Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 06 – Le chant d’amour royal (Cantique des cantiques 1, 5 et 8, Lévitique 20)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Une des « saisons de la famille » est la passion. C’est comme cela que se crée la famille, n’est-ce pas ? Cette semaine nous étudions le plaisir et les limites de la passion. Que pourrait-il y avoir de plus excitant ? Ouvrons la Bible et voyons ce qu’elle a à nous apprendre !
 
I.  La passion
 
1.     Lisez Cantique des cantiques 1.1-2. À quel point s’embrasser est-il bon ? (C’est meilleur que le vin.)
 
a.      Quand le Cantique des cantiques de Salomon (j’abrégerai par « Cantique » dans la suite) dit que « les caresses » sont meilleures que le vin, cela décrit-il l’amour ou le fait de s’embrasser ? (S’embrasser est l’expression de l’amour.)
 
2.     Lisez Cantique 1.3. Qui porte le parfum ? (L’homme.)
 
a.      Pourquoi mentionner l’odeur ? (L’amour implique le toucher de l’embrassade et le plaisir de l’odeur.)
 
3.     Lisez Cantique 1.10. Quel rôle jouent les bijoux dans la description biblique de la beauté ? (Ils indiquent que cela rend plus beau.)
 
4.     Lisez Cantique 1.12-14. Qui d’autre porte du parfum ? (La femme.)
 
a.      Il est fait référence à l’homme comme à de la « myrrhe [qui] repose entre mes seins » et « une grappe de henné ». Quand vous portez un nouveau parfum, y prêtez-vous attention toute la journée ? (Normalement, une nouvelle odeur se remarque toute la journée. La femme est continuellement attentive à son conjoint.)
 
i.       Quel est l’enseignement que nous tirons de cela ? (Nous devons garder notre bien-aimé(e) à l’esprit !)
 
b.      Comment cela fonctionne-t-il dans le mariage ? Vous embrassez-vous continuellement ? Gardez-vous votre conjoint à l’esprit toute la journée ? Cela se traduit-il par une attention aimable, comme celle d’offrir des fleurs ? Faites-vous toujours cela, après plusieurs décennies de mariage ?
 
5.     Lisez Cantique 1.15-16. Quels conseils judicieux trouvons-nous ici ? (Dites à votre conjoint qu’il/elle est magnifique !)
 
a.      Focalisez sur la dernière partie du verset 16. Que veut dire : « Notre lit, c’est la verdure » ? Que vous avez des draps verts ? (Quelque chose de verdoyant est florissant et vivant. Cela ne veut pas dire que vous devez laisser vos animaux de compagnie dormir avec vous ou ne jamais lavez vos draps. Cela signifie garder votre vie amoureuse fraîche.)
 
II.  La positivité
 
1.     Lisez Cantique 5.9. Vous êtes-vous posé(e) cette question au sujet de votre conjoint ?
 
2.     Lisez Cantique 5.10-11 et Cantique 5.13-15. Sa tête ressemble-t-elle vraiment à de l’or et son corps est-il vraiment décoré de tout cela ? (Bien sûr que non s’il est humain.)
 
a.      Que dit alors ce texte ? (Elle exagère son attractivité.)
 
b.      En tant que femme, quand vous vous réunissez avec d’autres femmes et discutez entre vous de vos maris, surestimez-vous les qualités de votre mari, ou plutôt ses défauts ?
 
i.       Et vous, maris, comment parlez-vous de votre épouse ?
 
ii.       Que génère en vous l’énonciation de vos plaintes ? (Cela renforce l’attitude négative. Vous devriez dire des choses positives sur votre conjoint.)
 
