Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Une vie sanctifiée (Deutéronome 30, 1 Pierre 1, 1 Timothée 1, Galates 5)

Copyright © 2017, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : L’une des plus grandes bénédictions dans mon cheminement spirituel a été de réaliser que j’étais sauvé par la grâce. J’ai vu ceux qui luttent pour l’obéissance exprimer une très grande joie quand ils comprennent la grâce pour la première fois. Ils se sentent libres ! Le grand danger est la mauvaise compréhension de la raison de l’obéissance. Dieu ne nous appelle pas à obéir comme une sorte de test. Il ne veut pas que l’obéissance soit un fardeau. Au lieu de cela, l’obéissance apporte des bénédictions dans notre vie et donne gloire à Dieu. Dieu veut des disciples qui veulent lui obéir, des gens dont le cœur désire que la volonté de Dieu soit faite sur la terre comme au ciel. Débutons notre étude de la Bible et apprenons-en davantage !
 
I.  Le motif de la vie
 
1.     Dans Deutéronome 28 Dieu établit une règle simple pour la vie. Obéissez à Dieu et soyez bénis. Désobéissez à Dieu et soyez maudits. Lisez Deutéronome 30.1-3. Que suppose ce texte ? (Que le peuple de Dieu a souffert à cause de la désobéissance, mais Dieu offre un avenir positif s’il obéit.)
 
2.     Lisez à nouveau Deutéronome 30.2. Quelle sorte d’obéissance désire Dieu ? (Une obéissance avec « tout ton cœur et toute ton âme ».)
 
a.      Selon vous, que signifie obéir avec « tout ton cœur et toute ton âme » ?
 
i.       Si l’obéissance vous est ennuyeuse, si elle est un fardeau, est-ce ce que désire Dieu ? (Non.)
 
ii.       Si l’obéissance est ennuyeuse, que devons-nous faire, cesser d’essayer d’obéir ?
 
3.     Avez-vous déjà travaillé dur pour quelque chose ? Si tel est le cas, pourquoi ? (La récompense valait le coup. Je me rappelle avoir été assis dans la bibliothèque de la faculté de droit, regardant par la fenêtre l’herbe verte et le coucher du soleil. J’aurais préféré être assis dehors sous le coucher du soleil ! Mais je savais que si je continuais à travailler, au lieu de jouer, je serais avocat pour le reste de ma vie.)
 
a.      Est-ce un modèle d’obéissance acceptable ? Cela peut ne pas être facile, mais vous voulez le faire à cause de la récompense ultime ?
 
II.  Le motif de l’amour
 
1.     Lisez 1 Pierre 1.3-5. Quelle est l’espérance du Chrétien ? (« Un héritage impérissable, sans souillure, inaltérable ». Il s’agit du même genre de motivation que nous venons de discuter – une vie bénie.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 1.6-7. Il y a ici quelques mauvaises nouvelles sur le fait de vivre une vie bénie. Selon ces versets, que peut-il arriver alors que nous suivons Jésus ? (La souffrance au travers des épreuves.)
 
a.      Quelle est la raison de cette souffrance ? (Deux réponses nous sont données. Premièrement, le fait d’être fidèle pendant la souffrance montre que nous sommes sérieux en suivant Jésus. Deuxièmement, de la souffrance résultent « louange, gloire et honneur » quand nous reflétons Jésus.)
 
b.      Nous avons récemment étudié le livre de Job. Un des thèmes principaux du livre de Job était que les règles normales relatives à l’obéissance et aux bénédictions ne s’appliquent pas toujours. Pourquoi cela ? (Parce que le mal est dans ce monde. Satan veut nous faire du mal.)
 
3.     Lisez 1 Pierre 1.8-9. Qu’est-ce qui nous motive à obéir ? (L’amour pour Dieu et notre objectif de foi.)
 
a.      Pourquoi sommes-nous motivés par l’amour ? (Nous revenons au premier texte que nous avons lu dans la première épître de Pierre : Jésus nous donne une nouvelle naissance au travers de sa mort et de sa résurrection. Ce que Jésus a fait pour nous nous amène à l’aimer. Il nous a sauvés de la mort et de la juste pénalité pour nos péchés.)
 
4.     Pensez à ce que nous venons de discuter. Une motivation que Dieu nous donne pour l’obéissance est la jouissance d’une vie bénie. Une seconde, et naturelle, motivation pour l’obéissance est que Jésus nous aime et est mort pour nous permettre d’avoir une vie future. Si vous combinez ces deux motivations, sont-elles cohérentes avec l’appel de Dieu à obéir de tout notre cœur et toute notre âme ?
 
III.  Le rôle de l’Esprit saint
 
1.     Lisez 1 Timothée 1.8. Cela signifie-t-il qu’il y a un mauvais usage de la loi ?
 
2.     Lisez 1 Timothée 1.9-11. Détaillons cela. Paul dit que la loi n’est pas faite pour le juste. Est-ce que le fait d’appliquer la loi à un juste serait un mauvais usage de la loi ?
 
a.      Pour qui est faite la loi ? À qui s’applique-t-elle de façon « légitime » ? (Elle est pour « les sans-loi et les insoumis, les impies et les pécheurs, les sacrilèges et les profanateurs, […] »)
 
b.      De temps en temps les gens veulent débattre de ce que signifie « la loi ». De quelle loi est-il question ici ? (Au minimum, cela fait référence aux Dix Commandements parce qu’il est fait mention de choses condamnées par les Dix Commandements.)
 
