Nouveau Testament

Étude 01 – La lettre aux Hébreux et à nous aujourd’hui (Hébreux 1, 2, 3, 10 & 11)

      Imprimer

Copyright © 2021, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net. Priez pour être guidé(e) par l’Esprit saint pendant que vous étudiez la Bible.
 
Introduction : Avez-vous déjà vécu un événement ou entendu une chanson qui vous a donné envie de crier des louanges à Dieu ? Je me souviens avoir ressenti ce sentiment lorsque j’étais à l’université et que je chantais à la Pioneer Memorial Church. L’orgue et les voix m’ont emporté dans cette merveilleuse louange à Dieu. Plus récemment, la même chose s’est passé lors des services d’adoration de la chapelle de l’université Regent. La musique m’entraîne dans cette joie de la louange à Dieu. Et puis je retourne dans le monde réel. L’étude d’aujourd’hui sur l’épître aux Hébreux ressemble beaucoup à cela. Elle commence par de la louange et se tourne ensuite vers la question sérieuse de vivre tout en gardant l’espoir qui inspire notre louange. Ouvrons la Bible et débutons notre nouvelle étude de l’épître aux Hébreux pour en apprendre davantage !
 
I.  La louange
 
1.     Lisez Hébreux 1.1-2. De nombreux étudiants de la Bible pensent que l’épître aux Hébreux a été écrite par Paul. L’épître aux Hébreux commence-t-elle de la même manière que les autres lettres de Paul, comme l’épître aux Éphésiens par exemple ? (Lisez Éphésiens 1.1-2. L’épître aux Hébreux ne contient pas de salutations, ni d’identification de l’auteur ou des destinataires.)
 
2.     Lisez Hébreux 1.3-4 et Matthieu 6.9. Quelles similitudes existe-t-il entre le début de l’épître aux Hébreux et le début de la prière du Seigneur ? (Elles commencent toutes les deux avec de la louange à Dieu.)
 
a.      Selon vous, pourquoi l’auteur de l’épître aux Hébreux commence-t-il par louer Jésus ? (Il était tout simplement rempli de louanges ! Il était emporté par un sentiment d’expression de son amour et de sa dévotion envers Jésus.)
 
II.  Partir du bon pied et prêtant attention
 
1.     Lisez Hébreux 2.1. J’entends parfois des orateurs me dire d’être attentif avant de dire quelque chose, mais je ne les entends jamais me dire d’être attentif après qu’ils aient fini de parler. Êtes-vous d’accord pour dire que cela revient à nous demander d’être attentifs après le discours ?
 
a.      Si vous êtes d’accord avec moi, qu’est-ce que cela peut bien signifier ? (Après avoir commencé par des louanges dans Hébreux 1, l’auteur aborde les problèmes concrets de personnes qui étaient au départ attentives à l’Évangile, mais qui ont perdu leur attention.)
 
b.      Quel est le danger de perdre de vue ce qui nous a été enseigné en tant que chrétiens ? (Nous risquons de nous désintéresser et de « dévier ».)
 
2.     Lisez Hébreux 2.2. Quel est l’argument pour rester concentré sur l’Évangile ? (Il est fiable et de mauvaises choses peuvent arriver si vous cessez d’obéir.)
 
a.      Qu’est-ce que cela signifie ? Lorsque le texte fait référence à « ce qu’elle méritait », cela signifie-t-il que Dieu vous donne une tape sur le côté de la tête lorsque vous désobéissez ? (Je pense qu’il s’agit d’expliquer les conséquences naturelles de la désobéissance. C’est pourquoi il nous est dit que le message « a prouvé sa valeur ». Il s’est avéré être un moyen sain d’éviter de s’attirer des ennuis.)
 
3.     Lisez Hébreux 2.3-4. Pourquoi devrions-nous considérer que le message de l’Évangile est fiable ? (Cette liste énumère plusieurs raisons. Premièrement, Dieu est la source du message. Deuxièmement, l’expérience humaine le valide. Troisièmement, des évènements surnaturels en témoignent.)
 
a.      La fin du verset 4 contient une déclaration intéressante. Elle fait référence aux « dons de l’Esprit saint répartis selon sa volonté ». Comment cela prouve-t-il que le message de l’Évangile est fiable ? (Le partenariat entre les humains et l’Esprit saint sous la forme de dons spirituels est une preuve supplémentaire que l’Évangile est bien réel.)
 
III.  Vivre votre meilleure vie ?
 
1.     Lisez Hébreux 2.18. Supposons que vous n’ayez pas perdu votre attention sur le message de l’Évangile. Comment vous sentez-vous lorsque vous êtes tenté(e) de pécher ?
 
a.      Ce verset fait référence à la « souffrance » comme une réaction à la tentation. Est-ce ainsi que vous la voyez ?
 
b.      Qui est le « il » dont il est question dans ce verset ? (Si vous regardez le contexte, il s’agit de Jésus.)
 
c.      Jésus n’a jamais cédé à la tentation. Est-ce que cela augmente sa souffrance, par rapport à vous ?
 
