Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 11 – Raconter l’histoire de Jésus (Éphésiens 2, Marc 5, Actes 26)

Copyright © 2020, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : On dit que la confession est bonne pour l’âme. Permettez-moi d’avouer que le titre de cette étude est déroutant. Le but de cette étude et de partager nos histoires personnelles sur ce que Jésus a fait pour nous. Je suppose que, dans un sens, c’est partager l’histoire de Jésus. Maintenant que j’ai clarifié les choses, tournons-nous vers la Bible pour obtenir de véritables éclaircissements sur la meilleure façon de témoigner !
 
I.  Notre ancien moi
 
1.     Lisez Éphésiens 2.1. Comment avons-nous commencé notre voyage dans la vie ? (Morts ! Nos péchés méritaient la mort éternelle. Ce que nous faisions nous conduisait vers la perte de notre vie.)
 
2.     Lisez Éphésiens 2.2. Avions-nous une bonne excuse pour notre comportement dans le péché ? (Nous avons eu beaucoup de mauvais exemples et de mauvaises influences. Paul dit que c’est la façon dont le monde fonctionne. C’est ce que Satan encourage. C’est ce que notre esprit nous pousse à faire.)
 
a.      Parlons un peu plus de « l’esprit qui agit maintenant » chez les pécheurs. Satan a-t-il quelque chose qui ressemble à l’Esprit saint ? (Non. C’est impossible. Satan est un être créé. Il ne peut être qu’à un endroit à la fois. Cela doit donc signifier que nous avons adopté l’attitude du monde comme une partie de notre esprit (voir Romains 1.9).)
 
b.      Nous reviendrons plus en détail sur cette histoire plus tard, mais pour l’instant lisez Marc 5.7-9. Que nous enseigne ce texte sur Satan et les esprits ? (Cet homme malheureux était possédé par des mauvais esprits. Ces derniers sont des alliés de Satan, et non Satan lui-même. Ce n’est pas comme la relation entre Dieu et l’Esprit saint.)
 
i.       Comment faire la différence entre d’une part être possédé par des esprits démoniaques et d’autre part l’esprit d’Éphésiens 2.2 qui agit en nous ?
 
c.      Un autre mot intéressant dans Éphésiens 2.2 est « conformiez ». Qu’est-ce que cela signifie ? (Cela signifie que la direction habituelle dans notre vie se définit selon nos péchés. Cela est important à garder à l’esprit. La question principale de notre mode de vie est de savoir quelle est la direction habituelle de notre vie. Se dirige-t-elle vers Dieu, ou à l’inverse vers le « prince des puissances mauvaises qui occupent l’air » ?)
 
3.     Lisez Éphésiens 2.3. Combien d’entre nous nous dirigions vers la mort ? (Paul dit : « nous tous ».)
 
a.      Si vous êtes né(e) dans un foyer chrétien et que vous aviez tendance à obéir (comme je l’ai fait), comment Paul peut-il dire que nous nous dirigions tous vers la mort ? (C’est notre nature ! Paul parle de notre « faiblesse humaine ». C’est ce dont je parle quand je dis que notre « esprit » est notre nature humaine pécheresse.)
 
b.      Que veut dire « se conformer » en tenant compte de notre faiblesse humaine ? (Nous vivons selon nos « mauvais désirs » et nos « penchants », faisant « ce que voulaient nos pulsions et nos pensées ».)
 
i.       Que sont exactement les « mauvais désirs » et les « penchants » ? Cela signifie-t-il par exemple manger un gros steak juteux ? Cela réfère-t-il aux désirs et aux échecs d’ordre sexuel ?
 
4.     Lisez Galates 5.19-21. Selon ce texte, quelle est la signification des « penchants » ? (Les penchants sont une référence aux mauvaises tendances des humains. Cela inclut la jalousie, la colère, la rivalité, les dissensions et la division, pas seulement l’immoralité sexuelle.)
 
5.     Lisez Romains 8.5. Quels sont nos choix ? (La clé est de faire des choix. Soit nous fixons notre esprit sur ce que désire l’Esprit saint, soit nous fixons notre esprit sur nos « penchants ».)
 
a.      Cela semble assez abstrait. Comment pouvons-nous savoir si nous nous concentrons sur ce que désire l’Esprit saint ? (Lisez Romains 8.7. S’il s’avère que vous êtes hostiles à Dieu et à sa loi, alors il s’agit d’un signe que vous ne focalisez pas votre esprit sur l’Esprit saint.)
 
i.       Avez-vous déjà pensé : « je ne peux pas me détacher de ce péché » ? Est-il possible que ce soit parce que la façon dont nous nous sommes organisés rend l’obéissance impossible ?
 
6.     Revenons à l’épître aux Éphésiens et lisez Éphésiens 2.4-6. Comment avons-nous été sauvés ? En focalisant notre esprit sur l’Esprit saint ? (Non. Jésus nous a ressuscités avec lui – même si nous étions morts.)
 
7.     Lisez Éphésiens 2.8-9. Nous avons ce conflit apparent que nous devons résoudre. Ce texte explique que le salut éternel « n’est pas le résultat de [nos] efforts ». Pourtant, nous venons de discuter comment nous devons faire le choix de focaliser notre esprit sur ce que désire l’Esprit. Qu’est-ce qui est vrai ? Les deux peuvent-ils être vrais ?
 
