Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Images d’unité (1 Pierre 2, 1 Corinthiens 12, Jean 10)

Copyright © 2018, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Combien de fois dites-vous : « Imaginez ceci » ? Ou encore : « Laissez-moi vous faire un tableau de ce qui se passe » ? Il ne s’agit pas de dessins ou de photographies, mais plutôt de mots figurés qui nous aident à comprendre un concept. C’est le cas de notre étude de cette semaine. Quels mots figurés de la Bible nous aident à mieux comprendre l’unité dans l’église ? Débutons sans plus attendre notre étude de la Bible et découvrons !
 
I.  La nation
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.9. Selon vous, que veut dire Pierre par « nation sainte » ? (Il ne décrit pas simplement un pays, mais la combinaison de l’église et de l’état.)
 
a.      Qu’y a-t-il d’inhabituel chez les citoyens de cette théocratie ? (Nous sommes tous un sacerdoce « royal » qui appartient à Dieu.)
 
i.       Quels concepts vous viennent normalement à l’esprit quand vous pensez à un prêtre (un dirigeant dans des affaires religieuses) ? Cette image nous dit que nous sommes tous les leaders religieux.)
 
b.      Quel est votre travail ? (Louer Dieu !)
 
c.      Où vivions-nous avant ? (Nous vivions dans les ténèbres et maintenant nous vivons dans la lumière.)
 
d.      Quand vous réfléchissez aux mots « saint », « sacerdoce », « nation » et « lumière », cela suggère-t-il une division des autres ? (Oui. Une nation couvre un territoire spécifique, un sacerdoce est un travail d’une catégorie spécifique, saint signifie quelque chose qui est mis à part, et aller vers la lumière suggère un regroupement. Tout cela brosse un tableau d’une séparation du reste du monde.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 2.10. Quel était notre ancien statut ? (Nous n’étions pas le peuple de Dieu et nous ne bénéficiions pas de compassion.)
 
a.      Comment est-ce possible ? Dieu ne nous a-t-il pas toujours aimés et n’a-t-il pas toujours été miséricordieux ? (Le contexte est important, nous l’examinerons dans la section suivante.)
 
II.  Le temple
 
1.     Lisez 1 Pierre 2.4-5. Que faisaient les prêtres à l’époque de Pierre ? Ils offraient des sacrifices à Dieu.)
 
a.      Qu’est-ce qui rend nos sacrifices acceptables ? (Nous les offrons par Jésus-Christ.)
 
b.      Réfléchissez-y un instant. Quelle est la raison des sacrifices de l’Ancien Testament ? (Débarrasser le peuple de ses péchés.)
 
c.      Ces versets précèdent le texte qui nous dit que nous n’étions pas un peuple et que nous ne bénéficiions pas de compassion. Comment répondriez-vous à la question de savoir si Dieu nous a toujours aimé et a toujours eu de la compassion pour nous ? (Jésus est venu pour vivre, mourir et ressusciter pour nous. Cela nous sauve de notre terrible décision de remettre notre allégeance à Satan. Jésus nous a donné l’opportunité de la vie éternelle. L’opportunité d’être dans une bonne relation avec Dieu est maintenant la nôtre !)
 
2.     Lisez à nouveau 1 Pierre 2.5. En quoi sommes-nous comme Jésus ? (Nous aussi, nous sommes maintenant des « pierres vivantes ».)
 
a.      Pourquoi sommes-nous décrits comme des pierres ? Je ne suis pas sûr que ce soit comme cela que j’aimerais être complimenté – « Cameron, tu ressembles beaucoup à cette pierre : ronde, grosse, dense, et tu ne bouges pas ». (Nous sommes des « pierres » qui sont vivantes pour former « une maison spirituelle, un saint sacerdoce ».)
 
b.      À nouveau, il nous est dit que nous sommes tous un « sacerdoce », qui fait partie d’un ordre plus élevé de prêtres. Que cela nous dit-il sur le fait que nous soyons ou non tous des ministres pour Dieu ? (Dans la section suivante nous étudierons l’image d’une église qui ressemble à un corps. Cela nous dit que nous n’avons pas tous les mêmes rôles. Mais nous sommes tous unis en tant que ministres.)
 
3.     Lisez 1 Pierre 2.6. Quelle est la conception de notre temple vivant ? (Jésus est notre pierre angulaire. Si nous lui faisons confiance, nous ne serons jamais « pris de honte ».)
 
4.     Lisez 1 Pierre 2.7-8. Si une personne ne construit pas sa vie sur Jésus, que se passe-t-il ? (Jésus n’est alors qu’un rocher qui nous fait trébucher et tomber.)
 
a.      Qu’est-ce qui cause ce trébuchement ? (La désobéissance.)
 
b.      Pouvez-vous expliquer cela ? Pourquoi le fait de rejeter Jésus nous fait-il désobéir ? (Nous sommes naturellement mauvais. Notre nature humaine pécheresse ne fait pas de nous un « peuple » de Dieu. Jésus change cela si nous l’acceptons.)
 
