Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 12 - L’alimentation dans la Bible (Daniel 1 & 10, Genèse 1, Actes 21)

Copyright © 2010, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Si l’on vous demandait quelle est la clé d’une bonne santé et d’une longue vie, que répondriez-vous ? La plupart diraient "de l’exercice, une alimentation équilibrée, de l’air pur et du bon sens". Faire preuve de bon sens signifie éviter des pratiques dangereuses. La Bible dit beaucoup de choses sur l’alimentation et le bon sens. Nous trouvons dans Matthieu 15:11 les fameuses paroles de Jésus : "Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’être humain ; c’est ce qui sort de la bouche qui souille l’être humain". Cela rend-il une alimentation équilibrée hors de propos ? Si tel est le cas, pourquoi la Bible parle-t-elle autant de l’alimentation ? Débutons notre étude de la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre !
 
I.       Le régime alimentaire de Daniel
 
1.     Lisez Daniel 1:8-10. Le roi se soucie-t-il de ce que mangent Daniel et ses amis ? (Apparemment.)
 
a.      Pourquoi le roi s’en soucie-t-il ? (Le haut fonctionnaire du roi pensait que les mets du roi rendraient les jeunes hommes en meilleure santé. Il s’agissait d’une quête de bonne santé.)

b.      Daniel se soucie-t-il de ce qu’il mange ? (Oui.)

i.      Pourquoi s’en soucie-t-il ? (Il ne voulait pas être "souillé".)
 
2.     Lisez Daniel 1:11-14. Que souhaite manger Daniel ? (Des légumes - avec de l’eau pour boisson.)
 
a.      Cela serait-il votre choix ?

3.     Lisez Daniel 1:15-16. Dix jours. Selon vous, le résultat final était-il dû au régime alimentaire ou à autre chose ?

4.     Lisez Daniel 10:1-3. Daniel est maintenant un très vieil homme. Ce texte suggère que dans son vieil âge Daniel mangeait de la viande et buvait du vin. Quelle conclusion pouvons-nous tirer de la différence de régimes alimentaires entre le moment où il était jeune et le moment où il était âgé et un homme important du royaume ? Est-il devenu laxiste avec l’âge ? En atteignant un certain âge, pouvez-vous dire : "Je suppose que ce que je mange n’a plus d’importance" ? (Dès lors que Dieu donnait encore ses révélations à Daniel, nous ne pouvons pas conclure que Daniel était devenu laxiste et qu’il était tombé dans le péché dans sa vieillesse. Au lieu de cela, revenons au terme "souillé" (Daniel 1:8). Quelque chose dans la viande du roi, mais pas dans la viande de Daniel, était différent.)
 
a.      Selon vous, qu’est-ce qui était différent ?
 
b.      Lisez Actes 21:25 et Genèse 9:4. Que suggèrent ces versets au sujet de la viande ? (Le livre des Actes nous dit que la consommation de viande qui n’a pas été préparée correctement est aussi mauvaise que l’inconduite sexuelle ! Genèse 9:4 nous montre qu’il s’est agi d’une préoccupation de Dieu dès les débuts de l’histoire humaine. La conclusion raisonnable est que "les mets du roi" n’étaient pas préparés comme il fallait et pouvaient avoir été offert aux idoles. Au temps où Daniel était vieux et influent, il pouvait dicter la façon de préparer les mets qu’il mangeait.)

5.     Lisez à nouveau Actes 21:25. Trois des quatre prohibitions ont un rapport avec l’alimentation ! Les responsables de l’église naissante oublient-ils les paroles de Jésus (Matthieu 15:11), selon lesquelles ce qui entre dans la bouche n’est pas important ?

a.      Comment expliquez-vous ce qui semble être une sérieuse contradiction dans la Bible ? (Lisez Matthieu 15:16-20. La vraie question concernait les mains sales et non l’alimentation. Bien que Jésus parle au sens large du terme, il apparaît que le message de Jésus est qu’il est plus important de contrôler son esprit que son alimentation. Il ne dit pas que l’alimentation n’est pas importante. Daniel et les responsables de l’église naissante nous enseignent que l’alimentation est importante. Maintenant, explorons l’histoire des régimes alimentaires dans la Bible.)
 