3.     Lisez Genèse 4.1. La version NBS parle d’avoir « des relations » avec sa femme, tandis que la version TOB parle de « connaître » sa femme. La racine du mot hébreu utilisé signifie comprendre en voyant. Pourquoi une relation sexuelle serait-elle décrite comme « connaître » ? (Il s’agit de la plus grande intimité. Plus rien n’est secret ensuite.)
 
a.      Auparavant, je voyais parfois certains articles sur les « mariages ouverts », dans le sens que le couple se permet d’avoir des relations sexuelles avec d’autres personnes. Aujourd’hui, je n’en vois que rarement. Si ce genre de mariage disparaît, quelle en est la raison ? (Ils font l’erreur de penser qu’on peut « connaître » quelqu’un intimement et ne pas être changé. Ces mariages ne durent généralement pas.)
 
b.      Lisez Genèse 2.24-25. Quel est l’aspect positif de « connaître » son conjoint ? Cela fait partie de « devenir une seule chair ». Le sexe vous rapproche. Cela garde le mariage en bonne santé. C’est la raison pour laquelle l’adultère déchire la relation conjugale.)
 
III.  Le moment
 
1.     Lisez Cantique 8.1-2. Qu’est-ce qu’il veut pouvoir lui faire ? (L’embrasser.)
 
a.      Quel est le problème ? (La société. La culture désapprouvera. Mais s’il était son frère, il dit que personne ne penserait rien de mal à cela.)
 
b.      Quel est l’enseignement pour nous ? (Il y a des restrictions de temps, d’endroits, et de relations dans l’intimité avec d’autres.)
 
2.     Lisez Cantique 8.4. Qu’est-ce que cela nous apprend sur le choix du moment ? (Ceux qui ne sont pas mariés peuvent et doivent exercer un contrôle sur le choix du moment. « Réveiller l’amour » au mauvais moment est dangereux.)
 
a.      La culture moderne aux États-Unis d’Amérique dit que ce n’est pas vrai, que les jeunes gens ne peuvent pas contrôler quand ils « réveillent » l’amour. Qu’en pensez-vous ? (La culture moderne ne veut pas suggérer de contrôle. Quand j’étais jeune, il n’y avait pas de mères célibataires, et il était extrêmement rare d’être enceinte avant le mariage. Cela n’était pas dû à un meilleur contrôle des naissances par la contraception, ni à l’avortement. C’était plutôt le « contrôle » causé par la pression de la société.)
 
b.      Le « contrôle » est-il différent au sein de l’église ? (Une jeune mariée a dit à mon épouse qu’elle avait eu des relations sexuelles avant le mariage, et que tout le monde le fait. Cela suggère qu’une attitude s’est complètement inversée en l’espace d’une génération.)
 
c.      Qu’est-ce que l’absence d’un père fait aux « saisons de la famille » ? (L’enfant n’expérimente jamais une relation saine avec un père.)
 
3.     Lisez Cantique 8.8. Qui parle ici ? (Les frères et sœurs.)
 
a.      Que veulent-ils faire ? (Aider leur jeune sœur à se préparer pour le mariage.)
 
4.     Lisez Cantique 8.9. Quelles sont les options de la petite sœur ? (Être une muraille ou une porte. Soit elle acceptera, soit elle refusera les relations sexuelles avant le mariage.)
 
a.      Comment changera le résultat en fonction de la décision de la sœur ? (Soit elle sera une muraille avec des « créneaux d’argent », soit elle sera « enfermée » dans un espace restreint.)
 
i.       Selon vous, que cela signifie-t-il ? (Je pense que l’un réfère à l’orgueil et à la richesse, tandis que l’autre fait référence à des options limitées.)
 
5.     Lisez Cantique 8.10. Quel choix fait la petite sœur ? (Elle est une « muraille ». Elle n’a pas de relations sexuelles avant le mariage.)
 
a.      Comment cela affecte-t-il son conjoint ? (Cela apporte le contentement.)
 
i.       Pourquoi cela est-il vrai ? (Ils ne sont pas comparés à d’autres.)
 
IV.  Le point de vue de Dieu
 
1.     Lisez Lévitique 20.10. À quel point l’adultère est-il sérieux aux yeux de Dieu ?
 
2.     Lisez Lévitique 20.13. Quel péché est-il décrit ici ? (Les relations homosexuelles.)
 
a.      Dans quelle mesure ce péché est-il sérieux aux yeux de Dieu ? (Tout comme l’adultère, il s’agit d’un péché puni de mort.)
 
b.      Notez la phrase : « leur sang sera sur eux ». Que cela signifie-t-il ? (Je pense que cela signifie qu’ils ont fait un mauvais choix. Dieu le voit comme un choix.)
 
