Logo EtudesBibliques.net

Études thématiques

Étude 07 – Des clés pour l’unité de la famille (Éphésiens 2, 5 & 6, Jean 17, Philippiens 2, Ruth 1 & 2)

Copyright © 2019, Bruce N. Cameron, J.D. Toutes les références bibliques se réfèrent à la version Nouvelle Bible Second (NBS), 2002, sauf indication contraire. Des réponses suggérées sont placées entre parenthèses. Cette étude est publiée sur Internet à l’adresse https://www.etudesbibliques.net.
 
Introduction : Croyez-vous que la famille est la pierre angulaire de la société ? Si c’est vrai, alors si la famille s’effondre, la nation s’effondre. Croyez-vous que votre nation est en train de s’effondrer ? Une « clé » est quelque chose qui déverrouille une porte ou un secret. Ouvrons la Bible et voyons ce qu’elle enseigne comme étant les clés pour percer les secrets de l’unité familiale !
 
I.  Le fondement
 
1.     Lisez Éphésiens 2.11-12. Quel est le problème d’unité décrit ici ? (Les gens sont sans espérance et sans Dieu. Le texte décrit spécifiquement les non-Juifs, mais il peut s’appliquer à tous ceux qui ne sont pas convertis.)
 
2.     Lisez Éphésiens 2.13. Quel est le remède à ce problème d’unité ? (Jésus.)
 
a.      Comment Jésus résout-il ce problème ? (Par son sacrifice pour nous à la croix.)
 
3.     Lisez Éphésiens 2.14-15. Cela semble décrire le remède pour plus d’un problème. Quels problèmes d’unité sont résolus ici ? (Il s’agit de deux faces d’un unique problème. Une face est que les Juifs pensaient être moralement supérieurs aux non-Juifs. Après tout, c’est à eux qu’a été donnée la loi de Dieu. L’autre face est que les non-Juifs ne respectaient pas la loi, et Jésus a accompli la loi pour eux, tout comme il l’a fait pour les Juifs.)
 
4.     Lisez Éphésiens 2.16. Quel autre problème d’unité a résolu Jésus ? (Notre problème d’unité avec Dieu. Nous sommes pécheurs et il est un Dieu saint. Jésus nous a réconciliés avec son Père en vivant une vie parfaite, en payant la pénalité pour nos péchés, et en ressuscitant pour la vie éternelle.)
 
5.     Lisez Éphésiens 2.17. Que nous donne Jésus ? (La paix.)
 
a.      Réfléchissez-y un instant. Si Jésus est la réponse au conflit entre les Juifs et les non-Juifs, ainsi qu’entre nous et notre Dieu saint, est-ce que ces mêmes concepts s’appliquent à l’unité de la famille ? Explorons cela dans la suite.
 
II.  La compatibilité
 
1.     Lisez Jean 17.20-21. Quel est l’exemple ultime d’unité donné par Jésus ? (La Trinité ! Jésus dit qu’ils veut être « un » comme il est un avec le Père.)
 
a.      Notez que Jésus dit : « Qu’eux aussi soient en nous ». Que cela veut-il dire ? (Ceux qui croient en Jésus sont « un » avec lui et avec le Père.)
 
b.      Comment appliqueriez-vous ce conseil à la famille ? (Notre première priorité est la conversion de notre famille. Si toute la famille croit en Jésus, alors le même principe d’unité qui s’applique ici devrait s’appliquer à nous. Espérons que les problèmes qui séparent votre famille sont moins importants que ceux qui séparent le monde.)
 
2.     Lisez Philippiens 2.1-2. Quelle est la prochaine étape après avoir été « [unis] dans le Christ » ? (Être « d’accord », avoir « un même amour, une même âme, une seule pensée ».)
 
