Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 05 – Le cri des prophètes (1 Samuel 8, Genèse 18, Jude 1, Romains 1, Ésaïe 1)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Les prophètes de l’Ancien Testament avaient une place très particulière en ce qui concerne la confiance. Aujourd’hui nous avons la Bible, mais à cette époque-là, la plupart des instructions de Dieu pour le peuple étaient transmises par ses prophètes. Débutons notre étude de la Bible et voyons ce qu’elle enseigne sur la volonté de Dieu pour le moindre d’entre eux !
 
I.  Le problème avec la confiance
 
1.     Lisez 1 Samuel 8.5. Que demande le peuple d’Israël ? (Il demande d’être dirigé par un roi.)
 
a.      Qui les a dirigés jusque là ? (Lisez 1 Samuel 8.7. Dieu dirigeait son peuple par le prophète Samuel.)
 
b.      Le peuple s’inquiétait en voyant les fils de Samuel. Quel était le problème avec eux ? (Lisez 1 Samuel 8.3. Ils étaient malhonnêtes, ils acceptaient des pots-de-vin et pervertissaient la justice.)
 
2.     Lisez 1 Samuel 8.11-12. Que fera certainement un roi ? (Il aura une armée. Il forcera le peuple à combattre.)
 
3.     Lisez 1 Samuel 8.13-17. Quoi d’autre fera un roi ? (Il prélèvera des impôts. Il prendra vos terres, votre production et votre famille.)
 
4.     Revenons en arrière et lisons 1 Samuel 8.9. Samuel fait exactement ce que Dieu lui a dit de faire. Quand vous pensez aux préoccupations des gens, est-ce que cela les satisfait ? (Le peuple s’inquiétait de ce que les fils de Samuel puissent les gouverner. Ces fils étaient corrompus et ne respectaient pas la règle de droit. À première vue, le contre-argument selon lequel un roi créera un grand gouvernement et sera coûteux ne répond pas aux plaintes du peuple.)
 
a.      Que soulève une discussion sur les problèmes d’un grand gouvernement ? (Les gens du peuple sont la raison de la déconnexion entre leurs plaintes et la réponse de Dieu. En supposant que les fils de Samuel étaient mauvais, le peuple aurait dû demander à Dieu de corriger la situation. Le fait de demander un roi signifie qu’ils feraient davantage confiance à un humain sans nom plutôt qu’à Dieu.)
 
5.     Lisez 1 Samuel 8.21-22. Que nous enseigne cela sur Dieu ? (Il exauce parfois des demandes stupides lorsque nous ne lui faisons pas confiance.)
 
a.      Quel est l’enseignement pour nous aujourd’hui ? (Il nous faut nous tourner vers Dieu pour résoudre les problèmes auxquels nous faisons face actuellement.)
 
II.  Le problème de Sodome
 
1.     Lisez Genèse 18.17, Genèse 18.20-21 et Genèse 18.32-33 (vous êtes aussi invité(e) à lire entre les lignes). Ces textes résument l’histoire de la destruction de Sodome. Dieu décide de partager avec Abraham ce qu’il veut faire à Sodome. Abraham essaie de sauver Sodome. Que révèle la dernière discussion entre Abraham et Dieu sur Sodome ? (Il n’y avait pas même dix personnes justes dans la ville entière !)
 
a.      Que nous enseigne cela au sujet de la miséricorde de Dieu ?
 
b.      Il s’agit d’une discussion sur les prophètes, pourquoi discuter de la visite de Dieu à Abraham au sujet de Sodome ? (Au lieu de passer par l’intermédiaire des humains, Dieu parle directement à Abraham.)
 
2.     Lisez Jude 1.7. Quel est le péché suprême de Sodome ? (L’immoralité sexuelle et la perversion.)
 
3.     Après que Dieu ait dit qu’il va déterminer si Sodome est aussi mauvaise qu’il le prétend, deux anges apparaissent comme des hommes et la visitent. Lisons ce qui se passe quand Lot les accueille pour qu’ils ne soient pas maltraités par les habitants de la ville. Lisez Genèse 19.4-5. Que nous dit ce texte sur la nature du péché sexuel de Sodome ? (Le texte dit que « tout le peuple », « depuis les jeunes gens jusqu’aux vieillards », entouraient la maison de Lot avec pour objectif de violer les deux anges.)
 
a.      Est-il possible que tous les hommes de cette ville fussent violents et homosexuels ? Ou alors, étaient-ils prêts à forcer des rapports sexuels avec quelqu’un, quel que soit son genre ? (Lisez Genèse 19.8-9. Lot fait l’offre déshonorante de les laisser avoir des relations sexuelles avec ses filles vierges – et ces hommes rejettent l’offre. Cela démontre que Lot compte sur ses propres desseins au lieu de s’appuyer sur Dieu, mais cela montre aussi que Lot a correctement compris que ces hommes de Sodome n’étaient pas intéressés par les femmes.)
 