II.     Le régime alimentaire d’Adam
 
1.     Lisez Genèse 1:29-30. Quel était le régime alimentaire d’Adam ? (Les céréales, les fruits et les légumes.)

a.      Quel était le régime alimentaire des animaux ? (Le même.)

b.      Selon vous, pourquoi le régime alimentaire originel prévu par Dieu excluait-il la viande ? (La raison la plus évidente est qu’avant l’entrée du péché dans le monde, la mort n’existait pas. Pas de mort = pas de viande.)
 
III.    Le régime alimentaire de Noé
 
1.     Lisez Genèse 9:1-3. Comment l’alimentation de Noé a-t-elle changé après le déluge ? (Il pouvait désormais manger de la viande.)

a.      Pourquoi l’alimentation de Noé a-t-elle changé ? Est-ce parce que le déluge a fait disparaître tous les fruits et légumes ? (Cela ne semble pas être une raison vraisemblable, car ils avaient également un nombre limité d’animaux. Si Dieu se souciait d’un problème à court terme, il aurait pu leur donner de la manne ou la permission de manger de la viande pendant quelques mois. Quelque chose de plus fondamental s’est passé.

b.      Révisons notre raisonnement au sujet de l’alimentation d’Adam. Si l’absence de péché et de mort était la raison d’une alimentation constituée de fruits et d’autres végétaux, pourquoi, selon vous, Dieu a-t-il attendu des centaines d’années après l’introduction du péché pour ajouter les animaux à l’alimentation ? (Ce délai suggère que la différence entre l’alimentation d’Adam et celle de Noé n’était pas confinée au problème du péché et de la mort. Dieu devait avoir considéré l’alimentation d’Adam supérieure indépendamment du problème du péché et de la mort.)
 
2.     Survolez Genèse 5 et 11. Que remarquez-vous ? (Que la durée de vie des humains se réduit dramatiquement après le déluge - qui est le moment où l’alimentation de Noé a changé.)
 
a.      Lisez Genèse 6:1-3 et Genèse 6:5-6. Cela suggère-t-il une raison pour le changement de régime alimentaire ? (Il semble que Dieu puisse avoir décidé qu’il est préférable de limiter la durée de vie des humains. Je crois que la référence à "120 ans" fait référence au moment du déluge, mais cela suggère que Dieu a repensé la longévité de sa création.)

b.      Quelle leçon pouvons-nous tirer de cela ? (Le régime alimentaire initial donné par Dieu a une conséquence sur la longévité. Nous savons aujourd’hui qu’un régime alimentaire qui exclut la viande a clairement une conséquence sur la longévité.)

c.      Existe-t-il un quelconque rapport entre la longévité et le péché ? (Imaginez un monde sans livres, mais un monde dans lequel vous pouvez parler avec vos arrière-arrière-arrière-grands-parents chaque jour. La longévité promouvrait l’apprentissage et la transmission de connaissance. Si la connaissance est au sujet du mal, alors nous pouvons commencer à voir pourquoi Dieu a pensé qu’une durée de vie limitée est préférable.)
 
IV.    La spiritualité et l’alimentation
 
1.     Lisez Genèse 7:1-3. Sur quelle base Dieu fait-il la distinction entre les animaux ? (Il fait une distinction entre les animaux "purs" et "impurs".)

a.      Cela a-t-il un rapport avec la propreté ? (Non. Parcourez Lévitique 11 et lisez Deutéronome 14:3-8. Les animaux purs peuvent être mangés et les impurs ne peuvent pas l’être - ils ne doivent pas même être touchés lorsqu’ils sont morts.)

b.      Lisez Deutéronome 14:21. Quelle est la règle au sujet du road-kill (pratique de ramasser et de manger un animal tué accidentellement par une voiture) ? (Vous ne pouvez pas le manger, mais vous pouvez le donner à un étranger.)
 
i.      Que cela suggère-t-il sur la nature des règles de Dieu au sujet de l’alimentation ? (Les choses impures ne sont pas du poison. Au lieu de cela, elles ont leur importance dans une bonne relation avec Dieu.)
 