3.     Lisez Philippiens 2.3-4. À quoi cela ressemble-t-il concrètement ? (Nous faisons un effort pour être désintéressés.)
 
a.      Comparez 1 Timothée 5.8. Quand Philippiens 2.4 nous dit de ne pas regarder à nos propres intérêts, cela signifie-t-il que nous devons mettre les autres avant notre propre famille ? (Nous sommes premièrement désintéressés avec notre propre famille. Au minimum nous devons subvenir aux besoins de notre famille.)
 
4.     Lisez Philippiens 2.7-10. La vie de Jésus nous donne un aperçu de ce que signifie être désintéressé. Quel et le résultat naturel du fait d’être désintéressé ? Est-ce que nous continuons à ne rien avoir ? (Jésus est notre exemple. La Bible nous dit qu’il a été « élevé » au-dessus de tout.)
 
a.      Dire à vos enfants qu’ils doivent toujours faire passer les autres en premier n’est pas un message très attrayant. Le message de la Bible est que cette approche a une très grande récompense à la fin !
 
5.     Lisez Éphésiens 5.21. S’agit-il d’un concept populaire aujourd’hui ?
 
a.      Qu’ajoute la dernière partie « dans la crainte du Christ » à la signification de la phrase ? (Notre compréhension du désir de Jésus de savoir comment nous devons vivre façonne ce commandement.)
 
6.     Lisez Éphésiens 5.22-23. S’agit-il d’un exemple de la soumission que nous avons discuté ?
 
7.     Lisez Éphésiens 6.1-3. S’agit-il d’un exemple de la soumission que nous avons discuté ?
 
8.     Lisez Éphésiens 6.4. Cela modifie-t-il notre obligation de soumission ? Cela modifie-t-il la soumission de la femme envers le mari ?
 
9.     Lisez Éphésiens 6.5-8. Quel est le contexte moderne de cela ? (Notre travail.)
 
a.      S’agit-il d’un autre exemple de la soumission dont nous avons discuté ?
 
b.      Focalisons-nous sur Éphésiens 6.7. Quel est le point de référence ? (Notre service à Dieu.)
 
i.       Voyez-vous comment notre relation avec Jésus, notre compréhension de Jésus, façonne notre concept de soumission ?
 
10.     Lisez Éphésiens 6.8. À nouveau, quel est le résultat de cette soumission ? (Une récompense !)
 
11.     Lisez Éphésiens 6.9 et Éphésiens 5.25. À la première lecture, il semble que tout le monde se soumet au mari et au patron. Est-ce vrai ? (Non. Tout est soumis à Jésus. L’exemple de Jésus est que l’un se soumet à l’autre. En réalité, il s’agit d’un cercle de soumission.)
 
12.     Lisez Éphésiens 5.28. Pourquoi ne pas commencer ici ? Pourquoi ne pas dire : « Si vous vous soumettez à [votre mari, votre femme, vos parents, votre patron] vous vous aimez vous-mêmes » ? Pourquoi ne pas dire qu’il y a une grande récompense, même maintenant, avec cette approche ?
 
III.  L’exemple humain
 
1.     Lisez Ruth 1.1-5. Comment vous sentiriez-vous à la place de Noémi ?
 
2.     Lisez Ruth 1.6. Notez la façon dont cela est écrit : Dieu est venu en aide à son peuple en lui donnant de la nourriture. Dieu a-t-il abandonné Naomi ? Court-elle après l’aide de Dieu ? (Nous avons débuté notre étude en apprenant qu’une relation avec Dieu est le fondement de l’unité familiale. Noémi a des raisons de douter que Dieu veille sur elle.)
 
3.     Dans la suite de l’histoire les trois retournent en Juda, mais Noémi dit à ses deux belles-filles qu’elles devraient retourner chez leur mère. Lisez Ruth 1.12-13 et Ruth 1.20. Qu’est-ce que cela confirme au sujet de l’attitude de Noémi ? (La main de Dieu est « contre » elle. La vie de ces trois femmes est « amère ». Cependant, Noémi dit que sa situation est pire parce que son Dieu l’a abandonnée.)
 