4.     Lisez Ézéchiel 16.49. Malgré cet horrible récit de ce qui arrive aux étrangers à Sodome, et la déclaration claire de Jude selon laquelle l’immoralité sexuelle et la perversion étaient les péchés de la ville, beaucoup aujourd’hui font référence à ce texte pour soutenir que Sodome n’a pas été brûlée à cause du péché d’homosexualité. Le vrai péché de Sodome était l’échec à aider les pauvres. Qu’en pensez-vous ?
 
a.      Lisez Ézéchiel 16.50. Que nous dit ce texte sur le péché de ceux qui vivaient à Sodome ? (Ils étaient arrogants et faisaient des choses détestables. Qui pourrait raisonnablement conclure que ceux qui vivaient à Sodome n’avaient qu’un seul péché ?)
 
b.      Lisez Ésaïe 3.9. Que nous apprend ce texte sur le péché de Sodome ? (Ce texte met ensemble l’arrogance et la perversion sexuelle. Il est écrit qu’ils « montrent » leur péché.)
 
i.       Avez-vous déjà entendu parler d’une « Gay Pride » ?
 
5.     Il est important d’examiner de plus près l’homosexualité en raison du conflit croissant sur la liberté religieuse entre d’une part les défenseurs de l’homosexualité et d’autre part les Chrétiens qui croient en la Bible. Lisez Romains 1.20. Pourquoi Dieu dit-il que tous les humains devraient le connaître ?
 
6.     Lisez Romains 1.21-23. Paul enseigne que le péché est progressif. Après avoir ignoré la preuve de l’existence de Dieu, quelle est la prochaine étape pour les pécheurs ? (Leur processus de pensée se détériore, leur cœur s’obscurcit et ils adorent des choses qui ressemblent à des humains et à des animaux.)
 
7.     Lisez Romains 1.24-27. Quelle est la prochaine étape après l’adoration d’idoles ? (Ils croient au mensonge et s’adonnent à des pratiques homosexuelles.)
 
8.     Lisez Romains 1.28-31. Quel est le prochain pas vers le mal ? (Ils haïssent Dieu et sont insolents, arrogants, vantards et calomniateurs. Ils n’ont ni compréhension, ni amour, ni miséricorde.)
 
a.      Quelle est la prochaine étape dans le péché après l’homosexualité ? (Haïr Dieu et manquer de compréhension, d’amour et de miséricorde.)
 
b.      L’homosexualité est-elle un péché de « niveau inférieur » à ceux qui sont listés dans Romains 1.29 ?
 
c.      Dans les discussions sur l’impact que le mouvement homosexuel a sur la liberté religieuse, un commentaire constant est que l’intolérance homosexuelle envers le christianisme est due à l’intolérance passée des Chrétiens envers les homosexuels. Les textes que nous venons de lire soutiennent-ils cette théorie de « vengeance » ? (Non. La haine, l’insolence, l’arrogance, l’absence d’amour et de miséricorde sont la progression naturelle de ce péché. Ils sont la progression naturelle de tout péché.)
 
9.     Lisez Romains 1.32. La volonté de Dieu est-elle un mystère pour les pécheurs ? (Non. Non seulement ils comprennent que le péché entraine la mort, mais ils approuvent et encouragent le péché.)
 
III.  Sodome dans l’Église
 
1.     Lisez Ésaïe 1.9-11. Dieu s’adresse-t-il vraiment aux dirigeants des villes de Sodome et de Gomorrhe ? (Non. Si vous regardez le contexte, Ésaïe s’adresse à Israël !)
 
a.      Ces gens haïssent-ils Dieu ? (Ce n’est pas ainsi qu’ils apparaissent. Ils font des sacrifices pour le vrai Dieu et pas pour les idoles.)
 
i.       Quel est le problème ? (Ils n’obéissent pas, ils continuent seulement de faire des sacrifices ! Ils ne prennent pas le péché au sérieux.)
 
2.     Lisez Ésaïe 1.12-15. Pourquoi Dieu déteste-t-il l’adoration de son peuple ? (Le peuple n’a pas l’intention d’obéir.)
 
3.     Lisez Ésaïe 1.16. Que veut Dieu pour son peuple ? (Qu’il arrête de faire le mal.)
 
a.      Je crois que le système sacrificiel illustre la justification par la foi. Le peuple n’a pas « gagné » le salut. Leur punition pour le péché était payée par l’animal sacrifié. Que nous enseigne Ésaïe 1.16, à nous qui croyons en la grâce ? (Les œuvres sont importantes ! Notre but est d’arrêter de faire le mal.)
 
4.     Lisez Ésaïe 1.17. Que dit Dieu qu’il est bon de faire ? (Rechercher la justice !)
 
a.      Sous l’égide de la justice, on nous dit de « défendre les opprimés », de plaider pour « les orphelins » et pour « les veuves ». Quel est l’objectif ici ? (Un traitement juste et équitable.)
 
b.      Actuellement aux États-Unis, les médias s’intéressent beaucoup à l’immigration. Nous avons des immigrants (et des immigrants potentiels) qui respectent la règle de droit, qui font les démarches officielles pour immigrer et qui deviennent citoyens américains. Il y a aussi des immigrants qui entrent et séjournent illégalement. Certains entrent légalement, mais restent illégalement. Que nous enseigne Ésaïe 1.17 sur cette situation ? (Ésaïe nous enseigne que le peuple de Dieu devrait être du côté d’un traitement juste et égal. La règle de droit doit être respectée, à moins que la loi elle-même soit injuste.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), nous avons abordé des sujets très controversés. Si notre objectif est de suivre la volonté de Dieu, devrions-nous appliquer les enseignements de Dieu aux thèmes actuels les plus controversés ? Ou alors, devrions-nous appliquer les enseignements des prophètes aux choses qui n’ont que peu d’importance ? Priez pour que l’Esprit saint convainque votre cœur de faire ce qui est juste.
 
IV.    La semaine prochaine : Adorer le Créateur.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don