3.     Lisez Lévitique 20.22-24. Qu’est-ce que cela nous enseigne sur la culture populaire ? (Elle aura des standards différents de ceux de Dieu. Dieu a cette culture en horreur.)
 
a.      Aucune culture occidentale n’impose la mort pour l’adultère ou l’homosexualité. Qu’est-ce qui devrait nous préoccuper dans le point de vue de Dieu ? (Le jugement de Dieu sur ces choses est le jugement final et ultime.)
 
4.     Ne s’agit-il que d’une norme de l’Ancien Testament ? (Lisez Romains 1.26-27 et 1 Corinthiens 6.9-10. L’opinion de Dieu est la même dans le Nouveau Testament. Si vous avez le temps, lisez Romains 1. Cela retrace la progression du péché et il y a quelques intéressants enseignements.)
 
5.     Cher(ère) ami(e), Dieu a inventé le sexe. Il nous dit que la romance et le sexe son merveilleux. Cependant, il a placé des restrictions de temps et de manière. Voulez-vous décider, maintenant et avec l’aide de l’Esprit saint, de vous conformer à la volonté de Dieu sur ce sujet ?
 
V.    La semaine prochaine : Des clés pour l’unité de la famille.
Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ils rebâtiront sur d'anciennes ruines

Ce livre suit pas à pas la grande œuvre de Dieu pour la restauration de son peuple, au travers du service de Néhémie, exemplaire pour nous encore aujourd'hui. A la fois pratique et vivant, ce commentaire conviendra à ceux qui cherchent une explication accessible et fidèle de ce texte merveilleux. Ils y trouveront la profondeur d'une approche pastorale riche et ancrée dans le concret de nos besoins.
Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Méditations sur les livres d'Esdras, Néhémie et Esther

Les livres d’Esdras et de Néhémie ouvrent une nouvelle page de l’histoire des voies de Dieu : l’intervention de sa grâce envers un résidu qu’il ramène de la captivité dans le pays. Ces deux livres nous présentent les deux côtés de l’oeuvre de Dieu en bonté. Nous n’y trouvons pas la puissance, mais la grâce — non pas l’institution d’un nouvel état de choses, mais cette grâce de Dieu intervenant pour soutenir un résidu.
Le livre d'Esdras et de Néhémie

Le livre d'Esdras et de Néhémie

Les deux livres d'Esdras et Néhémie sont précieux : ils sont presque nos seuls documents sur la période où le judaïsme s'est construit autour du temple de Jérusalem et de la Loi. Un bibliste lyonnais, Philippe Abadie, spécialiste de cette période, guide le lecteur au milieu des divers documents anciens qui mettent en valeur les deux grands réformateurs : le gouverneur Néhémie et le scribe (prêtre ?)
Reconstruire Sion

Reconstruire Sion

Commentaire biblique traitant chapitre par chapitre les livres de Daniel, Esdras, Néhémie, Aggée, Zacharie et Malachie, appelés livres de l'exil, parce qu'ils datent tous de la période qui a suivi la transportation du peuple à Babylone et la chute de Jérusalem. Dans un style simple, l'auteur fait de nombreuses applications pratiques pour la vie chrétienne d'aujourd'hui, personnelle et collective.
Exposé sur le livre de Néhémie

Exposé sur le livre de Néhémie

La reconstruction de la muraille de Jérusalem et le relèvement du peuple. Après Esdras, Dieu envoie Néhémie pour continuer le travail. Mais il en va du temps d’Esdras et de Néhémie comme de l’histoire de l’Eglise: chaque réveil freine le déclin seulement momentanément.
Un leader selon le coeur de Dieu

Un leader selon le coeur de Dieu

Dans Un leader selon le coeur de Dieu, vous rencontrerez Néhémie, modèle remarquable de leadership que vous pourrez suivre. Chaque homme a reçu de Dieu un formidable appel. Il est un leader ou un leader en devenir – que ce soit sur son lieu de travail, à la maison ou dans la société. Le désir de Dieu est qu’il serve de modèle et soit une source d’inspiration pour les autres.
 

faire un don