Logo EtudesBibliques.net

Ancien Testament

Étude 08 – Dieu et l’alliance (Néhémie 10, Jérémie 31, Hébreux 8)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : L’un des aspects positifs du fait d’être un avocat américain et un étudiant de la Bible est que beaucoup de nos concepts juridiques reflètent des idées bibliques. Une alliance, qui est l’objet de notre étude de cette semaine, est comme un contrat. Un contrat est volontaire, un contrat a pour but de profiter aux deux parties, un contrat est exécutoire. Les contrats ne sont pas censés dépendre de la façon dont vous vous sentez un jour précis, et ne doivent pas être rompus simplement parce que vous n’en voyez plus les avantages. Débutons notre étude de la Bible et explorons le sujet de l’alliance de Dieu avec son peuple !
 
I.  Le contrat
 
1.     Reprenons les textes bibliques de Néhémie 9.1-2 et Néhémie 10.1. Qu’est-ce qui a conduit à cette « convention » ? (Premièrement, le peuple a écouté la lecture de la loi de Dieu. Les gens se sont réjouis de leur nouvelle connaissance et ils étaient affligés du fait de ne pas être en harmonie avec la volonté de Dieu pour eux. Ils ont passé en revue l’histoire de leur peuple avec Dieu et ont décidé de signer un accord écrit pour obéir à Dieu.)
 
2.     Parcourez Néhémie 10.1-28. Ce texte énumère les dirigeants qui ont « scellé » la convention. Qu’est-ce que cela signifie ? (Un commentaire biblique dit que cela signifie qu’un outil a été utilisé pour faire une impression avec le nom des personnes engagées. Cela signifie peut-être aussi qu’il faut signer la convention. Apparemment, ces gens étaient des personnes habituées à créer des documents officiels.)
 
3.     Lisez Néhémie 10.29-30. Que fait le reste du peuple ? (Il s’engage à respecter le contrat sans le signer réellement. Je suppose qu’il s’agit de gens qui n’avaient pas l’habitude de faire partie d’un document officiel.)
 
a.      Ce contrat est-il contraignant pour ceux qui n’ont pas signé ? (Ceux qui n’ont pas signé ont prêté serment et ont accepté une malédiction en cas de non-respect du contrat. C’est quelque chose de sérieux.)
 
II.  Les termes
 
1.     Lisez Néhémie 10.31. Mettriez-vous cette clause en tout premier dans le contrat ? (Selon Genèse 2.24, vous devenez « une seule chair » dans le mariage. Comment pouvez-vous rester fidèle à Dieu si la moitié de votre être a des intérêts et des buts différents ?
 
a.      Je lisais un magazine pour d’anciens membres d’église qui aiment attaquer l’église. L’un des attaquants, alors qu’il expliquait tous les problèmes qui l’ont amené à quitter l’église, mentionnait qu’il avait épousé une personne qui ne partageait pas ses croyances. Instantanément, j’ai su la vraie raison de son départ.
 
2.     Lisez Néhémie 10.32. Pourquoi inclure une disposition sur la conduite à avoir durant le sabbat, et qui en plus est listée en deuxième position ?
 
a.      Est-ce comme la première disposition ? (Je pense que ces deux dispositions ont un but commun – empêcher le peuple de Dieu d’être distrait de sa relation avec Dieu. Si le sabbat devient un jour régulier de travail et de commerce, vous perdez ce temps spécial avec Dieu.)
 
3.     Néhémie 10.33-40 concerne le soutien au temple. Ces dispositions complètent la convention. Comment expliquez-vous cette convention ? Elle ne dit rien sur le fait d’être d’accord d’aimer Dieu. Mettriez-vous ces dispositions particulières dans une convention avec Dieu ?
 
a.      Pourquoi Dieu a-t-il conçu le contrat de cette façon ? (En prenant du recul et en y réfléchissant, ce contrat concerne l’interaction entre le peuple de Dieu et Dieu. Quand Jésus dit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur » (voir Matthieu 22.36-38), je pense que cela reflète ce contrat. Le but de ce contrat est d’aider le peuple à développer une relation avec Dieu.)
 
III.  L’alliance perpétuelle
 
1.     Lisez Genèse 17.1-2. Quels sont les termes de ce contrat ?
 
a.      Que promet Abraham ? (Abram devait « marcher » de manière fidèle et irréprochable. Je pense que « marcher » signifie la direction générale de sa vie.)
 
b.      Que promet Dieu ? (Qu’Abram aurait une grande descendance.)
 
2.     Lisez Genèse 17.7. Quel est l’objectif de cette alliance ? (Avoir une relation spéciale entre Dieu, Abraham et les descendants d’Abraham.)
 