8.     Lisez Éphésiens 2.10. Quelle est la raison principale pour laquelle Jésus nous a sauvés ? (Pour que nous fassions des « actions pleines de bonté ». Jésus veut que nous marchions avec Dieu. Le salut est un pur don. Nous devons choisir de l’accepter. Mais une fois que nous l’avons choisi nous devons continuer à choisir de vivre une vie en accord avec la volonté de Dieu. Autrement dit, le choix de la grâce doit résulter d’un changement dans la façon dont nous cheminons dans notre vie.)
 
II.  Partager le chemin
 
1.     Lisez Marc 5.2-4. Nous avons étudié cette histoire dans une étude précédente. Cette fois, nous allons en regarder seulement un aspect spécifique. Si vous viviez à cet endroit et qu’une personne extérieure à la ville vous rendait visite, comment décririez-vous cet homme ?
 
2.     Lisez Marc 5.5. Quel a été l’impact de cet homme sur la communauté environnante ?
 
3.     Marc 5.8 rapporte que Jésus a ordonné aux démons de sortir de cet homme. Lisons Marc 5.15 et Marc 5.18-19. À la place de cet homme, comment interpréteriez-vous l’ordre de Jésus de « leur raconter tout ce que le Seigneur a fait dans sa bonté pour vous » ?
 
a.      Parleriez-vous de la façon dont vous avez l’habitude de frapper les gens ?
 
b.      Parleriez-vous de la façon dont vous avez l’habitude de vous faire du mal ?
 
c.      Parleriez-vous de la façon dont vous avez l’habitude de vivre dans un cimetière ?
 
d.      Vous est-il déjà arrivé d’entendre le témoignage de quelqu’un qui détaille les péchés du passé, et de rester focalisé sur les péchés passés ?
 
i.       Est-ce ce que Jésus commande ici ? (Non. Il ne fait aucun doute que cet homme mentionnerait son passé à ceux qui ne le connaissent pas. Mais Jésus lui dit de se concentrer sur le côté positif, sur ce que Jésus a fait pour lui, et sur la façon dont il a fait preuve de miséricorde.)
 
4.     Lisez Marc 5.20. Quelle était la part de théologie dans le témoignage de cet homme ?
 
5.     Lisez Actes 26.1 et Actes 26.9-11. Que nous enseignent ces textes sur le fait de parler de notre vie passée quand nous témoignons ?
 
6.     Lisez Actes 26.13-15. Quelle importance a cette partie de l’histoire de Paul ? L’homme dont nous avons parlé dans Marc 5 aurait-il une partie semblable à cette histoire ? (C’est la partie critique d’un témoignage – quand Jésus entre en jeu et vous transforme.)
 
7.     Lisez Actes 26.16-18. Tout comme l’homme de Marc 5, Paul reçoit des instructions spécifiques. Quel devrait être le contenu de son témoignage ?
 
a.      Paul suit-il ses instructions dans ce que nous avons lu jusqu’à présent ?
 
8.     Lisez Actes 26.19-20 et Actes 26.22-23. Ce témoignage est-il différent de celui que vous attendriez de l’homme de Marc 5 ? (Paul parle maintenant de théologie – pas de théologie compliquée, mais plutôt le message basique de l’Évangile.)
 
a.      Quel est l’enseignement en cela ? (Paul, comme nous le savons, était capable de tenir des discours de théologie compliqués. Cela n’était pas nécessaire pour témoigner. Tant Paul que l’homme de Marc 5 ont dit ce qu’ils étaient et ce que Jésus a fait pour eux. Mais du fait que Paul a compris l’Évangile, il l’a aussi partagé avec ses auditeurs.)
 
b.      Quel ordre suit Paul dans le partage de l’Évangile ? (Il ne commence pas avec de la théologie. Il commence par raconter son histoire.)
 
c.      Est-ce quelque chose que vous pouvez faire ? Pouvez-vous dire aux gens ce que Jésus a fait pour vous et donner un simple énoncé de l’Évangile ?
 
9.     Lisez Actes 26.24. Devons-nous nous attendre à une telle réaction de temps en temps ?
 
10.     Lisez Actes 26.27-28. En quoi la réaction du roi Agrippa est-elle semblable ou différente de celle de Festus ? (Agrippa semble prêt à croire.)
 
a.      Si vous avez déjà travaillé dans la vente, que fait Paul dans Actes 26.27 ? (Je n’ai jamais exercé d’activité de vente, mais je crois que cela s’appelle « conclure ». Il s’agit de demander à l’auditeur de prendre une décision.)
 
11.     Cher(ère) ami(e), voyez-vous à quel point le témoignage n’est pas compliqué ? Ce n’est pas au-delà de vos capacités. Vous racontez ce que Jésus a fait pour vous. Vous expliquez comment il a rendu votre vie meilleure. Ce n’est qu’ensuite que vous expliquez l’Évangile en des termes simples. Voulez-vous demander à l’Esprit saint de vous guider vers les personnes qui veulent entendre parler de Jésus ? Pourquoi ne pas le faire maintenant ?
 
III.    La semaine prochaine : Un message qui mérite d’être partagé.
 

faire un don