Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 03 - Les dons spirituels et la prophétie (Éphésiens 4, Romains 12, 1 Corinthiens 12 & 14)

Copyright © 2009, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse http://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Avez-vous déjà considéré la "prophétie" comme un don spirituel, au même titre que l’enseignement par exemple ? Nous trouvons toutes sortes d’enseignants, du plus médiocre au plus remarquable. Est-ce que seuls les plus grands enseignants et les plus grands prophètes ont le don spirituel ? Ou alors, le don est-il quelque chose qui est donné selon différentes mesures ? Il peut arriver qu’une personne ayant beaucoup reçu en soit consciente et veuille agir selon son propre désir. S’agit-il de la façon dont l’église devrait fonctionner ? Si l’Esprit saint parle à une telle personne, ne devrions-nous pas suivre ? Comment même pouvons-nous faire la différence entre des dons spirituels et des dons naturels qui peuvent ne pas être si spirituels ? Ouvrons la Bible et voyons ce que nous pouvons apprendre au sujet des dons spirituels et de la prophétie !
 
I.         Des dons pour l’église
 
1.      Lisez Éphésiens 4:11-13. D’après ces versets, quel semble être l’objectif pour chaque croyant ? (Trois objectifs sont mentionnés : (1) l’unité de la foi ; (2) l’unité dans la connaissance de Jésus ; (3) la maturité.)
 
a.        Comment les croyants atteignent-ils ces objectifs ? (Il nous est dit de travailler "pour l’œuvre du ministère".)

i.        Cela ne vous semble-t-il pas étrange - que le fait de nous enseigner comment travailler augmente notre foi, notre connaissance et notre maturité ?

b.        Quel est l’objectif pour l’église ? ("La construction du corps du Christ".)
 
c.        Si le premier objectif est l’unité, si le but est de construire l’église, pourquoi différentes personnes reçoivent-elles différents dons ?
 
i.        Différents dons encouragent-ils la compétition et la jalousie ? (Cela semble être la façon dont le monde fonctionne.)

2.      Lisez Romains 12:3-5. Quel modèle opérationnel nous donne Dieu pour notre église ? (Les parties du corps humain. Il est dit que l’unité de l’église vient de chaque membre qui utilise ses dons en collaboration les uns avec les autres.)

a.        Quelle attitude mentale est nécessaire pour faire cela ? (Ne pas avoir une vision exagérée de votre propre don.)
 
3.      Lisez Romains 12:6. Comment sont déterminés vos dons ? (Pas par nous. Ils s’agit de "dons" et ils viennent de la grâce de Dieu.)
 
a.        Soyons honnêtes ici. La plupart des leaders que vous voyez ont-ils des dons naturels au lieu de dons spirituels ? En d’autres termes, les leaders de votre église sont-ils aussi des leaders à leur place de travail ?

i.        S’agit-il d’une distinction importante ? (Qui nous a donné nos dons naturels ? Dieu ! Combien ont mérité d’être nés intelligents ? Avec des talents musicaux ? Avec des talents d’orateur ? Tous nos dons, qu’ils soient spirituels ou naturels, viennent de Dieu et sont donnés par grâce. Ainsi, il ne devrait pas y avoir d’orgueil en relation avec le don reçu - simplement un sens d’obligation.)

II.       Le don de prophétie
 
1.      Supposons que vous ne soyez pas né avec trop de dons naturels ou spirituels. Pouvez-vous acquérir davantage de dons en en faisant la demande ? (Lisez 1 Corinthiens 14:1. Il nous est dit "d’aspirer" aux dons spirituels. Si nous ne pouvions les obtenir (ou en obtenir davantage), il n’y aurait aucune raison de les désirer.)
 
2.      Notez que le don de prophétie est un don de haute importance. Qu’est-ce que le don de prophétie ? Si nous sommes supposés le désirer, comment savons-nous que nous l’avons acquis ? Est-ce prédire l’avenir ? (Ce que nous avons vu au cours des deux dernières études est qu’un humain retransmet une histoire ou un message de Dieu. Le message peut être très divers - dont au sujet l’avenir.)

3.      Lisez 1 Corinthiens 14:2-4. En quoi cela nous aide-t-il à comprendre le don de prophétie ? (Il semble s’agir d’un don très vaste. Le prophète donne des messages pour construire, encourager et réconforter l’église.)

a.        Cela ressemble-t-il à un prédicateur à vos yeux ? (Si le responsable de votre église est inspiré par l’Esprit saint, alors il s’agit d’un exercice du don de prophétie.)
 
4.      Explorons davantage cela en lisant à nouveau Romains 12:6 où il est dit que si vous avez le don de prophétie, vous devez l’utiliser "en proportion de [votre] foi" (traduction NEG). Que cela signifie-t-il ?
 
a.        Cela signifie-t-il que vous pourriez être un prophète partiel ou "ponctuel" à cause de votre foi limitée ?

b.        Est-ce qu’un prophète de "faible" foi a des prophéties de faible qualité ? Et un prophète de "grande" foi a-t-il des prophéties de la meilleure qualité qui soit ? (Nous avons appris lors de notre étude précédente, et plus particulièrement lors de notre discussion sur Moïse, Aaron et Miriam, qu’il y a différents niveaux de qualité chez les prophètes. Ce niveau de qualité reflète le niveau de leur cheminement avec Dieu.)

