Logo EtudesBibliques.net
Faire un don
corner left-topcorner right-top
EtudesBibliques.net
Chaque semaine une nouvelle étude de la Bible
corner left-bottomcorner right-bottom

Ouvrez la Bible avec nous...

...et découvrez-en la richesse et son message pour vous aujourd'hui ! Nous étudions chaque trimestre un sujet différent : parfois un livre de la Bible, et d'autres fois un thème qui nous fait parcourir la Bible entière, ce à raison d'une étude par semaine.
 
Notre étude de ce trimestre porte sur le livre des Psaumes. Ce livre poétique est un recueil de prière et de louanges extraordinaire, qui nous enseigne à prier et à nous adresser à Dieu. Ce qui ressort de ce livre comme d'aucun autre, est l'émotion de ses différents auteurs. Chaque Psaume sort du coeur de son auteur et est un cri adressé à Dieu. L'immense spectre d'émotions qui ressort de ce livre montre à quel point chacune et chacun peut s'adresser à Dieu, quels que soient les circonstances de sa vie et son état d'esprit. Dieu entend et accueille tous les types d'émotion de son peuple. L'important est de se tourner vers Dieu. Notre étude de ce trimestre nous montre comment faire dans notre vie quotidienne.
 
Bien que l'auteur fasse ses propres suggestions, les études sont conçues pour vous aider à découvrir le texte biblique et à stimuler la réflexion qui vous mènera à vos propres conclusions. Nous vous invitons à ouvrir la Bible avec nous et à en apprécier le contenu à votre rythme.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir l'étude de la semaine par email.

Une désinscription est possible à tout moment en utilisant le lien intégré dans chacun de nos messages.
 

 

Étude 13 – Combattre pour la paix (2 Corinthiens 10, 1 Timothée 1, 1 Pierre 5, Actes 19)

Copyright © 2023, Bruce N. Cameron, J.D. Toute reproduction de cette étude, même partielle, n’intégrant pas le présent paragraphe dans son entier est interdite, de même que toute utilisation à des fins commerciales. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Français courant (NFC), 2019, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Priez pour être guidé(e) par l’Esprit saint pendant que vous étudiez la Bible.
 
Introduction : La semaine dernière, nous avons étudié Éphésiens 6.10-17 et l’armure de combat spirituel dont Paul dit que nous avons besoin pour pouvoir « tenir bon face aux ruses du diable ». Nous avons remarqué deux choses importantes. Premièrement, notre combat est « contre toutes les puissances spirituelles mauvaises qui sont dans les cieux » (Éphésiens 6.12), et deuxièmement, la quasi-totalité de l’armure est de nature défensive. Cela pourrait nous amener à décider que nous sommes exclusivement en train de « faire la paix » dans nos relations avec les autres, comme le suggère le titre de cette étude. Mais Paul dit quelque chose qui ne va pas tout à fait dans ce sens. Il demande la prière pour l’aider à proclamer l’Évangile « avec assurance » (il utilise cette expression à deux reprises dans Éphésiens 6.19-20). Peut-être que « combattre pour la paix » est davantage une question de « combattre » que de « paix ». Débutons notre étude de la Bible et voyons ce qu’elle dit sur la nature de notre combat contre le mal !
 
I.  Une destruction pacifique
 
1.     Lisez 2 Corinthiens 10.1-3. Selon vous, quelle est la raison pour laquelle Paul affirme être humble quand il est présent, mais plein d’autorité lorsqu’il est absent ? S’agit-il d’une version antique des médias sociaux où les gens écrivent des choses qu’ils ne diraient probablement pas en face ? (Je pense que Paul répète les allégations faites à son encontre. Ses adversaires prétendent qu’il n’a d’autorité que lorsqu’il n’est pas présent. La suggestion est qu’il est un lâche.)
 
a.      Selon vous, quelle est l’opinion de Paul sur le fait d’avoir de l’autorité quand il est présent ? (Il dit qu’il pourrait bien avoir à faire preuve d’autorité. Il ne dit pas que c’est inapproprié.)
 
b.      Faisons le lien avec Éphésiens 6.19, où Paul parle d’annoncer l’Évangile « avec assurance » dans le contexte d’une bataille défensive. Le fait de faire la paix est-il incompatible avec le fait de parler clairement ? (Apparemment, non.)
 
c.      Que veut dire Paul lorsqu’il affirme (2 Corinthiens 10.3) que nous ne devons pas combattre « d’une façon purement humaine » ? (Les humains sont évidemment des humains, mais les chrétiens disposent d’armes spirituelles beaucoup plus puissantes.)
 