3.     Supposons que vous soyez au minimum tenté(e) d’être d’accord avec moi jusqu’ici. Si vous êtes une personne hautement motivée à obéir parce que vous aimez Jésus et voulez vivre une vie agréable, à quoi obéissez-vous concrètement ? Si vous êtes une personne juste, alors le fait d’appliquer la loi sur vous serait un mauvais usage de la loi, n’est-ce pas ?
 
4.     Lisez Galates 5.13-14. Selon ces versets, à quoi devraient obéir les Chrétiens et à quoi ne devraient-ils pas obéir ? (Nous ne devons pas nous livrer à notre nature pécheresse. D’un autre côté, nous devons servir notre prochain « par amour ».)
 
5.     Lisez Galates 5.16-17. Si vous désirez obéir à Dieu avec tout votre cœur et toute votre âme, que devez-vous faire ? Quel est le lien avec l’Esprit saint ? (Il y a deux attirances dans la vie d’un Chrétien. La première est de vivre en accord avec la direction de l’Esprit saint. La deuxième est de vivre en accord avec les désirs de notre nature pécheresse.)
 
a.      Voyez-vous de quoi je parle ? Êtes-vous tombé(e) dans ce conflit ?
 
6.     Lisez Galates 5.18. Cela s’accorde avec ce que nous venons de lire dans 1 Timothée 1.9 – la loi n’est pas faite pour le juste. En quoi les justes, ceux qui sont guidés par l’Esprit saint, ne sont-ils pas contraints par la loi ?
 
7.     Imaginez la situation suivante : vous avez eu de bons parents, mais ils n’étaient pas toujours présents pendant votre adolescence. Qu’est-ce qui aurait été le mieux : des parents absents et une liste de leurs règles ; ou alors des parents présents et disposés à vous donner des directives dans la vie ?
 
a.      Est-ce que « des parents présents et qui donnent des conseils » correspond à ce que signifie vivre une vie guidée par le Saint-Esprit ?
 
8.     Les gens bien intentionnés diront : « Dieu nous appelle à garder sa loi ». Je pense qu’il s’agit d’une incompréhension subtile, mais grave, de la volonté de Dieu. Pourquoi ? Parce que le but est trop petit, et le standard trop bas. Posez-vous la question, pourquoi Jésus dit-il dans Matthieu 5.21-22 et Matthieu 5.27-28 que les Dix Commandements interdisent le meurtre et l’adultère, mais que le processus de la pensée est tout aussi important et mortel ? La colère et un désir de commettre l’adultère sont également contraires à la volonté de Dieu. Dieu a un but bien plus élevé pour son peuple, qui est de vivre une vie guidée par l’Esprit de Dieu. Nous devons demander à l’Esprit saint de vivre en nous et de diriger notre pensée et nos actions.
 
IV.  Comprendre la différence
 
1.     Dans quelle mesure est-il difficile de dire si vous vivez une vie guidée par le Saint-Esprit ou au contraire une vie guidée par votre nature pécheresse ? Une des bonnes choses avec la loi est qu’elle a une certaine clarté. Pouvons-nous bénéficier de la même clarté en vivant une vie dirigée par le Saint-Esprit ?
 
2.     Lisez Galates 5.19-21. S’agit-il d’une vie dirigée par le Saint-Esprit ? (Non. Ces actes sont le résultat d’une vie en adéquation avec notre nature pécheresse.)
 
3.     Lisez Galates 5.22-23. Mis à part le fait que la liste précédente concerne ce qui est mauvais et que cette liste concerne ce qui est bien, quelle autre différence importante trouvez-vous entre ces deux listes ? (La première est principalement une liste d’actions. Pas entièrement, mais en majorité. La deuxième est une liste d’attitudes.)
 
a.      Voyez-vous la raison pour laquelle la loi est pertinente pour quelqu’un qui adore des idoles ? Un tel agissement se trouve sur la liste des actions prohibées. Qu’en est-il si votre but est l’amour, la joie et la paix ? Est-ce que la loi vous aide pour cela ? (Bien sûr que non. Il s’agit d’une autre illustration de la raison pour laquelle le fait de dire aux Chrétiens de garder la loi minimise le but de Dieu pour notre vie. La seule façon pour nous d’avoir l’amour, la joie et la paix est d’avoir le Saint-Esprit qui vit en nous et qui nous guide dans nos actions !)
 
4.     Lisez Galates 5.24-25. Qu’est-ce qui a besoin d’être crucifié ? (Les passions et les désirs. Notez que cela ne dit pas « les mauvaises actions ». Cet objectif est trop bas !)
 
5.     Cher(ère) ami(e), voulez-vous demander à l’Esprit saint de vivre en vous et de diriger vos pensées et vos désirs ? Cela peut demander de la détermination, mais vous rendrez ainsi gloire à Dieu et vous vivrez une vie bien plus agréable !
 
V.    La semaine prochaine : Le Saint-Esprit et le fruit de l’esprit.
 

faire un don