5.     Lisez 1 Pierre 2.11-12. Nous avons appris précédemment que notre rôle en tant que sacerdoce est de rendre gloire à Dieu. Quel aspect de notre rôle de rendre gloire à Dieu trouvons-nous ici ? (Nous sommes un sacerdoce, dans une « nation sainte » organisée dans le but de montrer nos bonnes actions aux non-convertis. Cela rend gloire à Dieu.)
 
a.      Qu’est-ce qui fait obstacle à ces bonnes actions ? (Les « désirs de la chair ». Que désirez-vous ? Pour quelles pensées prenez-vous le plus de temps ? Si c’est un péché, cela crée une « guerre à l’âme ».)
 
b.      Réfléchissez à votre vie. Qui glorifiez-vous par vos actes ? (Je ne sais pas pour vous, mais c’est pour moi un reproche constant et un rappel de concentrer mes désirs sur le véritable objectif.)
 
III.  Le corps
 
1.     Lisez 1 Corinthiens 12.7-11. Quelle est la puissance unificatrice dans toutes ces différentes capacités ? (L’Esprit saint. Il décide qui reçoit quelles capacités et quels rôles.)
 
2.     Lisez 1 Corinthiens 12.12-13. À quoi sont comparés les membres de l’église ? (À un corps humain.)
 
a.      Lisez 1 Corinthiens 3.16-17. Paul nous dit maintenant que notre corps est un temple et que Dieu y vit. Comment peut-il dire que notre corps est un temple et que nous sommes des pierres pour un plus grand temple vivant ? (Nous sommes individuellement importants, et nous sommes collectivement importants en tant qu’église unifiée. L’élément commun est que Dieu, par l’Esprit saint, vit en nous. Il dirige également la construction du grand temple.)
 
3.     Lisez 1 Corinthiens 12.14-20. Contre quoi sommes-nous mis en garde ? Le désir de la main ? (Nous devons réaliser l’importance de notre position dans l’église. Chaque position est cruciale pour le corps pour fonctionner correctement.)
 
a.      Devons-nous nous contenter de notre position ? (Lisez 1 Corinthiens 12.29-31. Cela nous dit de nous « passionner pour les meilleurs dons ».)
 
b.      Quelle est la différence entre l’envie et le désir d’avoir de plus grands dons ? Avez-vous rencontré des membres d’église qui enviaient le rôle d’un autre membre d’église ? (Il y a de cela quelques dizaines d’années, une membre de mon groupe d’étude de la Bible a commencé à poser des questions aux autres membres. En tant qu’enseignant, j’aurais pu simplement m’asseoir étant donné qu’elle posait des questions. Cela ne correspondait pas à l’idée que j’avais sur l’enseignement, alors l’église lui a proposé d’enseigner son propre groupe. En quelques semaines, les gens ont cessé d’aller dans son groupe et elle a quitté l’église. Je crois que cela illustre le problème du fait de dire : « Parce que je ne suis pas une main je n’appartient pas au corps ».)
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 12.21-24. À nouveau, contre quoi Paul nous met-il en garde ? (Non seulement chaque rôle dans l’église est essentiel, mais personne ne devrait mépriser le rôle d’un(e) autre.)
 
a.      Est-ce une autre arme contre l’envie ? (Oui. L’envie peut commencer parce que les autres membres de l’église sentent que certains rôles sont plus importants que d’autres.)
 
b.      Quels conseils spécifiques donne Paul à l’église pour lutter contre le problème de penser que certains rôles sont moins désirables ? (Nous devons traiter ces rôles avec un « plus grand honneur ». Nous devons publiquement féliciter et remercier ceux qui font ce travail. Le fait d’être « en première ligne » lui a déjà apporté une récompense. Nous devons récompenser ceux qui font un travail qui n’est pas fondamentalement gratifiant.)
 
IV.  Les voleurs
 
1.     Lisez Jean 10.1-6. La Bible nous dit que le peuple ne comprenait pas l’enseignement de Jésus. Voyez-vous un enseignement en cela ?
 
a.      Selon vous, que veut dire Jésus quand il parle de reconnaître les voix ? (Nous devons reconnaître la voix de Dieu.)
 
b.      Quand vous pensez aux questions d’unité dans l’église, quelle part vient de l’incompréhension de la volonté de Dieu, du fait de ne pas comprendre sa « voix » ? (Le voleur et le brigand ne peuvent réussir qu’avec des brebis qui ne connaissent pas leur berger.)
 
i.       Comment pouvons-nous connaître la voix de Dieu ? (En faisant ce que vous faites en ce moment : en étudiant la Parole de Dieu. Demandez à l’Esprit saint de vous aider à comprendre tandis que vous lisez la Bible, et essayez de comprendre son message.)
 
2.     Cher(ère) ami(e), ces images bibliques d’une nation, d’un temple, de pierres, de corps et de moutons vous aident-elles à mieux comprendre ce que Dieu a en tête pour notre unité ? Ferez-vous votre part, par la puissance de l’Esprit saint, pour apporter une plus grande unité à votre église ?
 
V.    La semaine prochaine : Quand les conflits surviennent.
 

faire un don