4.     Lisez Ruth 1.14-16. Que nous dit cela sur la vision de Ruth sur Dieu ? (Elle veut que le Dieu de Noémi soit son Dieu. Elle rejette la suggestion de Noémi de retourner dans son pays natal.)
 
a.      Nous avons déjà parlé de désintéressement. Ruth est-elle désintéressée ? (Sautez quelques versets et lisez Ruth 2.9-10. Notez le danger et les problèmes mis en évidence dans ces versets. Cela montre que Ruth comprend les périls du fait d’être une étrangère. Maintenant elle décide de rester avec Noémi.)
 
b.      Nous avons précédemment discuté de soumission. Ruth se soumet-elle à Noémi ? (Ruth se soumet au vrai Dieu. Cependant, il peut sembler au premier abord que Ruth se soumette à Noémi dans le sens d’accepter de la soutenir à l’avenir.)
 
5.     Lisez Ruth 1.17-18. Qui, parmi les trois femmes, promeut l’unité ? Qui insiste sur leur compatibilité malgré des différences d’origine ? (Ruth.)
 
a.      Qu’est-ce que cela nous dit sur la vérité de ce que nous avons étudié plus tôt ? (Noémi a perdu sa confiance en Dieu. C’est elle qui insiste pour qu’elles se séparent toutes les trois. Ruth accepte le vrai Dieu et promeut l’unité familiale.)
 
6.     L’histoire continue et nous découvrons que Dieu bénit Ruth avec un riche mari nommé Booz. Lisons ce qui attire Booz à elle. Lisez Ruth 2.10-12. Quels sont les éléments qui ont attiré Booz vers Ruth ? (Sa fidélité à Noémi et à Dieu. Booz croit que Dieu s’occupe de rendre aux gens le fruit de leur gentillesse.)
 
7.     Cher(ère) ami(e), voyez-vous que les principes que nous avons appris sur l’unité de la famille se sont avérés vrais dans la vie de Ruth ? Pourquoi ne pas demander à l’Esprit saint, dès maintenant, de vous aider à modeler ces principes de dévotion envers Dieu, de soumission et de désintéressement ?
 
IV.    La semaine prochaine : Devenir parent.
Révélation et inspiration (tome 1)

Révélation et inspiration (tome 1)

Comprendre le processus de l’inspiration des auteurs bibliques et chercher l’équilibre entre la part divine et la part humaine des Ecritures s’avère essentiel si l’Eglise souhaite fonder sur la Bible l’ensemble de ses croyances.
L'interprétation de la Bible (tome 2)

L'interprétation de la Bible (tome 2)

Ce volume sur l’interprétation de la Bible prône une approche « historico-biblique » qui analyse un passage biblique à la lumière d’autres textes des Écritures.
Passion pour la Bible

Passion pour la Bible

Dans cet ouvrage très complet, l’auteur nous stimule à donner plus de place à la Bible dans notre vie personnelle et à la prendre autant comme nourriture quotidienne que comme fondement. Une grande place est donnée à la manière de la transmettre à nos enfants, dans nos familles ou à l’église.
Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Introduction à l'herméneutique et à la méthode d'étude biblique

Ce livre explore les quatre piliers fondamentaux qui supportent la théologie biblique.
L'Écriture vive

L'Écriture vive

La diversité actuelle des approches de la Bible crée parfois une forme de désarroi chez les lecteurs. Que penser des différentes méthodes exégétiques et quels sont leurs postulats ?
Creuser l'Écriture

Creuser l'Écriture

Une boîte à outils précieuse pour découvrir le sens et la sagesse de tout passage de l’Écriture. Ces conseils nous aident à développer des convictions solides sur l’enseignement de la Parole de Dieu.
Comment interpréter la Bible

Comment interpréter la Bible

Nature et nécessité de l’interprétation. Les conditions d’une bonne interprétation. Règles générales et particulières. Règles relatives aux différents genres littéraires (textes narratifs, poétiques, les Psaumes, la loi, les prophètes, paraboles, etc.).
 

faire un don