2.     Lisez 2 Corinthiens 10.4-5. Cela nous donne une réponse quant au type de guerre spirituelle que nous menons. Comment le chrétien mène-t-il la guerre par rapport à l’homme du monde ? (Nous utilisons la puissance divine. Nous utilisons la connaissance de Dieu. Cela nous indique que nos armes contre les faux raisonnements du monde sont des présentations qui sont en accord avec la direction de l’Esprit saint et avec les enseignements de la Bible.)
 
a.      Quel est l’objectif final ? (La destruction et la captivité des faux arguments et des fausses opinions. Nous détruisons « ces forteresses que sont les faux raisonnements, tout ce qui se dresse orgueilleusement contre la connaissance de Dieu », et nous « faisons prisonnière toute pensée pour l’amener à obéir au Christ ».)
 
b.      Est-ce que cela ressemble à « combattre pour la paix » ?
 
c.      J’ai lu des passages du Coran et des Hadiths, qui sont au cœur de l’islam. L’islam affirme être une religion de paix. J’ai lu le chemin de la paix pour l’islam et il implique la conversion ou la destruction de ceux qui n’acceptent pas les enseignements. Une fois que tous les opposants ont été convertis ou réduits au silence, la paix règne. Cela correspond-il à ce que nous étudions ? (Paul ne semble pas parler de destruction physique. Il ne contraint pas les gens. Ses arguments inspirés par l’esprit détruisent plutôt les arguments et les opinions des opposants.)
 
3.     Lisez 2 Corinthiens 10.6. Paul dit qu’il va « punir toute désobéissance » lorsque « vous aurez manifesté une parfaite obéissance ». Pouvez-vous expliquer ce qu’il veut dire ? Pouvez-vous expliquer en quoi il s’agit d’un « combat pour la paix » ? (Ceci met en évidence un point de procédure très important : Paul ne punira pas ceux qui désobéissent si la majeure partie de l’Église est désobéissante. Pour que l’Église puisse aller de l’avant, il faut que la plupart soient obéissants et que les lignes soient clairement tracées.)
 
4.     Lisez 1 Timothée 1.18-20. Cela nous aide-t-il à comprendre ce qu’est le « combat pour la paix » ? (Je pense que oui. Paul prendra des mesures fermes contre ceux qui enseignent de fausses doctrines. Le résultat sera la paix au sein de  l’Église.)
 
a.      À ce stade, nous devons voir si nous pouvons donner un sens à la mise en garde de Paul dans Éphésiens 6.12, selon laquelle nous sommes engagés dans une bataille contre « les forces spirituelles du mal dans les lieux célestes ». Comment pouvons-nous concilier cela avec le fait de prendre des mesures énergiques à l’encontre des autres membres de l’Église ? (Armé des enseignements de la Bible et de la direction de l’Esprit saint, un dirigeant d’Église important comme Paul peut restaurer l’harmonie spirituelle d’une église en évinçant ceux qui s’opposent aux enseignements clairs de la Bible et qui promeuvent des principes démoniaques.)
 
b.      S’agit-il uniquement de s’opposer aux membres de l’Église ? Qu’en est-il de combattre pour la paix contre les non-croyants ? (Lisez à nouveau 2 Corinthiens 10.4-5. Paul préconise de détruire les arguments et les opinions « qui se dressent orgueilleusement contre la connaissance de Dieu ». On peut supposer que cela existe davantage en dehors de l’Église qu’au sein de l’Église.)
 
5.     Lisez Actes 19.8-9. Quelle est cette approche de la paix ? (Rappelez-vous la stratégie de Paul selon laquelle la majorité doit être obéissante pour qu’il puisse agir contre les désobéissants ? Parfois, nous devons simplement nous retirer. Nous revendiquons la victoire pour ceux qui se convertissent et nous repartons à zéro.)
 
II.  La résistance et la souffrance
 
1.     Lisez 1 Pierre 5.8-9. Comment résister à Satan ? (Nous devons être vigilants. Nous résistons à Satan en nous appuyant sur notre foi.)
 
2.     Lisez 1 Pierre 5.10. Quelle note de réalisme Pierre apporte-t-il à notre discussion sur le combat spirituel ? (Nous pourrions souffrir. Il n’y a pas de promesse que chaque combat spirituel se déroulera parfaitement. Nous avons plutôt un ennemi qui nous veut du mal.)
 
a.      Ceux qui sont en accord avec Dieu finiront-ils par l’emporter ? (Oui, Dieu « vous perfectionnera, vous affermira, vous fortifiera et vous établira sur de solides fondations ».)
 
3.     Si vous êtes chrétien(ne) depuis un certain temps, vous avez certainement vu des conflits dans l’Église. Comment savoir qui est du bon côté ? (La première leçon que nous avons apprise est que le bon côté sera soutenu par la Bible. Le bon côté reflète la puissance de l’Esprit saint. Deuxièmement, nous devons prêter attention aux dirigeants que Dieu a mis en place pour diriger l’Église.)
 
4.     Lisez Ésaïe 59.14-15. Nos dirigeants seront-ils toujours justes ? Seront-ils toujours honnêtes ? (Ésaïe nous dit que parfois, faire ce qui est juste fait de vous une victime des dirigeants qui sont mauvais.)
 
5.     Lisez Ésaïe 59.16-18. Dans de telles situations, que doit prier le fidèle pour que cela se produise ? (Dieu interviendra, il « rendra » le mal par la vengeance.)
 
