Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 01 - L’amour (Matthieu 5 & 22, 1 Jean 2, Romains 13)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Nous venons de terminer notre série d’études sur le don de prophétie. 1 Corinthiens 13:2 nous dit que si nous avons le don de prophétie, mais pas l’amour, nous ne sommes rien ! Dans quelle mesure est-il approprié de débuter notre nouvelle série d’études sur la vie chrétienne avec une étude sur l’amour ? Ouvrons la Bible et découvrons comment nous pouvons passer de rien à quelque chose en ayant de l’amour !
 
I.         Accroché à l’amour
 
1.      Lisez Matthieu 22:34-36. Si la question vous était posée, quelle serait votre réponse ? Affirmeriez-vous qu’ils ont tous la même importance ?
 
a.        Selon vous, comment les Pharisiens auraient-ils répondu à leur propre question ?

2.      Lisez Matthieu 22:37-40. Jésus leur donne-t-il un ou deux commandements ?

a.        La réponse de Jésus peut-elle être reformulée par : "Aimez chaque personne" ? Ou alors y a-t-il une sérieuse différence entre aimer de tout son cœur, de toute son âme et de toute son intelligence et aimer comme vous vous aimez vous-même ?
 
b.        Cela vous semble-t-il être un étrange commandement - comment peut-on commander à quelqu’un d’aimer ?
 
c.        Pensez aux Dix Commandements. Ils sont divisés entre nos obligations vis-à-vis de Dieu et nos obligations vis-à-vis des hommes. Est-ce en obéissant à ces commandements du type "tu ne feras pas..." que nous obéirons à ce curieux commandement d’aimer ?

i.        Par exemple, si je me focalise sur ma mission d’aimer mon voisin poilu, transpirant et paresseux, je décide de ne pas convoiter son chien, sa femme ou sa maison, n’est-ce pas ?

ii.       Et s’il agit réciproquement en ne convoitant pas mon chien, ma femme ou ma maison, nous sommes en parfait accord avec les commandements et nous nous "aimons" l’un l’autre ?
 
d.        Lisez 1 Jean 2:3-6. Que nous enseigne ce texte sur l’obéissance et l’amour ? (Il dit que si nous obéissons, alors l’amour de Dieu est vraiment accompli en nous.)
 
e.        Lisez Marc 7:21-22. Attendez une minute, je pensais que nous venions d’apprendre que si nous gardons les commandements, alors l’amour s’ensuit. Comment ce texte peut-il affirmer que toutes ces mauvaises choses proviennent de nos pensées ? L’amour vient-il de l’extérieur vers l’intérieur ou l’inverse ?

i.        Si vous répondez "de l’intérieur vers l’extérieur" (comme la plupart d’entre vous je suppose), comment alors puis-je aimer mon voisin poilu, transpirant et paresseux ? Ne pas porter mes mains sur ses biens était plutôt simple, lui montrer de l’affection est quelque chose de bien différent.

3.      Lisez 1 Pierre 1:22. Ce texte nous dit de nous aimer les uns les autres avec ferveur, d’un cœur pur. Cela doit être un vrai challenge ! Selon ce texte, comment devons-nous nous préparer à ce challenge ? (Il est écrit : "comme vous vous êtes purifiés, par l’obéissance à la vérité, en vue d’une affection fraternelle sans hypocrisie".)
 
a.        En quoi mes œuvres me préparent-elles à aimer ? (Il s’agit là d’une idée intéressante et contre-intuitive : l’obéissance à Dieu nous prépare à être capables d’aimer notre voisin poilu, transpirant et paresseux !)
 
4.      Lisez 1 Pierre 1:23. Pourquoi cette phrase suit-elle le commandement d’aimer avec ferveur ? (L’idée est que la nouvelle vie, marchant selon la voie de Dieu, nous donne la capacité d’aimer nos voisins.)

a.        Cela doit signifier que Dieu a fait quelque chose pour nous qui amène ce changement d’attitude. Regardons cela plus précisément dans la suite de notre étude.

II.       Dieu a tant aimé
 
1.      Lisez Genèse 2:18-22. En lisant ces versets, que diriez-vous au sujet de l’attitude de Dieu vis-à-vis d’Adam ? (Dieu crée la perfection pour lui. Dieu le laisse donner un nom aux animaux. Dieu se préoccupe de ce qu’Adam est seul.)
 
2.      Lisez Exode 20:8-11. Que cela révèle-t-il au sujet de l’attitude de Dieu vis-à-vis de nous ? (Dieu prévoit notre repos - même pour ceux d’entre nous qui sont des serviteurs ou des étrangers.)

3.      Lisez Jean 3:16-18. Quel est le plus grand témoignage d’amour que Dieu nous donne ? (Il a laissé de côté sa gloire et sa vie pour nous permettre d’accéder au don de gloire et de vie. Il a été condamné plutôt que de venir pour nous condamner.)

4.      En considérant ce que Dieu a fait pour les humains, ses œuvres ont-elles généré son amour ou son amour a-t-il généré ses œuvres ?
 
a.        Qu’en est-il de nous ? Les œuvres de Dieu pour nous génèrent-elles en nous de l’amour pour Dieu ?
 
i.        Si tel est le cas, pouvons-nous dire que quand notre voisin commencera à nous montrer de l’amour, alors nous commencerons à l’aimer ?