2.     Lisez Hébreux 3.12. Luttez-vous contre l’incrédulité, en doutant que Dieu existe ou, si vous êtes convaincu(e) qu’il existe, en doutant qu’il se préoccupe de vous et de votre situation ?
 
3.     Lisez Hébreux 3.13. Qu’est-ce qui vous aidera dans ce genre de lutte ? (L’encouragement de la part d’autres croyants.)
 
a.      Que peut-il se passer si nous ne parvenons pas à encourager les autres ? (Ils s’endurcissent dans leur péché. Ils sont trompés par leur péché.)
 
b.      Rappelez-vous l’introduction de cette étude et mon expérience de louange à Dieu parmi un groupe d’autres personnes chantant des louanges. Si vous avez fait la même expérience, cela vous encourage-t-il dans votre foi ?
 
i.       Imaginez combien votre vie serait plus pauvre si vous n’aviez jamais vécu une telle expérience ?
 
4.     Lisez Hébreux 10.32-33. Cela semble dresser le portrait de ceux qui font face aux tentations, mais qui n’y cèdent pas. Qu’est-ce qui peut arriver en conséquence ? (Que vous souffriez. Il se peut que les gens se moquent de vous et vous fassent passer un mauvais moment.)
 
5.     Lisez Hébreux 10.34-35. Je ne pense pas qu’il s’agisse du ministère dans les prisons, mais plutôt d’une référence aux lecteurs jetés en prison et à leurs biens volés ou endommagés. Qu’en pensez-vous ?
 
a.      Cela suggère que vous accueillez la perte de vos biens avec joie. Comment cela est-il possible ? (Vous avez une autre propriété, meilleure, qui ne peut vous être enlevée.)
 
i.       Quelle est cette propriété ? (Le ciel !)
 
6.     Lisez à nouveau Hébreux 10.32 et lisez Hébreux 10.24-25. Ces évènements sont-ils présentés chronologiquement ? (Non. Le verset 32 leur dit de se souvenir des jours où ils ont souffert. Ainsi, Hébreux 10.24-25 suit le temps de la souffrance. C’est pourquoi j’ai inversé l’ordre de lecture.)
 
a.      Comment pouvons-nous nous mettre en position d’être encouragés ? (En nous réunissant avec d’autres croyants. Et en donnant des encouragements aux autres.)
 
b.      Se réunir avec d’autres personnes pour louer Dieu fait-il partie de cet encouragement ? (Bien sûr que oui. Cela fait partie du retour à la meilleure vie.)
 
c.      À mesure que nous nous rapprochons de la fin des temps, est-il plus ou moins important de se réunir avec d’autres croyants ? (Le verset 25 suggère que c’est plus important.)
 
IV.  La foi pour l’avenir
 
1.     Lisez Hébreux 11.1. Que signifie avoir la foi ? (Croire aux choses que nous espérons, et à celles que nous n’avons pas vues.)
 
2.     Hébreux 11.2-12 parle de nombreux héros de la Bible qui ont eu la foi et qui n’ont pas réalisé la pleine récompense de cette foi. Lisez Hébreux 11.13-16. Qu’est-ce qui est essentiel pour maintenir notre foi ? (Que nous « désirions un pays meilleur que celui-ci ».)
 
a.      Quel est ce pays meilleur ? Quelle est la « cité » que Dieu a préparée pour nous ? (Le pays meilleur est le ciel et la cité est la nouvelle Jérusalem.)
 
3.     Lisez Hébreux 11.39-40. Hébreux 11 identifie les héros du passé. Pourquoi le verset 40 dit-il que « Dieu n’a pas voulu [que ces personnes] soient conduites sans nous à la perfection » ? (Nous sommes tous dans le même bateau. Les héros de l’Ancien Testament attendaient avec impatience la victoire de Jésus sur le péché. Nous regardons en arrière vers cette victoire. Tous ensemble, nous attendons avec impatience notre foyer éternel au ciel, rendu possible par ce que Jésus a fait pour nous !)
 
4.     Cher/ère ami(e), nous servons un grand Dieu ! La vie, cependant, peut être un défi. Nous sommes mis au défi lorsque nous désobéissons. Et nous sommes mis au défi lorsque nous obéissons et que nous sommes attaqués par des non-croyants. L’important est de garder notre foi en Dieu et en l’avenir qu’il a prévu pour nous. Gloire à Dieu !
 
V.    La semaine prochaine : Le message d’Hébreux.