé ».)
 
6.     Cher(ère) ami(e), si vous ne croyez pas, pourquoi ne pas prendre la décision maintenant ? Pourquoi ne pas passer d’état d’esclave à celui de fils de Dieu libre ? Pourquoi ne pas faire confiance à Dieu en croyant en Jésus ?
 
V.    La semaine prochaine : Liberté en Christ.
 

faire un don