5.      Lisez Deutéronome 6:4-7. Quand Dieu dit que ses commandements seront "sur notre cœur", que cela signifie-t-il ? (Nous ne pouvons pas réellement obéir à Dieu sans l’aimer.)

a.        Pourquoi ? Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement obéir ? (Il y a l’idée dans 1 Pierre 1:22 que l’obéissance nous aide à aimer. Cependant, l’enseignement de Jésus dans Marc 7:20 est que nos actions reflètent notre attitude. Si nous avons de l’amour pour Dieu, alors nous lui obéirons. C’est pour cela que le commandement de Matthieu 22:36-38 s’attache à l’amour envers Dieu.)
 
6.      En toute honnêteté, avez-vous le sentiment que vous aimez réellement Dieu ? Il y a de cela plusieurs décennies, j’avais un problème dans ce domaine. Je savais ce que signifiait aimer quand j’étais enfant grâce à ma famille et lorsque je suis devenu adulte je le savais également grâce à ma femme et à mes enfants. Ce que je ressentais pour Dieu était plus une sorte de respect - et non le sentiment que j’avais pour ma famille. Les choses ont commencé à changer pour moi lorsque j’ai réalisé à quel point je m’étais berné moi-même au sujet de ma nature pécheresse. Quand je me suis retrouvé face à face avec mon "moi" pécheur, quand j’ai réalisé à quel point Dieu m’aimait encore et me pardonnait, cela m’a donné un cœur plein de gratitude. Quand j’ai réalisé l’immense bonté de Dieu envers moi dans les détails de ma vie, cela m’a changé. Mon cœur de pierre est devenu un cœur de gratitude et d’amour !
 
III.    Aimer notre voisin ?

1.      Lisez Matthieu 5:43-48. Maintenant Jésus devient ridicule, n’est-ce pas ? Nous devons aller au-delà de l’amour pour notre voisin poilu, transpirant et paresseux et aimer ceux qui nous persécutent. En supposant que nous ne sommes pas masochistes, comment pouvons-nous aimer quelqu’un qui nous fait du mal ?

a.        Lisez à nouveau Matthieu 5:45 parce qu’il nous donne un exemple de la façon dont Dieu "aime" le mal. En considérant cet exemple, Dieu nous demande-t-il de témoigner de l’affection envers nos ennemis ? (Il y a deux éléments. Premièrement, le terme grec traduit par "amour" relativement à nos ennemis signifie de l’amour "social" ou "moral" plutôt que de l’affection. Deuxièmement, l’exemple de Dieu au sujet de l’amour est de traiter nos ennemis comme n’importe qui d’autre.)
 
2.      Lisez Romains 12:17-21. Comment ce texte définit-il l’amour envers nos ennemis ?
 
a.        Cela signifie-t-il que nous devrions éliminer toute vengeance de notre esprit ? (Si Dieu promet la vengeance, cela ne signifie pas que la question est écartée. Cela nous est simplement prohibé.)

i.        Que signifie "amasser des braises sur la tête" ? Cela ne ressemble pas à de l’affection à mes yeux !

3.      Il y a quelques années, j’ai commencé à étudier d’autres religions afin d’avoir une connaissance de base pour proclamer que le Christianisme était la vraie religion. Cette étude incluait la lecture des paroles du Dalaï Lama. J’ai été étonné d’apprendre que le Dalaï Lama avait des enseignements sur la façon de traiter les autres, qui sont parallèles aux instructions de Jésus dans Matthieu 5. Le Dalaï Lama posait la question suivante : Combien de vrais ennemis avez-vous ? Combien de personnes vous persécutent-elles vraiment ? Si vous êtes une personne normale, la réponse est "très peu". Ces quelques-uns sont une grande opportunité d’amélioration de votre caractère. Regardez-les comme une bénédiction.
 
4.      Lisez 2 Corinthiens 5:14-16. Le Dalaï Lama, comme pratiquement toutes les fausses religions, promeut un évangile des œuvres. Son motif pour vous inciter à aimer vos ennemis est l’amélioration de votre caractère. Quel est le motif d’un chrétien pour aimer son ennemi ? (Que Dieu nous a aimés en premier - il est mort pour nous alors même que nous étions ses ennemis ! Voir Romains 5:10.)
 
IV.     Cher ami, sans Jésus vous seriez mort. Vous n’auriez pas d’espérance, pas d’avenir. Vous n’auriez pas l’espérance de revoir les personnes décédées qui vous sont chères. Vous savez à quel point votre nature est mauvaise (et si vous ne le savez pas, vous vous trompez vous-même), et vous savez comment Jésus vous a pardonné et a effacé vos péchés. À la lumière de tout cela, comment pouvez-vous ne pas aimer Dieu ? Comment pouvez-vous ne pas être juste et honnête envers ceux qui vous entourent - y compris ceux qui vous veulent du mal ? Si vous ne ressentez pas d’amour pour Dieu, je vous invite à vous repentir maintenant et à demander à Jésus de venir dans votre vie.

V.       La semaine prochaine : La foi.
 

faire un don