3.     Certains érudits de la Bible énumèrent de nombreuses alliances entre Dieu et son peuple. Ils parlent de l’« ancienne alliance » et de la « nouvelle alliance ». Selon vous, le dessein et le plan de Dieu pour les humains ont-ils changé ?
 
a.      Si ce n’est pas le cas, pour quelle raison Dieu a-t-il conclu plusieurs contrats différents ?
 
b.      Selon vous, l’alliance entre Dieu et ses fidèles a-t-elle changé après la résurrection de Jésus ?
 
4.     Examinons ces questions en considérant une alliance dont Dieu parle dans l’Ancien Testament. Lisez Jérémie 31.31-32. Que dit Dieu dans l’Ancien Testament au sujet des deux alliances ? (Il dit que la nouvelle ne sera pas comme l’ancienne.)
 
a.      Pourquoi sont-elles différentes ? (Le peuple de Dieu n’a pas gardé l’ancienne alliance.)
 
b.      Comment Dieu identifie-t-il l’ancienne alliance ? (Il la met en relation avec l’exode hors d’Égypte.)
 
5.     Lisez Jérémie 31.33. Cette nouvelle alliance supprime-t-elle la loi ? (Non.)
 
a.      Selon vous, que veut dire mettre la loi « au dedans d’eux » et l’écrire « sur leur cœur » ? (Les Dix Commandements ont été écrits dans la pierre. Cela suggère que la nouvelle alliance implique de vouloir faire la volonté de Dieu.)
 
6.     Lisez Ézéchiel 36.26-27. Que suggère ce texte de l’Ancien Testament sur la façon dont cela sera fait ? Pourquoi voudrons-nous obéir à Dieu ? (L’Esprit saint sera en nous. Nous aurons un « cœur nouveau ».)
 
7.     Lisez Ézéchiel 36.28-29. Quel est le rôle de Dieu dans ce nouvel arrangement ? (Il n’est pas seulement notre Dieu, ce qui correspond au contrat historique, mais il nous sauve du péché.)
 
8.     Lisez Jérémie 31.34. Pourquoi n’aurons-nous plus besoin d’enseignants de la Bible ? (Je ne suis pas sûr que cela signifie que nous n’aurons plus du tout besoin d’enseignants de la Bible, mais cela renforce l’idée selon laquelle la loi de Dieu sera écrite en nous et dans notre cœur.)
 
9.     Lisez Hébreux 8.10-12. Cela vous semble-t-il familier ? (Oui, ce texte cite ce que nous venons de lire dans Jérémie 31 !)
 
a.      Revenons un pas en arrière et réfléchissons-y un instant. Dieu a-t-il changé l’alliance avec les humains ? (Oui. Lisez Hébreux 8.13.)
 
b.      Dieu avait-il planifié de faire ce changement ? (Cela semble être le cas. Longtemps auparavant les deux prophètes de l’Ancien Testament Jérémie et Ézéchiel ont parlé de cette nouvelle alliance à venir.)
 
10.     Examinons ce changement. Lisez Hébreux 8.1-2. Quel est le lien entre l’ancienne et la nouvelle alliance ? (Cela nous dit qu’il y a toujours un système sacrificiel.)
 
11.     Lisez Hébreux 8.3-6. Notez la phrase : « Une alliance supérieure, fondée sur des promesses supérieures ». Que signifie cela pour nous ? (Nous avons des meilleures conditions ! Notre contrat a été mis à jour !)
 
12.     Lisez Hébreux 7.23-25. En quoi est-ce un meilleur terme ?
 
13.     Lisez Hébreux 7.26-27 et Hébreux 10.14. En quoi est-ce un meilleur terme ? (Jésus s’est sacrifié une fois. Cela a vaincu à jamais le problème du péché pour ceux qui réclament son sacrifice. Son sacrifice a pris la place du sacrifice répété régulièrement.)
 
14.     Lisez Hébreux 10.4 et Hébreux 10.14. Qu’y a-t-il de semblable entre l’ancienne et la nouvelle alliance ? (Le péché entraîne la mort. C’est là le point essentiel de toute mort liée au système sacrificiel. La bonne nouvelle d’alors et d’aujourd’hui est que nos péchés n’entraînent pas une mort permanente. Le peuple de Dieu n’a jamais été sacrifié pour ses péchés. Dieu a trouvé un moyen pour qu’un substitut puisse mourir à sa place. La mort qui nous libère pour toujours de nos péchés est la mort de Jésus !)
 
15.     Cher(ère) ami(e), quand vous apprenez à connaître Jésus, vous voulez entrer dans son alliance. Quel Dieu grand, généreux et aimant ! Voulez-vous, dès maintenant, accepter l’offre de Dieu ?
 
IV.    La semaine prochaine : Épreuves, tribulations et listes.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don