Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 09 – Cultiver un état d’esprit victorieux (2 Thessaloniciens 1, Matthieu 15, Marc 14)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Qu’est-ce qu’un « état d’esprit victorieux » ? L’état d’esprit qui vous fait toujours gagner ? Un état d’esprit de victoire qui attire les gens vers vous ? Un état d’esprit selon lequel tout va s’arranger ? Une critique adressée à certains prédicateurs aujourd’hui est qu’ils promeuvent un « évangile de l’amélioration de soi ». L’objectif est de faire de vous une personne plus riche, qui a davantage de confiance en soi, et qui est mieux adaptée aux situations. Vous serez un(e) gagnant(e) ! Cela fait-il partie de l’évangile ? Débutons notre étude de la Bible et voyons comment elle définit « l’état d’esprit victorieux » !
 
I.  Gagner les Thessaloniciens
 
1.     Lisez 2 Thessaloniciens 1.1-3. Concentrons-nous sur le verset 3. Qu’est-ce qui se développe parmi les membres de l’église à Thessalonique ? (Leur foi et leur amour les uns pour les autres.)
 
2.     Lisez 2 Thessaloniciens 1.4. Pourquoi est-ce si remarquable ? (Les membres de l’église sont persécutés. Ils sont affligés.)
 
a.      Avez-vous une théorie sur les raisons pour lesquelles les Chrétiens persécutés et affligés aimeraient davantage les membres de leur église ? Pourquoi leur foi augmenterait-elle ?
 
3.     Lisez 2 Thessaloniciens 1.5. Paul dit-il que leur foi et leur amour ont pour conséquence la souffrance ? Ou alors que Dieu « récompense » les justes par la souffrance ?
 
4.     Lisez 2 Thessaloniciens 1.6. Attendez une minute ! Cela est-il lié au « juste jugement » du verset 5 ? (Oui ! Je pense que Paul dit que lorsque nous souffrons, nous avons la « preuve » que Dieu « rendra détresse pour détresse aux personnes qui [nous] font souffrir ».)
 
a.      En quoi la souffrance actuelle prouve-t-elle que Dieu arrangera les choses ? (Si nous croyons en un Dieu aimant et juste, nous savons que notre souffrance actuelle est quelque chose qu’il va arranger.)
 
5.     Lisez 2 Thessaloniciens 1.7-8. Selon quel calendrier Dieu arrangera-t-il les choses pour nous ? (Il se peut que ce ne soit pas avant la seconde venue de Jésus.)
 
a.      Notre question initiale portait sur un « état d’esprit victorieux ». Si vous avez un état d’esprit selon lequel si quelque chose va mal maintenant, Dieu vous soulagera et « le rendra » à celui/celle qui vous a fait du mal, est-ce un état d’esprit victorieux ? (C’est un état d’esprit positif, par le fait que le jour viendra où le peuple de Dieu sera « victorieux ».)
 
i.       Qu’est-ce qui fait partie d’un tel état d’esprit ? La vengeance ? La rétribution ? (Oui, voir le verset 6. Mais plus important encore, Dieu nous aime et il fera justice. Nous pouvons lui faire confiance pour faire ce qu’il faut.)
 
ii.       Qu’est-ce que cela dit sur nous et sur la vengeance personnelle ? (Nous devons nous en remettre à Dieu.)
 
iii.       Comment est-ce qu’un état d’esprit victorieux gère le facteur temps ?
 
II.  Gagner en Canaan
 
1.     Lisez Matthieu 15.21-22. Comment vous sentiriez-vous si votre enfant était « cruellement possédé par un démon » ?
 
a.      Comment décririez-vous l’attitude de cette femme ? (Il est écrit qu’elle s’écriait.)
 
b.      Pourquoi la Bible nous dit-elle que cette femme était cananéenne ? (Elle n’était pas juive. Elle était païenne.)
 
c.      Notez qu’elle appelle Jésus « Seigneur » et « Fils de David ». Que veut dire cela ? (Cela doit vouloir dire qu’elle croit que Jésus est le Messie, même si elle n’est pas juive.)
 
2.     Lisez Matthieu 15.23. Qu’est-ce qui est le plus offensant : répondre à une personne de manière dure, ou tout simplement l’ignorer ? (Quand vous appelez à l’aide, être ignoré est terrible.)
 
a.      Selon vous, pouvait-elle entendre les disciples qui proposaient de la renvoyer ?
 
b.      Resteriez-vous à la place de cette femme ?
 
3.     Lisez Matthieu 15.24-26. Jésus la traite-t-elle de « chien » ?
 
4.     Lisez Matthieu 15.27. Répondriez-vous de cette façon ? Admettriez-vous être un « chien » et réclameriez-vous les droits d’un chien ?
 