5.      Lisez à nouveau Romains 12:3. Il s’agit d’une mise en garde contre la prétention, mais cela semble également indiquer que nos dons spirituels croissent avec notre foi. Cela soutient-il l’idée d’un prophète "partiel" ou d’un prophète de "faible" foi ? (Oui. Agir en accord avec le niveau de notre foi nous prévient de la prétention. Si nous croissons en tant que prophète, nous devons nous abstenir de réclamer plus que ce qui nous est donné. Ceux qui écoutent doivent comprendre que la croissance viendra.)
 
III.    Les faux prophètes et les faux dons
 
1.      S’il est juste de comprendre la Bible comme permettant des prophètes de "faible" foi, comment pouvons-nous leur faire confiance ? Comment distinguer un vrai prophète de faible foi d’un faux prophète ou d’un faux don ? Les faux prophètes et les contrefaçons de dons existent-ils seulement ?

2.      Lisez 1 Corinthiens 12:1-3. Cela suggère-t-il qu’un "esprit" autre que l’Esprit saint peut nous parler ? (Oui.)

a.        Quel est le test pour déterminer qui parle par l’intermédiaire du prophète ? (Cela semble être un test plutôt simple - si le prophète confesse Jésus comme Seigneur. S’il confesse Jésus comme Seigneur, alors il reflète l’Esprit de Dieu.)
 
b.        Cela signifie-t-il que vous pourriez être un prophète de "faible" foi, à temps partiel, parfois embrouillé, mais malgré tout "pro-Jésus" dans vos affirmations et alors être quand même un vrai prophète ?
 
3.      Lisez 1 Corinthiens 12:7-12. Y a-t-il une autre façon de discerner un vrai prophète d’un faux prophète ou de faux dons ? (Notez que le verset 10 nous dit que le discernement "des esprits" est un don spirituel en soi.)

a.        Que cela suggère-t-il quant à ce que nous devrions faire quand nous sommes incertains de l’origine d’une prophétie ou d’un don ? (Nous devrions faire notre propre jugement en nous demandant si cette prophétie ou ce don promeut la cause de Christ, ainsi que trouver dans l’église quelqu’un qui a un don pour discerner les esprits.)

4.      Il y a un débat dans l’église chrétienne pour savoir si le don des langues, autre que le fait de parler des langues étrangères, est un don contrefait ou non. Faisons-nous une opinion simplement en lisant la Bible. Lisez Actes 2:1-4. S’agit-il du don des langues ? (Oui.)
 
a.        Lisez Actes 2:5-8. Ce don des langues correspond-il à la faculté de parler une langue étrangère ? (Il s’agit clairement du fait de parler dans des langues étrangères.)
 
b.        Ce don contribue-t-il à la croissance de l’église ? (Bien sûr. Il a aidé beaucoup de gens à comprendre le message de l’évangile qu’apportaient les disciples.)

5.      Lisez à nouveau 1 Corinthiens 12:7-10. Ce don des langues correspond-il à la faculté de parler une langue étrangère ?

a.        S’il s’agissait d’une langue étrangère, pourquoi avoir besoin d’un don spirituel pour l’interprétation ?
 
i.        Pourquoi même l’interpréter ? Si vous parlez à un groupe et que tous ne parlent pas la même langue et que le don des langues correspond au fait que tous comprennent dans leur propre langue, aucun interprète n’est nécessaire, n’est-ce pas ?
 
6.      Lisez 1 Corinthiens 13:1. Quelle langue étrangère est celle des anges ? L’italien ? L’anglais ? L’espagnol ? Le portugais ?

7.      Lisez 1 Corinthiens 14:1-2. Quelle langue parle Dieu ? Est-ce la langue parlée lors de la Pentecôte dans Actes 2 ? (Cela ne peut pas être le don de Actes 2, car il est dit "personne [sinon Dieu] ne comprend".)

a.        Que signifie "dire des mystères" en esprit ?
 
8.      Lisez 1 Corinthiens 14:3-5. Ce don des langues est-il compris par les autres ? (Non. Ce don "édifie" (traduction NEG) la personne et non les autres.)
 
a.        Si je commençais à parler italien avec des italiens autour de moi, cela m’édifierait-il ?

9.      Lisez 1 Corinthiens 14:13-15. Que signifie prier avec l’esprit et non avec l’intelligence ?

a.        Si vous parliez une langue étrangère, cela se ferait-il sans l’intelligence ? (Non. Ce n’est pas parce que vos paroles sortent dans une quelconque langue étrangère que votre cerveau ne travaille pas pour communiquer un certain message.)
 
10.  Nous avons appris précédemment que le but des dons spirituels est d’édifier les membres d’une église et l’église en général. Comment une langue "inconnue", qui n’est pas comprise par les autres, ni réellement par la personne elle-même, peut-elle édifier des membres d’église ? (Lisez à nouveau 1 Corinthiens 14:2-4 et 1 Corinthiens 14:14-15. Je ne sais pas comment comprendre ces versets autrement qu’en pensant qu’il y a une sorte de langue de prière entre notre esprit et Dieu. Ce don est au bénéfice personnel du croyant.)
 
11.  Cher ami, voulez-vous demander à Dieu de vous donner la foi et des dons spirituels, de telle sorte que vous soyez une source de bénédiction pour l’église ?

IV.     La semaine prochaine : Le don de prophétie et l’Église du reste.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don