2.     Lévitique et Deutéronome nous rappellent le système sacrificiel. Cette idée selon laquelle impur = profane a-t-elle pris fin lorsque le système sacrificiel s’est arrêté ? (Certains le soutiendraient. Cependant, il existe quelques problèmes sérieux avec cette conclusion. Premièrement, pas tous les animaux purs, par exemple les sauterelles et les poissons ayant des nageoires et des écailles, n’étaient sacrifiés. Ils n’avaient rien à voir avec le système sacrificiel. Deuxièmement, la distinction entre pur et impur existait avant le déluge, avant que le système sacrificiel ne fût formalisé, et avant que les humains ne fussent autorisés à manger de la viande. Troisièmement, la prohibition de Actes 21:25 de manger de la viande avec du sang (ce qui nous rappelle certainement le système du sanctuaire) est imposée après la résurrection de Jésus.)

a.      Que devons-nous conclure de tout cela ? (Je ne peux pas l’expliquer, mais Dieu a recommandé des niveaux d’alimentation. Le meilleur régime est constitué de végétaux tels que fruits, légumes, céréales et légumineuses. L’alimentation moyenne est constituée d’animaux purs, sans sang. L’alimentation extrême est le road-kill !

b.      Ceux qui marchent sur le chemin de la sanctification doivent-ils s’efforcer de suivre les meilleures pratiques en termes d’alimentation ?
 
3.     Lisez Romains 14:2-4. Attendez une minute ! Si les gens saints ont une alimentation sainte, comment Paul peut-il les décrire comme "faibles dans la foi" ? Comment ceux qui pratiquent le road-kill peuvent-ils être mis à égalité avec ceux qui sont forts dans la foi ? (Il s’agit d’un puzzle. Nous devons explorer davantage les pensées de Paul.)
 
4.     Lisez 1 Corinthiens 10:1-5. Que suggère Paul quant à l’alimentation et à la justification ? (Un régime spirituel et plus encore ne signifie pas que vous plaisez à Dieu.)

5.     Lisez 1 Corinthiens 10:18. Quelle est la réponse ? (Oui ! Ceux qui apportaient leur sacrifice au temple participaient à l’effacement du péché.)

6.     Lisez 1 Corinthiens 10:19-24. Devrions-nous manger de la viande sacrifiées aux idoles ? (D’une façon pratique, nous savons que les idoles ne sont rien. Cependant, il est "bénéfique" d’éviter de manger de la viande sacrifiée aux idoles.)
 
7.     Lisez 1 Corinthiens 10:25-33. Que cela nous enseigne-t-il au sujet de la déclaration de Paul dans Romains 14 sur le fait de mettre à égalité l’alimentation road-kill et une foi forte ? (Paul nous dit que l’aspect le plus important de l’alimentation est de l’utiliser pour faire avancer le royaume de Dieu. Bien qu’une idole n’est en réalité rien, si vous savez que la viande a été offerte à une idole, il n’est pas bon d’en manger - spécialement si vous êtes en présence de quelqu’un qui a une réserve à ce sujet. Ainsi, la personne de "faible foi" de Romains 14 est quelqu’un qui est récemment sorti du culte aux idoles et qui n’a pas la foi pour réaliser que les idoles ne sont rien.)
 
8.     Quelle devrait être notre conclusion sur la foi et l’alimentation ? (Dieu a donné aux humains des instructions consistantes au sujet de l’alimentation. Il y a peu de doute que suivre ses recommandations alimentaires nous est bénéfique. Cependant, le problème le plus important au sujet de l’alimentation est la façon dont nous la gérons en fonction de la foi des autres.)

9.     Cher(-ère) ami(e), qu’en est-il de vous ? Voulez-vous reconsidérer votre attitude face à l’alimentation et être sûr(e) qu’elle est conforme à la volonté de Dieu ?

V.      La semaine prochaine : Lien social, lien d’amour.
 

faire un don