5.     Lisez Matthieu 15.28. Comment expliquer l’attitude et les paroles dures de Jésus jusque-là ?
 
a.      J’ai découvert récemment une nouvelle perspective sur la Bible – le fait que la Bible « témoigne » ou « rend témoignage » de Jésus. Lisez Jean 5.39. Cela signifie que je dois d’abord (et peut-être seulement) considérer ce qu’un texte révèle sur Jésus. Que révèle cette histoire sur Jésus ? (Le but de Jésus était de tester sa foi, et non de l’insulter.)
 
i.       Selon vous, Jésus savait-il à l’avance qu’elle passerait ce test ?
 
ii.       Si votre réponse est positive, et je pense qu’elle devrait l’être, qu’est-ce que Jésus enseigne aux disciples et à nous à son sujet ? (Parfois, Jésus nous permet de traverser des moments difficiles pour en faire profiter les autres.)
 
b.      Des femmes cananéennes ont-elles été blessées lors de ce test ? (Sa fierté a peut-être été blessée, mais sa fille a été « guérie à ce moment même ».)
 
c.      Que pouvons-nous apprendre sur un « état d’esprit victorieux » à partir de cette histoire ?
 
III.  Être victorieux et recycler
 
1.     Lisez Marc 14.3-4. Objecteriez-vous si cela vous arrivait ? Il existe une tradition dans le football américain qui consiste à jeter un tonneau de boisson sur l’entraîneur de l’équipe gagnante. Je préférerais une poignée de main ou une tape dans le dos. (Apparemment, le fait d’avoir du nard versé sur la tête n’était pas une mauvaise chose, car l’objection ne portait que sur le fait que c’était du gaspillage.)
 
2.     Lisez Marc 14.4. Avez-vous déjà entendu des « indignations » de ce genre ? Vous n’auriez pas dû construire une belle église, porter de beaux vêtements, conduire une belle voiture, ou vivre dans une belle maison – parce que l’argent aurait pu être donné aux pauvres.
 
a.      Je pensais que Jésus était pauvre ! Est-ce faux ?
 
3.     Lisez Marc 14.6-7. Quel état d’esprit victorieux Jésus cautionne-t-il ?
 
a.      Les pauvres constituent-ils une urgence, selon Jésus ? (Quand j’étais jeune, les gens pauvres mouraient de faim. Cela aurait été une question urgente. Aujourd’hui, pratiquement tous les pays où les gens mouraient de faim ont adopté plus ou moins une économie de marché. Aujourd’hui, la famine n’est pas due à la pauvreté, mais plutôt à la guerre ou à des mauvais dirigeants. Cela confirme les paroles de Jésus à notre époque.)
 
4.     Lisez Marc 14.8-9. Si nous cherchons à savoir comment cette histoire témoigne de Jésus, quel enseignement devons-nous en tirer ? (Apporter la gloire à Jésus est notre priorité.)
 
a.      Qui finit par avoir la gloire dans cette histoire ? (La femme attentionnée. Elle est désintéressée, et elle honore Jésus.)
 
b.      Quel est l’état d’esprit victorieux ici ?
 
IV.  Gagner dans un débat
 
1.     Lisez 1 Pierre 3.14-15. Qu’est-ce qui déclenche votre témoignage ici ? (On vous le demande.)
 
a.      Quelle attitude devrions-nous avoir lorsque nous témoignons pour Jésus ? (Nous devrions être respectueux et doux.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 3.16. Quel état d’esprit auront les non-croyants ? (Ils nous insulteront et nous calomnieront.)
 
a.      La vérité sera-t-elle évidente si nous avons une « conscience pure » ?
 
3.     Lisez 1 Pierre 3.18. Qui est notre exemple en matière de mauvais traitement ? (Vous rappelez-vous de notre discussion sur la femme cananéenne ? Elle a souffert temporairement pour le bien des autres. Jésus a souffert pour nous. Elle reflète ce qui était dans l’avenir de Jésus.)
 
a.      Quel est l’état d’esprit victorieux ici ?
 
4.     Cher(ère) ami(e), nous avons appris que ce qui constitue un état d’esprit victorieux n’est pas évident. Notre étude de la Bible nous apprend qu’un état d’esprit victorieux consiste à faire confiance à Jésus et à lui apporter la gloire même dans des circonstances difficiles. Voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous aider à avoir un état d’esprit victorieux ?
 
V.    La semaine prochaine : Une formidable manière de s’impliquer.
 

faire un don