6.     Lisez Romains 8.36-39. Il s’agit de choses terribles qui arrivent au peuple de Dieu. Comment peut-il remporter « la plus complète victoire » ? (Notre confiance dans les moments terribles est que Dieu nous aime. Personne ne pourra nous séparer de son amour. Il finira par nous sauver.)
 
III.  Les obstacles à la victoire
 
1.     Lisez 2 Corinthiens 4.3-4. Quelle est la principale difficulté dans le partage de l’Évangile ? (Satan aveugle l’esprit de ceux qui ne croient pas en Jésus.)
 
2.     Lisez Romains 1.20-22. En quoi ce texte suggère-t-il que Satan endommage le cerveau de ceux qui résistent à Dieu ? (Ceux dont l’esprit est endommagé ont consenti à cela en refusant d’honorer Dieu.)
 
a.      Alors que vous « combattez pour la paix » pour promouvoir l’Évangile, quel encouragement trouvons-nous dans les deux versets que nous venons d’étudier ? (Nous ne devons pas avoir l’impression d’échouer si nos adversaires ou les non-croyants ne sont pas convertis par nos arguments guidés par l’Esprit. Les motifs d’incrédulité sont profonds.)
 
3.     Lisez Actes 19.11-12. Regardez comment Paul semble vaincre le mal sans effort ! Il suffit qu’un vêtement touche sa peau pour qu’il puisse chasser les démons. Comment cela est-il possible ?
 
4.     Lisez Actes 19.13-16. Qui sont ces personnes ? Quel est l’avertissement qui nous est adressé dans notre combat spirituel ? S’agit-il d’éviter d’être trop confiant ? S’agit-il d’un avertissement pour comprendre notre « rôle » ? (Il semble, parce qu’ils sont qualifiés de « Juifs qui chassaient les esprits mauvais », qu’ils ont été capables dans le passé de chasser les mauvais esprits. Mais il n’est pas dit qu’ils sont des disciples de Jésus.)
 
5.     Lisez Actes 19.17. N’est-ce pas le démoniaque qui a battu les fils ? Pourquoi le nom de Jésus est-il exalté et craint ?
 
6.     Lisez Actes 19.18-20. Quel est le problème parmi les croyants qui est maintenant résolu ? Qu’est-ce que cela nous apprend sur les fils de Scéva ? (Le livre des Actes ne dit jamais que les fils de Scéva étaient chrétiens. Même s’ils l’étaient, certains des nouveaux chrétiens n’avaient pas abandonné leur « magie ». L’enseignement à en tirer est que nous ne devons pas seulement être croyants pour revendiquer l’autorité de vaincre les démons, mais nous devons aussi examiner notre vie pour voir si nous sommes prêts. C’est pourquoi Paul pouvait chasser les esprits mauvais sans effort, mais les fils de Scéva (même lorsqu’ils invoquaient le nom de Jésus) étaient battus pour cela.)
 
7.     Cher/ère ami(e), chercher la paix pour l’Évangile ne signifie pas que nous devons être doux ou timides. Nous pouvons être courageux. Notre courage découle de nos armes spirituelles. Voulez-vous décider aujourd’hui de demander à l’Esprit saint de guider tous vos efforts pour promouvoir l’Évangile ?
 
IV.    La semaine prochaine : Au cœur d’Éphésiens.
La mission de Dieu

La mission de Dieu

Pour l'auteur, c’est une mission qui est à l’origine de la Bible. Toute la Bible vient d’une mission et parle d’une mission: la mission de Dieu. Ce qui veut dire que, pour bien comprendre la Bible, il faut adopter cette vision d’ensemble et se demander comment chaque partie de la Bible contribue à la construction de cette grande histoire missionnaire.
La mission de l'Église au XXIe siècle

La mission de l'Église au XXIe siècle

L'ouvrage aborde des sujets extrêmement variés sous les angles bibliques, historiques (sociétés missionnaires), sociologiques (état actuel de l'évangélisation) et pratiques (urbanisation, mission à courte durée, implantation d'Églises) de la mission de l'Église.
En mission sur le chemin du Christ

En mission sur le chemin du Christ

Quelle est donc la mission de l'Église, qui fait sa raison d'être ? Témoigner du Christ, c'est cela la mission. Témoigner de Lui en joignant les actes à la parole. Des actes et une parole qui coûtent. Et qui, parce qu'ils nous coûtent deviennent capables de susciter au coeur de la nuit des signes d'espérance.
Évangéliser les villes

Évangéliser les villes

Cet ouvrage est un appel à l'action, une solennelle invitation lancée aux croyants à travailler pour leur Sauveur, en présentant l'Evangile aux millions qui vivent dans nos grandes villes à travers le monde.
Être le sel de la terre dans un monde en mutation

Être le sel de la terre dans un monde en mutation

Le monde autour de nous change et il devient de plus en plus complexe. Pour les chrétiens il est difficile de savoir ce que veut dire « être sel de la terre » aujourd’hui.
L'évangélisation durable

L'évangélisation durable

Plus qu’un programme d’Église, l’auteur nous conduit à vivre l’évangélisation comme une manière d’être, une vie à partager.